Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres.  EXEMPLES  :  punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.   Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.        ( NOUS AIDER ! )   ... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Search results: 300
Search time counter: 0.2361s

intransposable

Traduttore, traditore. Signifie : "Traducteur, traître", soit : "Traduire, c'est trahir".

Auteur: Internet

Info: vieille expression italienne

[ paronomase ] [ intraduisible ]

Commenter

Commentaires: 0

christianisme

Une bonne sœur nous avait expliqué au catéchisme pourquoi le suicide était un meurtre.
Elle avait commencé par demander "ceux qui sont nés en pensant que c'était l'heure de naître, levez la main", puis "ceux qui ont décidé eux-mêmes de naître fille ou garçon, levez la main", et enfin "Ceux qui pensent qu'on peut mourir quand on veut ..."

Auteur: Gong Ji-Young

Info: Nos jours heureux, p. 130

[ autodestruction ]

Commenter

Commentaires: 0

érosion

Chaque printemps les fortes pluies arrivent, et la rivière monte, et son cours s'accélère, et la berge se désagrège toujours davantage, brunissant l'onde de son limon, mettant au jour une nouvelle couche de terre sombre.

Auteur: Rash Ron

Info: Par le vent pleuré

[ ravinement ]

Commenter

Commentaires: 0

amour

Tout homme de quarante ans, toute femme de trente, s'ils ont aimé ou vécu, voyez leur corps balafré de cicatrices ; les plus douloureuses, les invisibles, se cachent à l'intérieur. Au lieu de tuer son partenaire, l'amant, par maladresse, la femme, par cruauté, presque toujours se bornent à le blesser. Je m'exerce à deviner quel endroit de mon corps si vulnérable fatalement par vous souffrira : quand, comment, pourquoi frapperez-vous ? je l'ignore ; mais je sais que vous frapperez. Ainsi soit-il ! A-t-il vécu celui qui meurt indemne ?

Auteur: Étiemble René

Info: Blason d'un corps Étiemble

[ tourment ] [ douleur ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Hong Kong, ce vendredi [1946]
Dignes vraiment d'une fille de rois, Mayotte, ces fleurs que tu m'apportas à l'avion ! Tant de femmes, par niaiserie, se privent d'en offrir aux hommes qu'elles aiment ou convoitent: "ça ne se fait pas !" Comme s'il fût inscrit dans la nature que le mâle dispose du privilège exorbitant de parler le langage des fleurs !

Auteur: Étiemble René

Info: Blason d'un corps, p.69

[ pétales ] [ efflorescence ]

Commenter

Commentaires: 0

intraduisible

Sinologues et philologues ont longuement débattu de la signification du terme tcheng ming, que l'on trouve dans Confucius. Ce terme est étrange, en effet : comme le constate un spécialiste cité par Etiemble, "il fait de la correction de l'écriture le premier principe d'un gouvernement, et voir dans les caractère fautifs l'origine des plus grâces désordres de l'Etat." Il s'agit bel et bien de calligraphier correctement, il s'agit de la "juste écriture" que nous appelons, en grec, "orthographe". Mais dans ses "Entretien" (XIII), 3, le maître précise que si il était nommé ministre par l'empereur, il commencerait par "corriger les dénominations". Et ceci est encore le Tcheng Ming. "Quand les noms ne sont pas corrects, dit-il, le langage est sans objet. Quand le langage est sans objet, les affaires ne peuvent être menées à bien." Enfin, Etiemble, après d'autres, rapporte cette notion au comportement même des personnes. On dit que la princesse Nan Tseu commettait l'inceste. Sa faute n'était pas celle-là, cependant, non plus que la luxure ou l'adultère : sa faute était de donner au fils la fonction du père, donc d'enfreindre les dénominations. "Que le souverain soit un souverain ; le sujet, un sujet ; le père, un père ; le fils, un fils. Le Tcheng Ming ne fait donc qu'une seule et même chose de l'art de tracer correctement les signes écrits, de choisir la juste dénomination et d'occuper sa place légitime dans l'harmonie de l'univers.
Le mot qui me manque, quoi que d'ampleur plus modeste, n'est pas étranger au Tcheng Ming. Il désignerai très précisément la superposition qui s'établit quelque fois entre le bon choix des mots, la réussite d'une phrase, d'un paragraphe, d'une page, avec l'intuition que cette mystérieuse réussite, qui marie indissolublement le fond et la forme, la rythmique et l'expression, la résonance et la pensée, y quelque chose à voir avec le vrai. Il me semble que certains de nos classiques abondent en grâces de genre.

Auteur: Taillandier François

Info: Dictionnaire des mots manquant, page 179. Style, justesse, orthographe

[ exactitude ] [ intrication ] [ citation s'appliquant à ce logiciel ]

Commenter

Commentaires: 0

habillement

Dirions-nous de la livrée du tigre qu'elle n'est rien qu'une enveloppe de poils qu'il y a tous lieux de dissocier de ce qu'est pour nous le tigre ; qu'il nous faut en conséquence délivrer notre représentation du félin de cette particularité accessoire ?
Ce serait ineptie. L'espèce s'est donné cette apparence. Il s'agit d'une invention. Ce qui n'est pas rien. Avec l'être humain, ce n'est plus l'espèce qui choisit son apparence, c'est l'individu.

Auteur: Raynal Henri

Info: In le dictionnaire des mots manquants, page 162

[ animal particulier ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Ce qui différencie l'homme de l'animal, c'est que l'homme est un héritier et non un simple descendant.

Auteur: Ortega y Gasset José

Info:

[ particulier ]

Commenter

Commentaires: 0

personnalité

...ce que l’on est dépend de trois facteurs : ce dont on a hérité, ce que votre milieu a fait de vous, et ce que vous avez jugé bon de faire de votre milieu et de votre héritage.

Auteur: Huxley Aldous

Info:

[ hasard ] [ causes-effets ] [ singularité ] [ triade ]

Commenter

Commentaires: 0

existence

[...] la vie est une partie qui se joue en une seule manche, où il n’y a ni "belle" ni "revanche".

Auteur: Martinez Guillaume

Info: Une vie, tome 1 : Winston Smith (1903-1984) La biographie retrouvée, p 9, Futuropolis, 2015

[ unique essai ]

Commenter

Commentaires: 0