Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Résultat(s): 75472
Temps de recherche: 0.0954s

ontologie

Par-delà toute cognition, il y a une réalité inconnue mais connaissable ; mais au-dessus de toute cognition possible, il n'y a que l'auto-contradictoire. En bref, la connaissance (au sens le plus large) et l'être ne sont pas seulement métaphysiquement identiques, ils sont aussi synonymes.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info:

[ incarnation miroir ] [ réalité-savoirs ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

réalité

Donc le réel est ce qui, tôt ou tard, résultera finalement de l'information et du raisonnement, il est donc indépendant des caprices du moi et du vous. Ainsi, l'origine même de sa conception montre que cette dernière implique essentiellement la notion de COMMUNAUTÉ, sans limites définies, avec la capacité d'une augmentation définie des connaissances.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info:

[ consensus fédéré ] [ inconscient collectif ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

certitudes

Vous appelez ça douter d'écrire sur une feuille de papier que vous doutez ? Si oui, le doute n'a rien à voir avec quelque chose de sérieux. Mais ne faites pas croire, si la pédanterie n'a pas mangé toute réalité qui est en vous, et reconnaissez, comme vous le devez, qu'il y a beaucoup de choses dont vous ne doutez pas, pour le moins. Maintenant, ce dont vous ne doutez pas du tout, considérez-le comme une vérité infaillible et absolue.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info:

[ mises en question ] [ auto-évaluation ] [ introspection ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

préjugés

Certains pensent éviter l'influence des erreurs métaphysiques, en faisant l'impasse sur la métaphysique ; mais l'expérience montre que ces hommes plus que tous les autres sont tenus par un vice fer de la métaphysique, dans la mesure où ce sont des des théories qu'ils ne remettront jamais en question.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info:

[ fermeture ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

manifestation

Pour tout ce qui peut être conçu ou perçu (dans le monde manifesté), le sanscrit a seulement l’expression nâma-rûpa, dont les deux termes correspondent à l’“intelligible” et au “sensible” (considérés comme deux aspects complémentaires se référant respectivement à l’essence et à la substance des choses). Il est vrai que le mot mâtrâ, qui signifie littéralement “mesure”, est l’équivalent étymologique de materia ; mais ce qui est ainsi “mesuré”, ce n’est pas la “matière” des physiciens, ce sont les possibilités de manifestation qui sont inhérentes à l’esprit (Âtmâ).

Auteur: Coomaraswamy Ananda K.

Info: Notes on the Katha-Upanishad, 2ème partie

[ qualité-quantité ] [ perception ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

dénombrable

Il est intéressant de remarquer, d’autre part, que la "forme" des scolastiques est ce qu’Aristote appelle εἶδος, et que ce dernier mot est employé également pour désigner l’"espèce", laquelle est proprement une nature ou une essence commune à une multitude indéfinie d’individus ; or cette nature est d’ordre purement qualitatif, car elle est véritablement "innombrable", au sens strict de ce mot, c’est-à-dire indépendante de la quantité, étant indivisible et tout entière en chacun des individus qui appartiennent à cette espèce, de telle sorte qu’elle n’est aucunement affectée ou modifiée par le nombre de ceux-ci, et qu’elle n’est pas susceptible de "plus" ou de "moins". De plus, εἶδος est étymologiquement l’"idée", non pas au sens psychologique des modernes, mais en un sens ontologique plus proche de celui de Platon qu’on ne le pense d’ordinaire, car, quelles que soient les différences qui existent réellement à cet égard entre la conception de Platon et celle d’Aristote, ces différences, comme il arrive souvent, ont été grandement exagérées par leurs disciples et leurs commentateurs. Les idées platoniciennes sont aussi des essences ; Platon en montre surtout l’aspect transcendant et Aristote l’aspect immanent, ce qui ne s’exclut pas forcément, quoi qu’en puissent dire les esprits "systématiques", mais se rapporte seulement à des niveaux différents ; en tout cas, il s’agit toujours là des "archétypes" ou des principes essentiels des choses, qui représentent ce qu’on pourrait appeler le côté qualitatif de la manifestation. En outre, ces mêmes idées platoniciennes sont, sous un autre nom, et par une filiation directe, la même chose que les nombres pythagoriciens ; et cela montre bien que ces mêmes nombres pythagoriciens, ainsi que nous l’avons déjà indiqué précédemment, bien qu’appelés nombres analogiquement, ne sont nullement les nombres au sens quantitatif et ordinaire de ce mot, mais qu’ils sont au contraire purement qualitatifs, correspondant inversement, du côté de l’essence, à ce que sont les nombres quantitatifs du côté de la substance.

Auteur: Guénon René

Info: Dans "Le règne de la quantité" pages 19-20

[ matière ] [ nuances ] [ eidos ] [ filiation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

hégémonie

[…] l’actuelle prépondérance de l’Occident présente d’ailleurs une correspondance fort significative avec la fin d’un cycle, puisque l’Occident est précisément le point où le soleil se couche, c’est-à-dire où il arrive à l’extrémité de sa course diurne, et où, suivant le symbolisme chinois, "le fruit mûr tombe au pied de l’arbre". Quant aux moyens par lesquels l’Occident est arrivé à établir cette domination, dont la "modernisation" d’une partie plus ou moins considérable des Orientaux n’est que la dernière et la plus fâcheuse conséquence, il suffira de se reporter à ce que nous en avons dit dans d’autres ouvrages pour se convaincre qu’ils ne reposent en définitive que sur la force matérielle, ce qui revient à dire, en d’autres termes, que la domination occidentale elle-même n’est encore qu’une expression du "règne de la quantité".

Auteur: Guénon René

Info: Dans "Le règne de la quantité", page 13

[ temporaire ] [ temps cyclique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

vie

La vénérée Shakti, source d’énergie créatrice, ouvre les yeux de Sankara la conscience pure et l’univers se résorbe en lui ; elle les lui ferme et l’univers se manifeste en elle.

Auteur: Vasugupta

Info: Dans "Spandakarika", verset 1

[ manifestation ] [ ego ] [ atman ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

cosmos

De la même manière que la Lune, le Soleil et le vent maintiennent la terre en lui donnant, lui enlevant et faisant circuler l’énergie, les dosha* donnent, font circuler et extirpent de l’énergie au corps.

Auteur: Sushruta

Info: *énergies vitales en Ayurvéda : vata, pitta, kapha

[ correspondances ] [ souffle ] [ mouvement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

épanchement

Quand, parmi les autres dames, Amour vient parfois se poser sur le beau visage de celle-ci, autant chacune est moins belle qu’elle, autant croît le désir qui m’énamoure.

Je bénis le lieu, et le temps et l’heure où mes yeux regardèrent si haut, et je dis : mon âme, tu dois en rendre grâce d’avoir été alors jugée digne d’un tel honneur.

D’elle te vient l’amoureux penser qui, tandis que tu le suis, t’achemine au souverain Bien, te faisant estimer peu ce que tout homme désire.

D’elle te vient la noble franchise qui te guide vers le Ciel par un droit sentier, si bien que je vais déjà tout enorgueilli d’espérance.

Auteur: Pétrarque François Francesco Petrarca

Info: Rimes - Sonnet X

[ transfiguration ] [ poème ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson