Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Résultat(s): 11
Temps de recherche: 0.1037s

cycles

Chaque génération se croit plus intelligente que la précédente et plus sage que la suivante.

Auteur: Orwell George

Info:

[ époques ] [ points de vues ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Les hommes sont des machines que la coutume pousse, comme le vent fait tourner les ailes d'un moulin.

Auteur: Voltaire

Info: à Monsieur le marquis d'Argence de Dirac, 28 avril 1760

[ grégaire ] [ époques ]

Commenter

Commentaires: 0

incompréhension

Rien de ce que le Moyen Âge exprime, rien de ce que nous croyons en comprendre, rien de ce qui nous touche ou nous rebute en lui, qui ne doive être mis en doute, vérifié, éprouvé. Sa littérature ne veut pas dire ce que nous pensions, elle ne veut pas toucher là où à la première lecture elle nous touche, elle fourmille d'allusions qui nous échappent.

Auteur: Zink Michel

Info: Bienvenue au Moyen Âge, Avant-propos

[ époques ]

Commenter

Commentaires: 0

durée

Avec son passé qui n'est plus, son avenir qui n'est pas encore et son éternel présent toujours en train de s'évanouir entre souvenir et projet, le temps est la plus prodigieuse de toutes les machineries. Aucun phénomène de la nature, aucune invention humaine, aucune combinaison de l'esprit, aucune intrigue de roman, de cinéma, de théâtre ou d'opéra, si compliquée qu'elle puisse être, ne lui parvient à la cheville.

Auteur: Ormesson Jean d'

Info: Comme un chant d'espérance

[ époques ]

Commenter

Commentaires: 0

recherche

Il faut un plus d'attention dans l'histoire des Science, autant pour les scientifiques, les historiens et particulièrement les biologistes, et ceci signifie qu'il faudrait essayer de mieux comprendre les pensées des grands maîtres du passé, et de voir dans quelles circonstances ou milieu intellectuel leurs idées furent formées, et où elles prirent une mauvaise direction - ou se sont arrêtées - alors qu'elles étaient sur la bonne voie.

Auteur: Fisher Ronald Aylmer

Info: journal australien de la Science, 22, Natural Selection from the Genetical Standpoint, pp. 16-17, 1959

[ époques ]

Commenter

Commentaires: 0

psychologie

De ce que me disent des amis psychanalystes, dans le domaine du subconscient émotionnel, les résistances émotionnelles à surmonter ne sont plus celles que la plupart des gens ressentaient à l'époque de Freud (...). La respectabilité moralisatrice et la peur du sexe qui se manifestaient à l'époque de Freud n'existent plus. On me dit que les résistances d'aujourd'hui se présentent sous la forme d'auto-analyses sommaires, apparemment impitoyables et sans pitié de ceux qui prétendent avoir "tout" compris sur eux-mêmes.

Auteur: Piattelli-Palmarini Massimo

Info: Inevitable Illusions: How Mistakes of Reason Rule Our Minds

[ évolution ] [ autres époques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

spécialisation

Il est probable que les révolutions, et l’histoire dans son ensemble, se dérouleraient bien différemment si les hommes étaient aujourd’hui encore ce qu’ils étaient peut-être dans l’antique cité d’Athènes : des êtres autonomes avec une relation à l’ensemble, au lieu d’être livrés pieds et poings liés à leur profession et à leur emploi du temps, dépendant d’une foule de choses qui les dépassent, éléments d’un mécanisme qu’ils ne contrôlent pas, marchant pour ainsi dire sur des rails et désemparés quand ils déraillent.

Auteur: Haffner Sebastian

Info: Histoire d'un Allemand : Souvenirs 1914-1933

[ travail ] [ époques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

inconscient collectif

Approcher l’E.M.I. par la voie de la psychanalyse jungienne paraît pertinent dans le sens où la dynamique des similitudes/divergences rejoint le modèle archétypal : certaines images ne peuvent naître au conscient qu’en s’inscrivant dans la forme d’un moule précis, ce qui n’empêche pas l’infinie variété des produits qui en sont issus. Cette approche psychanalytique ne conduira pas à confirmer ou infirmer la réalité absolue de l’E.M.I. quant à l’éventualité d’une vie après la mort. Elle se contentera seulement de réfléchir au sens de l’expérience pour le sujet qui se trouve dans un état de conscience non-ordinaire (...).

Auteur: Arcé Alexandra

Info: Expérience de Mort Imminente l’approche jungienne, pp 21 et 22

[ époques ] [ modes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

représentation

Le Monde en tant qu’image conçue ne devient pas, de médiéval, moderne ; mais que le Monde comme tel devienne image conçue, voilà qui caractérise et distingue le règne des Temps Modernes. Pour le Moyen Age au contraire, l’étant est l’ens creatum, ce qui est créé par le Créateur, Dieu personnel agissant en tant que cause suprême. Être un étant signifie alors : appartenir à un degré déterminé de l’ordre du créé et correspondre, en tant qu’ainsi causé, à la cause créatrice (analogia entis). Jamais l’être de l’étant ne réside ici en ce que, amené devant l’homme en qualité d’objet, il soit fixé et arrêté dans son domaine d’assignation et de disponibilité, devenant étant seulement de cette manière.

Auteur: Heidegger Martin

Info: Dans "L'époque des "conceptions du monde"" in Chemins qui ne mènent nulle part, page 118

[ absurde ] [ collectif-individuel ] [ angoisse ] [ époques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

paradigme

Ce sera facile d’être athée au XIXe ou au XXe ! C’était beaucoup plus coton du temps de Rabelais et d’Erasme. Les mots eux-mêmes manquaient, les termes les plus simples : "rationalisme" (qui date du XIXe), "déisme" (fin XVIIe), "théisme" (fin XVIIIe), "absolu", "relatif ", "scepticisme" (apparaît au XVIIIe en remplacement de "pyrrhonisme"»), "libertinisme" (XVIIe), "tolérance" (début XVIIe), bien entendu "esprit fort" (lancé par Helvétius), et par-dessus tout "libre pensée" (sponsorisé par Voltaire). Les formes syntaxiques interdisaient la véritable spéculation philosophique et religieuse […]. Les sciences et les techniques nouvelles (l’imprimerie) ne savaient pas encore qu’elles étaient en train de périmer un monde. Le doute lui-même ne pouvait s’exprimer que dans les formes de la vieille rhétorique consubstantielle au système que l’on mettait en doute (la critique des médias peut-elle se faire entendre aujourd’hui hors des médias ?). Le "naturel" n’était pas plus séparé du surnaturel que le réel ne l’est en ce moment du médiatique. On croyait aux fééries médiévales, au merveilleux, aux miracles et aux sabbats des sorciers, comme aujourd’hui à l’Europe, au Bien, à l’astrologie, aux périls du tabagisme passif, à la guerre du Golfe et aux nouvelles technologies. L’incroyance, comme de nos jours, ne pouvait s’avancer que masquée, hésitante, presque inconsciente d’elle-même. Une autre incroyance. La même incroyance.

Auteur: Muray Philippe

Info: Dans "Le portatif", pages 18-19

[ discours ] [ révolte ] [ distanciation ] [ évolution du langage ] [ époques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson