Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Résultat(s): 4
Temps de recherche: 0.0941s

méthodologie

Le fait d'avoir un grand nombre de procédures établies sert souvent de substitut à la pensée dans la science moderne.

Auteur: Chargaff Erwin

Info: Heraclitean Fire : Sketches from a Life Before Nature. Partie III. La science ou une obsession (p. 170). Rockefeller University Press. New York, New York, États-Unis. 1978

[ abrutissement ] [ épistémologie ] [ fermeture ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

impossibilité

Kant démontra […] que la plupart des problèmes métaphysiques n'étaient pas erronés mais dépourvus de sens. Ce n'était pas la réponse qui était mauvaise, c'était la question qui était absurde... Elle se fondait sur une erreur catégorielle : l'oeil de raison essaie de sonder les Cieux.

Auteur: Wilber Ken

Info:

[ épistémologie ] [ limitation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

époques

...on a tendance à oublier que toute science est liée à la culture humaine en général, et que les découvertes scientifiques, même celles qui semblent actuellement les plus avancées, les plus ésotériques et les plus difficiles à saisir, n'ont aucun sens hors de leur contexte culturel.

Auteur: Schrödinger Erwin

Info: Are There Quantum Jumps? The British Journal for the Philosophy of Science, Volume 3, 1952 (p. 109)

[ points de vue ] [ épistémologie ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

physique quantique

Tant que, fascinés par le nom que lui a donné Paul Dirac, nous admettons que le vecteur d’état exprime l’"état" intrinsèque d’un système physique, nous sommes surpris par son comportement ; car celui-ci ne convient pas, mais alors pas du tout, à un tel état. Comment comprendre par exemple que l’état intrinsèque d’un système physique saute brusquement, à l’instant de la mesure, d’une superposition d’états propres de l’observable mesurée à un seul état propre de cette observable, alors que tous les autres processus physiques, pourtant semblables à la mesure, ne lui font subir que des corrélations avec les états d’autres systèmes ? Comment comprendre le "mécanisme" de cette étrange "réduction de l’état" ? Mais si, à la manière de Rovelli, nous concevons le vecteur d’état comme l’expression d’une relation du système étudié avec un système observant, alors le "saut" en question n’a même pas lieu d’être supposé. Relativement à un observateur qui souhaite l’utiliser pour prévoir (sur un mode probabiliste) le résultat d’une mesure future, le vecteur d’état demeure une superposition. Mais relativement à un observateur qui connaît le résultat de la mesure, le vecteur d’état est identifié à l’état propre correspondant de l’observable mesurée, car c’est seulement à partir de ce dernier qu’il pourra prévoir (toujours sur un mode probabiliste) le résultat d’une seconde mesure effectuée après la première. Ici, vous le voyez, on ne dit plus que l’état d’un système physique a "sauté", ou qu’il a été "réduit" dans l’absolu, mais que chaque configuration de cet état est relative à une relation épistémique avec ce système, ou si l’on veut qu’il y en a autant que de relations de ce type.

Auteur: Bitbol Michel

Info: http://www.actu-philosophia.com/Entretien-avec-Michel-Bitbol-autour-de-La-520

[ épistémologie ] [ bouillonnement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson