Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits, recherche mots ou phrases tous azimuths.  ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Search results: 72317
Search time counter: 0.0236s

music-hall

Le pur divertissement ce n'est pas une dame égoïste qui chante des chansons barbantes sur scène pendant deux heures avec des gens en smoking qui applaudissent, qu'ils le veuillent ou non. Ce sont les vrais artistes de rue, ceux qui savent retenir l'attention des gens afin de les empêcher de s'éloigner.

Auteur: Kaufman Andy

Info: "Citations personnelles/ Biographie". www.imdb.com.

[ tenir la scène ] [ entertainement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

être humain

Comme on dit dans mon pays, la seule chose qui nous sépare des animaux, c'est la superstition stupide et le rituel inutile.

Auteur: Kaufman Andy

Info:

[ animal particulier ] [ homme-animal ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

réseaux sociaux

Honnêtement, les gens sont vraiment débiles. Ils n'arrêtent pas de faire circuler des trucs. Plus personne ne vérifie les faits, c'est comme ça que Trump a été élu. Il disait tout ce qu'il voulait, et les gens croyaient tout, et quand ce qu'il disait s'avérait faux, les gens s'en moquaient parce qu'ils l'avaient déjà accepté. C'est vraiment effrayant. Je n'ai jamais rien vu de tel.

Auteur: Horner Paul

Info:

[ manipulation ] [ fake news ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

architecture

En 1930, il y avait cent mots pour décrire une façade. A l'aube du XXIe siècle, il en reste une dizaine. Si l'on a perdu les mots, on a perdu les signes associés. Et avec ces signes, les savoir-faire, ce qui fait de nous des analphabètes de l'art de construire.

Auteur: Ricciotti Rudy

Info: L'architecture est un sport de combat

[ vocabulaire ] [ appauvrissement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

individualisme

J’ai toujours refusé d’avoir la circonférence de la bouche au format exact de la bite du pouvoir. Je ne suis pas fellationniste par instinct mais onaniste par contrition mystique.

Auteur: Ricciotti Rudy

Info:

[ indépendance ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

responsabilité oligarchique

Un beau jour, le pouvoir sera bien contraint de pratiquer l’écologie. Une prospective sans illusions peut mener à penser que, sauf catastrophe, le virage écologique ne sera pas le fait d’une opposition très minoritaire dépourvue de moyens, mais de la bourgeoisie dirigeante, le jour où elle ne pourra faire autrement. Ce sont les divers responsables de la ruine de la terre qui organiseront le sauvetage du peu qui en restera, et qui après l’abondance géreront la pénurie et la survie.

Auteur: Charbonneau Bernard

Info: Dans "Le feu vert"

[ pouvoir dominant ] [ intérêts personnels ] [ écotartuffes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

répression douce

Ainsi s’achève l’édifice de cette civilisation qui n’est pas un univers concentrationnaire, car il n’y a pas d’atroce, il n’y a pas de démence, tout est nickel et verre, tout est ordre – et les bavures des passions des hommes y sont soigneusement briquées. Nous n’avons plus rien à perdre et plus rien à gagner, nos plus profondes impulsions, nos plus secrets battements de cœur, nos plus intimes passions sont connus, publiés, analysés, utilisés. L’on y répond, l’on met à ma disposition exactement ce que j’attendais, et le suprême luxe de cette civilisation de la nécessité est de m’accorder le superflu d’une révolte stérile et d’un sourire consentant.

Auteur: Ellul Jacques

Info: Dans "La technique ou l'enjeu du siècle"

[ société de contrôle ] [ endoctrinement ] [ émollience sociologique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

spiritualité

En Indonésie, il y a le Temple de Borobodur. Sous le regard de bouddhas assis, abrités dans des niches puis dans des stupas en forme de cloche, le pèlerin parcourt en montant 3 kilomètres de corridors et d’escaliers au long desquels des bas-reliefs dépeignent, de manière détaillée et imagée, les grandes étapes du cheminement spirituel. Le soubassement carré, symbolisant la terre, représente le monde du désir, celui où nous vivons ici et maintenant, séduits par toutes sortes de distractions. On traverse, au fil des cinq terrasses suivantes, également carrées, le rupadhatu, le monde de la forme, et les cinq premiers stades conduisant à l’éveil. En gravissant les trois plateformes circulaires et concentriques, symbolisant le ciel, on progresse vers l’arupadhatu, le monde sans forme, qu’atteignent les êtres pleinement éveillés, les bouddhas. Leurs statues, à ces niveaux, contemplent sereinement les collines environnantes par les ouvertures des stupas. Chaque bouddha est représenté dans une posture qui lui est propre et faisant un geste de la main, ou mudra, caractéristique.
Le stupa principal, couronnant le sommet, couvre deux chambres vides, les seuls espaces intérieurs de tout le monument. Ces derniers abritaient-ils des statues de Bouddha ou des reliques sacrées qui ont été pillées, ou symbolisent-il la vacuité du nirvana et la libération ultime du cycle de renaissance et de mort, le samsara, où sont piégés les êtres sensibles, tant qu’ils n’atteignent pas la bouddhéité ? Quoi qu’il en soit, Borobudur, vu du ciel, apparaît bien comme un mandala, une représentation bouddhique de l’Univers.
Certains résument parfois ainsi sa partie sommitale.
"Dans le cercle chaque stupa présente un Bouddha avec un signe distinctif différent. Le Stupa central, vide, symbolise la perfection. Qui n'est pas de ce monde."

Auteur: Internet

Info: Compilé par Mg

[ monument historique ] [ impossibilité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

volonté de puissance

Je vis assis, tel qu’un ange aux mains d’un barbier,
Empoignant une chope à fortes cannelures,
L’hypogastre et le col cambrés, une Gambier
Aux dents, sous l’air gonflé d’impalpables voilures.

Tels que les excréments chauds d’un vieux colombier,
Mille Rêves en moi font de douces brûlures :
Puis par instants mon cœur triste est comme un aubier
Qu’ensanglante l’or jeune et sombre des coulures.

Puis, quand j’ai ravalé mes rêves avec soin,
Je me tourne, ayant bu trente ou quarante chopes,
Et me recueille, pour lâcher l’âcre besoin :

Doux comme le Seigneur du cèdre et des hysopes,
Je pisse vers les cieux bruns, très haut et très loin,
Avec l’assentiment des grands héliotropes.

Auteur: Rimbaud Arthur

Info: "Oraison du soir"

[ mélancolie ] [ envoyer chier ] [ chic ] [ vulgaire ] [ picole ] [ poésie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

persona

Au début du soir, lorsqu'on regarde
par-dessus la balustrade de nos souvenirs,
nous remarquons
que notre personne s'éloigne, cette personne
qui faisait autrefois nos délices.
Paradoxalement,
on n'est point fâché de se voir disparaître.
Il ne nous plaît pas d'avoir été jeté
dans la fausse singularité de l'individu.
Le moi, c'était la claque de notre conscience !

Auteur: Jacqmin François

Info: Dans "Le livre de la neige"

[ vieillir ] [ apparences ] [ rôle social ] [ authenticité ] [ ego ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson