Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Résultat(s): 74943
Temps de recherche: 0.0732s

rupture historique

Le vrai moyen âge, pour nous, s’étend du règne de Charlemagne au début du XIVe siècle ; à cette dernière date commence une nouvelle décadence qui, à travers des étapes diverses, ira en s’accentuant jusqu’à nous. C’est là qu’est le véritable point de départ de la crise moderne : c’est le commencement de la désagrégation de la "Chrétienté", à laquelle s’identifiait essentiellement la civilisation occidentale du moyen âge ; c’est, en même temps que la fin du régime féodal, assez étroitement solidaire de cette même "Chrétienté", l’origine de la constitution des "nationalités". Il faut donc faire remonter l’époque moderne près de deux siècles plus tôt qu’on ne le fait d’ordinaire ; la Renaissance et la Réforme sont surtout des résultantes, et elles n’ont été rendues possibles que par la décadence préalable…

Auteur: Guénon René

Info: Dans "La crise du monde moderne"

[ européenne ] [ transition ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

tradition primordiale

Il est très difficile de faire comprendre à nos contemporains qu’il y a des choses qui, par leur nature même, ne peuvent se discuter ; l’homme moderne, au lieu de chercher à s’élever à la vérité, prétend la faire descendre à son niveau ; et c’est sans doute pourquoi il en est tant qui, lorsqu’on leur parle de "sciences traditionnelles" ou même de métaphysique pure, s’imaginent qu’il ne s’agit que de "science profane" et de "philosophie". Dans le domaine des opinions individuelles, on peut toujours discuter, parce qu’on ne dépasse pas l’ordre rationnel, et parce que, ne faisant appel à aucun principe supérieur, on arrive facilement à trouver des arguments plus ou moins valables pour soutenir le "pour" et le "contre" ; on peut même, dans bien des cas, pousser la discussion indéfiniment sans parvenir à aucune solution, et c’est ainsi que presque toute la philosophie moderne n’est faite que d’équivoques et de questions mal posées. Bien loin d’éclaircir les questions comme on le suppose d’ordinaire, la discussion, le plus souvent, ne fait guère que les déplacer, sinon les obscurcir davantage ; et le résultat le plus habituel est que chacun, en s’efforçant de convaincre son adversaire, s’attache plus que jamais à sa propre opinion et s’y enferme d’une façon encore plus exclusive qu’auparavant. En tout cela, au fond, il ne s’agit pas d’arriver à la connaissance de la vérité, mais d’avoir raison malgré tout, ou tout au moins de s’en persuader soi-même, si l’on ne peut en persuader les autres, ce qu’on regrettera d’ailleurs d’autant plus qu’il s’y mêle toujours ce besoin de "prosélytisme" qui est encore un des éléments les plus caractéristiques de l’esprit occidental.

Auteur: Guénon René

Info: Dans "La crise du monde moderne"

[ libéralisme des idées ] [ prétention individuelle ] [ verbiage ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

pragmatisme scientifique

La théorie de Newton n'est pas "pas juste", elle ne couvre tout simplement pas toutes les distances. Contrairement à la croyance populaire, les théories scientifiques ne sont pas prouvées fausses, elles sont simplement remplacées par des théories plus complètes et pratiques. Pour être un peu provocant, même la théorie géocentrique n'a jamais été "prouvée" fausse, elle n'est tout simplement pas aussi commode que la théorie héliocentrique, qui elle nécessite des épicycles sans fin.

Auteur: Seiberg Nathan

Info:

[ évolution ] [ agrandissement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

sciences physiques

Je suis presque certain que l'espace et le temps sont des illusions. Ce sont des notions primitives qui seront remplacées par quelque chose de plus sophistiqué.

Auteur: Seiberg Nathan

Info:

[ théories transitoires ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

sciences physiques

La mécanique quantique a apporté un flou inattendu dans la physique à cause de l'indéterminisme quantique, le principe d'incertitude de Heisenberg. La théorie des cordes fait de même à nouveau parce qu'une particule ponctuelle est remplacée par une corde, qui est plus étirée.

Auteur: Witten Edward

Info:

[ théorique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

mathématiques

Mais la beauté des équations d'Einstein, par exemple, est aussi réelle pour tous ceux qui en ont fait l'expérience que la beauté de la musique. Nous avons appris au XXe siècle que les équations qui fonctionnent ont une harmonie intérieure.

Auteur: Witten Edward

Info:

[ esthétique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vacherie

Comment parler de Delphine Batho, ou plutôt comment ne parler de rien ? La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie incarne jusqu’à la caricature l’(éco) technocrate froide et policée qui débite au kilomètre et sans répits la langue de bois (verte). Delphine Batho, c’et un peu la cousine qui a réussi dans une famille de classe moyenne, la déléguée de classe brillante qui poursuit son parcours. Toute son énergie a été concentrée sur la construction de son image, de sa "réussite" pour accéder aux postes de représentation.

Auteur: La Décroissance

Info: Dans "La décroissance" n°96, février 2013

[ opportunisme ] [ arrivisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

vacherie

Macron, ce fossile de l’ancien monde […].

Auteur: Berlan Jean-Pierre

Info: Dans "La décroissance" N°162, septembre 2019, page 12

[ chien de garde ] [ intérêts de classe ] [ politique ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson

progressisme

Aucune période n'a jamais été moins celle du "vide" que la nôtre. L'existence quotidienne, au contraire, se remplit d'énigmes de plus en plus effarantes, cocasses et pour la plupart terrorisantes. La civilisation telle qu'elle évolue est un mystère qui s'épaissit. Les nations occidentales sont en ébullition de bouffonneries. Tourmentants, effrénés, chaque jour montent au créneau de nouveaux échantillons d'humanité qu'une seule passion anime : surveiller, traquer, rééduquer, boycotter, réglementer toujours, et sauver leurs semblables même contre leur gré.

Auteur: Muray Philippe

Info: Exorcismes spirituels III, p.84.

[ contrôle ]

Commenter

Ajouté à la BD par Bandini

machinisation

La dynamique du capitalisme, c’est aussi une dynamique d’expansion continue et de domination. Le paysan savoyard d’autrefois redescendait à l’automne de ses alpages avec ses grands ronds de fromage de 30-40kg pour les échanger sur le marché contre ce qui lui était nécessaire. Une fois ses besoins satisfaits, le cycle économique était fermé. Avec le capitalisme, le point de départ c’est l’argent investi pour produire des marchandises qui sont, si tout va bien, vendues et transformées en argent. Ce qui n’a de sens que si la quantité d’argent obtenue est plus grande que celle qui a été investie. L’expansion et la croissance indéfinies deviennent des nécessités structurelles et sont la religion […] de notre société qui, sinon, exploserait. Au moindre ralentissement, c’est la panique !
Pour l’Etat et le capital, l’autonomie de ce paysan savoyard était une menace à leur emprise. Il a fallu le faire passer à la moulinette de la "modernisation" pour mettre fin à cette autonomie paysanne en transformant ce paysan en marché – en l’éliminant. Elle a été vidée de sa substance. Elle a été remplacée par un système agro-industriel et les paysans par des "exploitants".

Auteur: Berlan Jean-Pierre

Info: Dans "La décroissance" N°162, septembre 2019, page 12

[ interdépendance économique ] [ financiarisation ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson