Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 4
Temps de recherche: 0.0967s

indépendance

La grande désobéissance, c'est de vivre sa vie.

Auteur: Kertész Imre

Info:

[ liberté ] [ égoisme ] [ original ]

Commenter

Commentaires: 0

immodestie

Il y a des jours où je pense que je vais mourir d'une overdose d'autosatisfaction.

Auteur: Dali Salvador

Info:

[ exagération ] [ égoisme ] [ immodestie ] [ contentement ]

Commenter

Commentaires: 0

insensibilité

Nous nous sommes flattés nous-mêmes en inventant plein de proverbes en matière de cécité, "aveugle comme une chauve-souris", par exemple. Il serait prudent de dire qu'on ne peut trouver dans le règne animal une chauve-souris, ou toute autre créature, aussi aveugle dans son biotope que la grande majorité des êtres humains au sein de leur famille. Les humeurs fatiguent, les coeurs se brisent et guérissent, la force chancelle, échoue, arrive tout près de céder tout à fait, tous les jours, sans que les plus proches témoins ne le remarquent.

Auteur: Jackson Helen Hunt

Info: Ramona

[ égoisme ] [ rapports humains ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Massacrer les bêtes de Dieu pour le plaisir était à mon avis la plus "foutue" besogne. Elles ont été créés pour nous, disent ces prédicateurs suffisants, pour nous nourrir, nous divertir, ainsi que pour d'autres usages qu'on n'a pas encore découverts. En se mettant à la place d'un ours qui conclut à son avantage un différend avec un chasseur malchanceux, on pourrait dire avec tout autant de justesse : "Les hommes et les autres bipèdes on été créés pour les ours, et grâce soit rendue à Dieu pour des griffes et des dents si longues".
(...) Si un chasseur chrétien va dans les forêts du Seigneur tuer les animaux dont IL prend soin ou des Indiens sauvages, tout est normal ; mais que parmi ces victimes ad hoc, prédestinées, un spécimen entreprenant aille dans les maisons ou par les champs et qu'il tue le plus méprisable de ces tueurs divins et verticaux, c'est un épouvantable sacrilège, et de la part d'Indiens un meurtre atroce ! Ma foi, je n'ai pas grande sympathie pour l'égoïsme distinctif de l'homme civilisé : si une guerre des races se déclarait entre les bêtes sauvages et Monseigneur l'Homme, j'aurais plutôt tendance à prendre parti pour les ours.

Auteur: Muir John

Info: Quinze cents kilomètres à pied à travers l'Amérique profonde : 1867-1869

[ anthropocentrisme ] [ égoisme ]

Commenter

Commentaires: 0