Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 10
Search time counter: 0.2695s

affection

L'amour parental est une thérapie épigénétique.

Auteur: Church Dawson

Info: Le Génie dans vos gènes, Médecine épigénétique

[ remède ] [ famille ]

Commenter

Commentaires: 0

épigénétique

Certaines expositions chimiques semblent activer et désactiver les gènes de manière à dérégler la croissance cellulaire et à prédisposer au cancer. De ce point de vue nos gènes sont moins ce qui commande et contrôle nos cellules que des touches de piano qui seraient activées par un environnement pianiste.

Auteur: Steingraber Sandra

Info: "Living Downstream : An Ecologist's Personal Investigation of Cancer and the Environment", p.19, Da Capo Press 2010

[ équilibre ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

épigénétique

On emploie le mot homéorhésie pour indiquer la stabilisation, non pas d'une constante, mais d'une voie de changement particulière au cours du temps. Si un événement vient modifier le système homéorhétique, les mécanismes de contrôle ne le remettent pas au point où la modification est apparue; mais à celui qu'il aurait atteint peu après.

Auteur: Waddington Conrad Hal

Info: The Evolution of an Evolutionist, 1975, University of Edinburgh Press. *capacité à évoluer dans la même direction, malgré des périodes d’instabilité successives

[ sciences ]

Commenter

Commentaires: 0

génétique

L'épigénétique* ne change pas le code génétique, elle modifie la façon dont il est lu. Des gènes parfaitement normaux peuvent provoquer le cancer ou la mort. Dans l'autre sens, dans un bon environnement, des gènes mutants ne s'exprimeront pas. Les gènes sont équivalents à des plans-programmes; l'épigénétique est l'entrepreneur. Elle modifie l'ensemble, la structure.

Auteur: Lipton Bruce

Info: *étude des influences environnementales modifiant l'expression du programme génétique

[ biophysique ] [ méta-moteur ] [ chair-esprit ]

Commenter

Commentaires: 0

quête

Le langage des grecs a formaté notre pensée, introduisant sa limitation... Est-il temps d'en sortir, d'en inventer un autre, plus indépendant de sa propre logique, un langage tétravalent peut-être ? Pensons à des termes comme : épigénétique, chréode, biophysique, morphogenèse... qui tentent de préciser des "champs de recherches" assez flous.
Et qui le resteront peut-être pour cette même raison.

Auteur: Mg

Info: 10 fév. 2016

[ dépassement ] [ sciences ]

Commenter

Commentaires: 0

ouverture

Les sciences sont la tentative organisée de l'humanité pour découvrir comment les choses fonctionnent en tant que systèmes interconnectés (causalité). Tel est l'abord de ces questions par un esprit scientifique. Cette manière de faire peut être mise en perspective avec d'autres attitudes, d'autres appétences; par exemple pour le magique, qui en quelque sorte fait fonctionner les choses non pas comme de simples systèmes matériels mais via des forces immatérielles potentiellement contrôlées par des sorts. Ou pour le religieux, qui s'intéresse au monde comme révélant la nature de Dieu.

Auteur: Waddington Conrad Hal

Info:

[ épigénétique ] [ chair-esprit ] [ esprit-matière ] [ quête ]

Commenter

Commentaires: 0

chair-esprit

Chacune de nos cellules est une entité vivante, et la principale chose qui les influence est notre sang. Si j'ouvre les yeux au matin avec ma belle partenaire devant moi, cette perception provoque une libération d'ocytocine, de dopamine, d'hormones de croissance - tout cela favorisant la croissance et la santé de mes cellules. Mais si je vois un tigre avec des dents comme des sabres, je vais libérer des hormones de stress qui transforment les cellules en mode protection. Les gens doivent se rendre compte que leurs pensées sont plus importantes que leurs gènes, parce que l'environnement, qui est influencé par nos pensées, contrôle les gènes.

Auteur: Lipton Bruce H.

Info: Source : www.huffingtonpost.com

[ biophysique ] [ épigénétique ] [ interaction ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

adaptation

On peut sans doute comparer la distinction entre la génétique et l’épigénétique à la différence entre l’écriture d’un livre et sa lecture. Une fois que le livre est écrit, le texte (les gènes ou l’information stockée sous forme d’ADN) seront les mêmes dans tous les exemplaires distribués au public. Cependant, chaque lecteur d’un livre donné aura une interprétation légèrement différente de l’histoire, qui suscitera en lui des émotions et des projections personnelles au fil des chapitres. D’une manière très comparable, l’épigénétique permettrait plusieurs lectures d’une matrice fixe (le livre ou le code génétique), donnant lieu à diverses interprétations, selon les conditions dans lesquelles on interroge cette matrice.

Auteur: Internet

Info: http://www.techno-science.net/glossaire-definition/Epigenetique.html

[ sciences ] [ biologie ]

Commenter

Commentaires: 0

exception

Une configuration moléculaire est stable en vertu des mêmes principes quantiques qui produisent les mutations mais qui, normalement, mettent un barrage énergétique entre une configuration et une autre. Comme la structure de l’organisme est gouvernée par les gènes, l’organisme tout entier est donc un cristal a-périodique, stable comme une molécule au zéro absolu ; il échappe au principe de Carnot et à la marche vers l’entropie maxima et la désorganisation. Il ne va pas "de l’ordre au désordre". Il ne va pas non plus "du désordre à l’ordre". En d’autres termes, son ordre n’est pas statistique comme celui des lois secondaires de la physique. Il va "de l’ordre à l’ordre" ; l’ordre fondamental étant celui des chromosomes, qui a la propriété, non seulement de conserver la structure organisée, mais de s’imposer et de s’accroître, en "extrayant de l’ordre" du milieu extérieur, "en se nourrissant d’entropie négative". L’organisme est, par là, un "mécanisme pur", pareil à un système planétaire sans marées, ou à une horloge qui fonctionnerait sans aucune friction ni échauffement, et sans aucune décadence statistique.

Auteur: Ruyer Raymond

Info: Néo-finalisme, pages 187-188

[ monade ] [ singularité ] [ perfection ] [ épigénétique ] [ métaphore ] [ sur-sens ] [ contre-sens ] [ spéculation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Arcé

biophysique

Des forces physiques établissent la forme globale des embryons aux premiers jours du développement
Le mouvement de repli et d'étirement des tissus au moment de la formation de la tête a été suivi avec une très grande précision sur des embryons vivants, au stade exact de formation du pli céphalique par Vincent Fleury du laboratoire de Matière et Systèmes Complexes (CNRS/Université Paris-Diderot-Paris 7). Ces observations révèlent que la formation de l'ébauche de la tête est une conséquence purement physique de la collision des parties gauche et droite de l'embryon qui s'aplatissent l'une contre l'autre comme de la guimauve. Ces travaux viennent d'être publiés dans la revue European Physical Journal E.
Depuis plusieurs années, un mouvement scientifique se dessine en biologie du développement, qui attribue la morphogenèse des embryons à des mouvements de grande ampleur, se produisant aux premiers jours de développement, quand les embryons sont très petits. Ces mouvements de nature hydrodynamique, établissent la forme globale des animaux, en particulier celle des vertébrés tétrapodes. Les parties de l'animal, établies très tôt en tant que simples ébauches, se développent et grandissent ensuite. Elles se "révèlent" dans la forme finale en conservant le "plan" fixé au début du phénomène. Une question centrale posée est celle du rôle respectif d'instructions génétiques localisées et spécifiques, causant " l'apparition " d'une partie du corps comme, par exemple, la tête ou les pattes et le rôle des grands mouvements de tissu, qui plient et enroulent la matière vivante comme de la pâte à modeler en créant certaines formes par le simple jeu des forces physiques, oeuvrant dans une pâte molle, étirée et enroulée.
En mesurant avec une très grande précision les champs de vitesse au moment exact de la collision Vincent Fleury montre expérimentalement et confirme, par une analyse mathématique des champs de vecteurs, que le mouvement est continu, à vitesse constante pendant l'ensemble du phénomène. La seule discontinuité, massive celle-là, est due à la collision des deux moitiés le long de l'axe dorsal qui ouvre le pli de la tête, comme un drapé de tissu, sous l'effet des contraintes visco-élastiques. Des travaux analogues, en collaboration avec O. Boryskina et Alia Al-Kilani, montrent que des effets semblables se produisent pendant la formation des pattes.
Ainsi, ce travail suggère que le simple écoulement de la matière embryonnaire suffit à générer les parties les plus importantes du corps, sans qu'il soit besoin de rétroactions génétiques complexes pour expliquer " l'apparition " soudaine des formes nouvelles au cours de l'évolution. La forme globale de l'animal et les différences observées le long du corps (tête, dos, queue) et latéralement (membres avant et arrière) seraient une conséquence automatique de la nature hydrodynamique des enroulements de tissu se comportant comme des tourbillons hydrodynamiques entrant en collision, ce qu'on appelle en physique une brisure de symétrie quadripolaire.

Auteur: Fleury Vincent

Info: A change in boundary conditions induces a discontinuity of tissue flow in chicken embryos and the formation of the cephalic fold, Eur. Phys. J. E, 34, 7, 2011. Doi

[ épigénétique ] [ chréode ] [ océanique ]

Commenter

Commentaires: 0