Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Résultat(s): 77106
Temps de recherche: 0.0332s

empire

L’idée que le Paris impérial est un enfer de libido quotidien, un bordel de luxe, l’obscénité crépitante chaque soir rallumée dans les beaux quartiers, constitue à mon avis le meilleur résumé possible du grave et somptueux recueil des Châtiments. Le sens du vertige jaloux, de la dégoûtation fascinée, de la fureur sacrée qu’on y entend rugir. Là-bas quelque chose est constamment bafoué, profané. Des vierges sont offertes au Moloch impérial. L’or brûle et sonne au milieu des coïts échevelés des riches. [Victor] Hugo est bouleversé. Il s’intéresse tellement à cette affaire qu’il laisse en plan ses autres projets pour avouer son obsession dans le déferlement d’un pamphlet en vers.
Comme cela se passe en général avec tous les tyrans, ses adversaires prêtent à Napoléon III des possibilités génitales tout à fait déraisonnables. En même temps qu’une mollesse physique et mentale caractéristique des grands seigneurs luxurieux, ou plutôt de l’idée qu’on s’en fait. Ils dorment, quoi, ils sont toujours plus ou moins entre deux nirvanas… Apathiques, comme aurait dit Sade. Des héros capables de jouissances pareilles, il vaudrait mieux les supprimer avec leurs pouvoirs mystérieux, leurs organes bénis des fées… Leur membre viril magique, en quelque sorte. L’Abracadabra qu’ils ont sous le pantalon. Leur mandragore virile en érection… Ils font du tort au genre humain. On ne peut vraiment pas les laisser en circulation, ils pourrissent le marché. Rien qu’à y penser, on sent l’éjaculation précoce qui revient et qui menace une fois de plus comme d’habitude… Enfin bref, quel qu’ait été Napoléon III lui-même (je n’ai nullement à me préoccuper de lui ici, ce sont les discours que sa présence suscite qui m’intéressent), il y a une subversion violente qui dérive de lui, un danger de perversion intense qui émane de sa personne et qui est ressenti par des gens comme Hugo comme une sorte de menace, une sorte de coup d’Etat sexuel permanent qui mérite les punitions les plus graves.

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Le 19e siècle à travers les âges", page 426

[ projections ] [ fantasmes ] [ amplification ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

fascination

Voilà ce qu’il fait toute sa vie Nerval, au fond : il se constitue un avoir. Un patrimoine. C’est un capitaliste du nécrophile. Il déchaîne l’inflation de ses ancêtres. Avant les banques de données et les banques du sperme, il y a les banques des morts et c’est d’ailleurs la même chose. L’étrange n’est pas que l’on soit hanté. L’étrange est que cette hantise devienne un objet de désir. Le seul peut-être véritable objet de désir de l’espèce contemporaine. L’étrange est que l’on soi charmé par les charmes et les magies. Qu’on les veuille. Qu’on en redemande jusqu’à en mourir. Que la mort soit devenue une valeur. Que les morts soient la valeur-or des transactions, la référence de tous les placements, des protocoles d’accord et des pactes sociaux.

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Le 19e siècle à travers les âges", pages 402-403

[ généalogies ] [ filiation fantasmatique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

complétude

Le mélodrame social n’est que la célébration costumée d’une histoire de désobéissance, de faute, de chute et de rachat éventuel. La Création est toujours déjà fracturée. Le mensonge humain sur cette fracture a un nom : c’est la dénégation permanente sur le non-rapport sexuel. Par l’abîme entre les sexes, se communique l’abîme entre d’une part les créatures et d’autre part ce qui échappe à leurs possibilités de prononciation. D’où la virulence antithéologique de ceux qui veulent la fusion érotique pour combler imaginairement la fracture…

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Le 19e siècle à travers les âges", page 387

[ condition humaine ] [ idéalisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

insatisfaction

Dans la misère, l'homme désire l'indispensable ; s'il a l'indispensable, il désire le nécessaire ; s'il a le nécessaire, il désire le superflu ; s'il a le superflu, il désire le vice - d'où il retombe dans la misère. Tel est le cycle de chaque individu isolé comme de l'humanité en général.

