Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
(SITE EN RENOVATION JUSQU'A FIN 2017, fonctionne, mais avec des bugs !! ) Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres. EXEMPLES. Ce ne sont plus tant les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, la lecture, le rêve, l'humour. Les mots et les images que vous y mettez. Faites-vous plaisir... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Search results: 33
Search time counter: 0.2692s

conscience

Ne l'oublions pas, il y a cette force cachée, cette force dissimulée au plus profond de nous-mêmes, qui agit sur nos fibres et nous manipule; c'est d 'elle qu'émane la voix de la persuasion, en elle que se tient le tout de la vie, en elle, osons le dire, qu'est l'homme même.

Auteur: Marc-Aurèle

Info:

[ âme ]

Commenter

Commentaires: 0

profiter

Ainsi de nous, crois-moi : la vie a mené rapidement les uns au but où il faut bien qu'arrivent même les retardataires ; elle a miné et consumé lentement les autres ; et tu n'ignores pas qu'il ne faut point se cramponner à elle ; car ce n'est pas de vivre qui est désirable, c'est de vivre bien.

Auteur: Sénèque

Info: Lettres à Lucilius

[ jouir ]

Commenter

Commentaires: 0

cycles

Si l'on considère la matinée comme une enfance pleine de joie, de découvertes et d'apprentissages, l'après-midi comme une plage d'activités sérieuses et productives, le soir comme une méditation sur notre mortalité et une préparation au sommeil, la vie tout entière ne nous effraie plus. Nous cessons de remplir nos jours de tâches inutiles pour combler notre peur de vieillir

Auteur: Sénèque

Info: sa pensée résumée sur la journée parfaite

[ journée ] [ vie ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Que l'homme ne se laisse ni corrompre, ni dominer par les choses extérieures et ne place son admiration qu'en lui-même; qu'il se fie à son courage et, préparé à toutes les éventualités, soit l'artisan de sa vie. Que sa confiance ne soit pas privée de science, ni sa science de constance: que ses décisions, une fois prises, soient définitives, que rien dans ses décrets ne puisse être biffé.

Auteur: Sénèque

Info: La vie heureuse, dans La vie heureuse, éd. Arléa 1995, p. 33

[ indépendant ] [ parfait ]

Commenter

Commentaires: 0

thérapie

La durée de la vie humaine ? Un point. Sa substance ? Fuyante. La sensation ? Obscure. Le composé corporel dans son ensemble ? Prompt à pourrir. L'âme ? Un tourbillon. Le sort ? Difficile à deviner. La réputation ? Incertaine. Pour résumer, au total les choses du corps s'écoulent comme un fleuve ; les choses de l'âme ne sont que songe et fumée, la vie est une guerre et un séjour étranger ; la renommée qu'on laisse, un oubli. Qu'est-ce qui peut la faire supporter ? Une seule chose, la philosophie.

Auteur: Marc-Aurèle

Info: Pensées, Les Stoïciens, la Pléiade, nrf Gallimard 1962 II, 17 p.1150

[ vivre ] [ perdu ] [ penser ] [ logique ] [ postérité ]

Commenter

Commentaires: 0

christianisme

Tu [Jésus] as commencé par te fabriquer une filiation fabuleuse, en prétendant que tu devais ta naissance à une vierge. En réalité, tu es originaire d'un petit hameau de Judée, fils d'une pauvre campagnarde qui vivait de son travail. Celle-ci, convaincue d'adultère, avec un soldat Panthère, fut chassée par son mari, charpentier de son état. […] tu te rendis en Egypte, y louas tes bras pour un salaire, et là, ayant appris quelques-uns de ces pouvoirs magiques dont se targuent les égyptiens, tu revins dans ton pays, et enflés des merveilleux effets que tu savais produire, tu te proclamas Dieu.

Auteur: Celtus dit Celse

Info: Discours vrai contre les chrétiens

[ historique ] [ tromperie ]

Commenter

Commentaires: 0

dernières paroles

Il est inutile de vous rappeler l'attention et les soins que j'ai apportés au rétablissement de ma santé : vous en avez été les témoins. Je crois vous avoir satisfaits à cet égard et n'avoir rien négligé pour ma guérison ; il ne me reste plus qu'à me satisfaire moi-même. Je n'ai pas voulu vous laisser ignorer ma résolution : je suis décidé à ne plus nourrir mon mal ; tous les aliments que j'ai pris ces jours-ci n'ont prolongé ma vie que pour augmenter mes douleurs, sans espoir de salut. Je vous prie donc d'approuver mon dessein et de ne point vous y opposer : vos efforts seraient inutiles.

Auteur: Titus Pomponius Atticus

Info: Il avait rassemblé ses amis pour le leur annoncer. Il mourut 7 jours plus tard

Commenter

Commentaires: 0

durée

Peux-tu me nommer un seul homme qui sache que le temps a un prix, qui fasse l'estimation de la valeur de la journée et qui réalise qu'il meurt un peu chaque jour ? Là est l'erreur, en effet : nous ne voyons la mort que devant nous, alors qu'une grosse partie de la mort est déjà dans notre dos ; tout ce que nous laissons derrière nous de notre existence appartient à la mort. Fais donc, cher Lucilius, comme tu me l'écris : saisis-toi de toutes tes heures. Ainsi tu dépendras moins du lendemain, pour avoir opéré une saisie sur le jour présent. La vie court, pendant qu'on la remet à plus tard.

Auteur: Sénèque

Info: Lettres à Lucilius, Robert Laffont, Bouquins 1993 <I lettre 1,2 p.603>

[ passé ] [ comptabiliser ] [ acquis ]

Commenter

Commentaires: 0

passé

Peux-tu me nommer un seul homme qui sache que le temps a un prix, qui fasse l'estimation de la valeur de la journée et qui réalise qu'il meurt un peu chaque jour ? Là est l'erreur, en effet : nous ne voyons la mort que devant nous, alors qu'une grosse partie de la mort est déjà dans notre dos ; tout ce que nous laissons derrière nous de notre existence appartient à la mort. Fais donc, cher Lucilius, comme tu me l'écris : saisis-toi de toutes tes heures. Ainsi tu dépendras moins du lendemain, pour avoir opéré une saisie sur le jour présent. La vie court, pendant qu'on la remet à plus tard.

Auteur: Sénèque

Info: Lettres à Lucilius

[ bilan ]

Commenter

Commentaires: 0

sédentaire

Ce que tu m’écris et ce que j’apprends me fait bien espérer de toi. Tu ne cours pas çà et là, et ne te jettes pas dans l’agitation des déplacements. Cette mobilité est d’un esprit malade. Le premier signe, selon moi, d’une âme bien réglée, est de se figer, de séjourner avec soi. Or prends-y garde : la lecture d’une foule d’auteurs et d’ouvrages de tout genre pourrait tenir du caprice et de l’inconstance. Fais un choix d’écrivains pour t’y arrêter et te nourrir de leur génie, si tu veux y puiser des souvenirs qui te soient fidèles. C’est n’être nulle part que d’être partout. Ceux dont la vie se passe à voyager finissent par avoir des milliers d’hôtes et pas un ami.

Auteur: Sénèque

Info: Lettres à Lucilius

[ éloge ] [ réfléchir ]

Commenter

Commentaires: 0