Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.   EXEMPLESJEUX et PASSE-TEMPSCHAINESPUNCHLINESHUMOURREPARTIESFEMMES. ETC.          ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.             ... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Search results: 68505
Search time counter: 0.042s

analogie

Les familles sont comme des pays. Elles ont leur propre langue et leurs propres blagues, leurs secrets et autres affirmations sur les bonnes et les mauvaises façons de faire les choses, et tout ça se voit toujours chez les enfants, comme ce que de l'Allemagne ou de l'Australie ressort toujours chez un Allemand ou un Australien, peu importe où ils sont. On aime ça ou pas, on s'y retrouve ou pas. C'est comme le goût du coriandre.

Auteur: Merullo Roland

Info:

[ nations ] [ adhésion ] [ rejet ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par miguel

nourriture

Quand je mange de la coriandre, c'est comme si on m'avait vaporisé du parfum dans la gorge. Ça me serre la gorge, même s'il n'y en a qu'un petit peu. J'aime la cuisine mexicaine, et je vais aller dans un restaurant mexicain et leur dire : "Écoutez, si vous mettez de la coriandre dans ma nourriture je vais mourir." Et au bout du compte il y a toujours un petit morceau dedans, et je m'étouffe.

Auteur: Amber Rose

Info:

[ plante aromatique ] [ détestation ]

Commenter

Commentaires: 0

repas

Les mets sont disposés sur des assiettes et dans des bols. Il y a une soupe aux liserons d'eau et à la citronnelle, des crevettes sautées à l'ail, un crabe farci, des nouilles aux légumes, du porc à la sauce aigre-douce, des beignets de banane et des gâteaux de riz gluant. C'est un véritable festin. Toutes les nourritures répandent dans la maison leurs parfums délicieux de coriandre fraîche, de cannelle, de gingembre, de légumes, de caramel. Monsieur Linh encourage son ami à goûter ces mets et lui-même se sert copieusement, reprenant plusieurs fois de chaque plat. Voilà une éternité qu'il n'avait pas pris autant de plaisir à manger. Il verse à son ami de petits verres d'alcool de riz. Tous deux boivent et mangent, et se sourient. Par les fenêtres de la pièce, on voit les rizières et la lumière du soleil qui étincelle dans l'eau.

Auteur: Claudel Philippe

Info: La petite fille de Monsieur Linh

[ Asie ]

Commenter

Commentaires: 0

enfance

On faisait comme si de rien n'était. C'est comme ça, les gosses. Rien ne reste. C'est plus dur, quand on est adultes.

Auteur: Tudor Caroline J.

Info: L'Homme craie

[ insouciance ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par miguel

maturité

Être adulte n'est qu'une illusion. À y réfléchir, je ne crois pas qu'aucun de nous le soit jamais devenu. On a simplement pris des centimètres et des poils. Je m'étonne parfois qu'on m'ait donné le droit de conduire, ou qu'on ne m'ait pas pincé pour consommation d'alcool au pub.
Sous le vernis de l'âge, sous les couches d'expérience qu'on accumule tandis que les années continuent leur avancée stoïque, nous sommes toujours des enfants, aux genoux écorchés et au nez plein de morve, qui ont besoin de leurs parents... et de leurs amis.

Auteur: Tudor Caroline J.

Info: L'Homme craie

[ chimère ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par miguel

fratrie

Je l'ai aimé. Comme je l'ai aimé, lui, ça non plus, je ne le retrouverais jamais, cet amour inconditionnel et pur qui me liait à mon aîné. Personne jamais ne m'inspirera autant d'admiration autant de volonté éperdue d'imitation et de dévouement.Il a été mon dieu- et pourquoi il ne l'aurait pas été, je connais peu de gens qui n'aient pas été fascinés par Thadée avant son accident.

Auteur: Bayamack-Tam Emmanuelle

Info: Les garçons de l'été

[ amour ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par miguel

fratrie

Contrairement à mon frère, je ne suis pas un compétiteur : vaincre mes peurs et dépasser mes blocages m'intéresse beaucoup plus que de surpasser les copains.
J'ai toujours fait allégeance à mon frère, je lui ai toujours laissé la préséance. J'ai toujours su qu'il avait besoin de prendre toute la place et toute la lumière, qu'il lui était vital d'être reconnu comme le meilleur partout. Avec des parents différents, cette place d’éternel second m'aurait peut-être été pénible, mais les nôtres ont toujours veillé à ce que je ne sois pas éclipsé par mon brillant aîné, de sorte que j'ai même apprécié d'être le cadet, celui qui n'a pas à servir d'exemple et dont on attend peut-être un peu moins. .

Auteur: Bayamack-Tam Emmanuelle

Info: Les garçons de l'été, p 197

[ famille ] [ hiérarchie ] [ tolérance ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par miguel

végétaux

Les livres, comme a l'habitude de dire mon père, sont des arbres qui ont appris à parler. Ainsi, on peut dire que Luanda assure la préservation d'une sorte de petite forêt parlante.

Auteur: Agualusa José Eduardo

Info: Le peuple de la brume

[ bois ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

Souvent, je dois parler autrement que je pense, disait-il. On appelle cela: diplomatie

Auteur: Herbert Frank

Info: Le cycle de Dune, tome 3 : Les enfants de Dune

[ adaptation ] [ doigté ] [ finesse ] [ comédie ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par Le sous-projectionniste

ambition

Si de toute façon vous allez penser, aussi bien penser en grand.

Auteur: Harrington Paul

Info: Le Secret du pouvoir des Ados... page 7

[ vibration ] [ orientation ] [ énergie ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par XX