Auteur: Cioran Emil Michel

Info: Dans "Divagations"

[ cercle vicieux ] [ pessimisme ] [ autodévoration ] [ inassouvissement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

autodestruction

- Mais qu'est-ce qui a amené ce "déclin de la civilisation" ? demanda Conroy. Pas seulement l'introduction de ce nouveau type d'armement dont vous avez parlé, le "Système C" ?
- La promotion maximale des ventes d'armes impliquait une augmentation maximale des hostilités interhumaines. Toutes les sources qui sont à l'origine de ce phénomène ont été enregistrées ; parmi les plus fructueuses, je citerai le patriotisme, l'esprit de clocher, la xénophobie, l'ochlophobie, les différences raciales, linguistiques et religieuses, ainsi que le phénomène nommé "fossé des générations". Il s'avéra possible, et même facile, d'accentuer ces tendances latentes, jusqu'au point où une unité d'armement intégré dite "Système C" fut considéré si hautement désirable par la partie informée de la population que la perspective de voir un autre individu acquérir cet équipement théoriquement invulnérable devint une raison suffisante pour l'attaquer avant qu'il ne l'achète […]. Dans certaines régions, notamment en Californie et dans l'État de New York, l'incidence atteignit 70 %.
- Vous voulez dire que 70 % des riches qui furent assassinés le furent parce que leurs voisins avaient peur de les voir acheter cette arme ?
- Oui.

Auteur: Brunner John

Info: L'Orbite déchiquetée, Denoël, Paris, 1971

[ paranoïa ] [ Etats-Unis ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

sociologie

Il semble que c'est quasiment une loi de la nature humaine que mettre les gens d'accord et les rassembler sur un programme négatif - haine d'un ennemi, envie des mieux lotis - est beaucoup plus facile que le faire sur l'idée d'une tâche positive.

Auteur: Hayek Friedrich August von

Info:

[ attiser la peur ] [ boucs émissaires ] [ aiguillonnement démagogique ] [ propagande ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

linguistique

Les énigmes étymologiques sont innombrables. En anglais par exemple : comment sommes-nous passés de "man" à "woman ? Ou de "gate" signifiant "porte" à "gate", qui veut dire "scandale" ? La réponse est que pour tout signifiant nous ne partons PAS de quelque part. Aucun terme n'a d'autre sens que celui que nous lui donnons. Si nous convenons que "tourner" signifie "manger du fromage au petit déjeuner", ou que "précarité" veut dire "chat orange", c'est vraiment ce que ces mots signifient, sans autre raison que "c'est parce que nous le disons ainsi". C'est un consensus temporaire.

Pour revenir au mot émergence, souvent perçu vu comme un processus lent (l'émergence des mammifères, ou celle d'un escargot qui sorte de sa coquille)... Voilà ti pas qu'on le retrouve sous forme d'"emergency", grande urgence, en anglais. Rien de ce genre en français - mais on s'en fiche.

Ici l'idée d'urgence, de vitesse, qui différencie les deux interprétations ci-dessus, se retrouve dans les conjugaisons latines : "emergency" est issu du participe présent d'"emergo", "emergens", qui en latin, signifie action contemporaine ou en cours. Ainsi, "urgence" est l'idée liée à ce qu'il est en train de se produire. C'est donc l'inflexion grammaticale, et non pas le sens de base de "se produire", qui apporte le sentiment d'urgence.

Alors qu'"emerge" (en anglais toujours) est un emprunt plus direct, qui conserve plus ou moins intacte la sémantique de base du verbe latin, ce qui en fait un terme plus neutre qui se réfère à "se produire", physiquement ou métaphoriquement. Sans notion de rapidité.

Auteur: Mg

Info: 18 fév. 2010

[ translangues ] [ relativité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

économie

L'histoire de la gestion de l'argent par les gouvernements a été marquée, à l'exception de quelques courtes et heureuses périodes, par d’incessantes fraudes et autres tromperies.

Auteur: Hayek Friedrich August von

Info:

[ finances publiques ] [ imprévoyance ] [ malhonnêteté ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

égalitarisme

Comme les gens sont très différents, il s'ensuit que si nous les traitons de manière égale, il en résultera une inégalité au niveau de leur situation réelle, et que donc la seule façon de les mettre sur un pied d'égalité serait de les traiter différemment. L'égalité devant la loi et l'égalité matérielle sont donc non seulement différentes, mais elles sont en conflit l'une avec l'autre ; et nous pouvons réaliser l'une ou l'autre, mais pas les deux en même temps.

Auteur: Hayek Friedrich August von

Info: "The Constitution of Liberty". Book by Friedrich Hayek. Part I: "The Value of Freedom". Chapter 6: "Equality, Value and Merit", 1960

[ impossible ] [ pensée de droite ] [ pessimisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pouvoir

Je ne pense pas qu'il soit exagéré de dire que dans une large mesure l'histoire est une affaire d'inflation. Inflations généralement conçues par les gouvernements pour leurs propres bénéfices.

Auteur: Hayek Friedrich August von

Info:

[ conservation ] [ démagogie ] [ folie collective ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel