Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 13
Temps de recherche: 0.1398s

femmes-hommes

- Ou c'est que vous êtes malades ? s'inquiétait-elle.
- Partout mais pas au zizi! fit un artilleur en réponse.

Auteur: Céline Louis-Ferdinand

Info: Voyage au bout de la nuit, p 85

[ pragmatisme ] [ obsédé ]

Commenter

Commentaires: 0

question

Que voulait-il dire? Cette intelligence pourrait surpasser et excéder la force aveugle de l'évolution, avec son accent sur la mutation, la lutte et la mort ?
Cette coopération consciente était-elle plus efficace que la concurrence féroce?

Auteur: Banks Iain M.

Info: The Player of Games 1988

[ science-fiction ] [ extraterrestre ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

Je crois que souvent, dans le calme du soir, elle se demandait en rêve qui elle était. Peut-être était-elle devenue dans son sommeil la vieille femme porteuse de la terre sacrée, l'aïeule qui, malgré son grand âge, aimait encore à jouer? Et en elle-même, qui sait, peut-être voyait-elle tomber les étoiles?

Auteur: Momaday N. Scott

Info: Le chemin de la montagne de pluie

[ question ]

Commenter

Commentaires: 0

insomnie

Il ne trouva pas le sommeil. Allongé sur son lit, les yeux fermés, il repensa à Catherine Sheridan. Qui était-elle ? Pourquoi était-elle morte ? Qui l'avait tuée ? Il médita là-dessus et attendit impatiemment la venue du matin, car le matin apporterait la lumière du jour, et la lumière du jour l'éloignerait de ses propres fantômes.

Auteur: Ellory R.J.

Info: Les anonymes

[ . ]

Commenter

Commentaires: 0

vacherie

Mais s'il s'agit de psychodrames, alors ils [les critiques] ne jurent plus que par les audaces du transbouleversant génial Lawrence... la bravoure inouïe de ses messages sexuels... (une pauvre bite de garde-chasse pour 650 pages) de ses prémonitions mondiorénovatrices... de ses tortures inspirationnelles... de ses déboires trans-médullaires... ses retournements matrimoniaux... L'était-elle ? L'était-il ? ... En était-elle ? En était-il ?

Auteur: Céline Louis-Ferdinand

Info: Bagatelles pour un massacre, sur D. H. Lawrence

[ littérature ]

Commenter

Commentaires: 0

parents-enfants

Hattie savait que ses enfants ne se considéraient pas comme quelqu'un de gentil, et peut-être ne l'était-elle pas, mais quand ils étaient petits, il n'y avait pas beaucoup de temps pour les sentiments. (...) Ils ne comprenaient pas que tout l'amour qu'elle avait en elle était accaparé par la nécessité de les nourrir, de les habiller et des préparer à affronter le monde. Le monde n'aurait pas d'amour à leur offrir, le monde ne serait pas gentil.

Auteur: Mathis Ayana

Info: Les douze tribus d'Hattie

[ décalage ]

Commenter

Commentaires: 0

guerre

Pourquoi l'armée japonaise était-elle si attachée aux "femmes de réconfort"?
Ah, je t'ai déjà expliqué. C'est pour prévenir les viols de civiles!
Les pulsions sexuelles chez l'homme, c'est incontrôlable!
Sans "femmes de réconfort" sur le champ de bataille, impossible de circonscrire les viols.
(...)
Plus que tout, je refuse catégoriquement le terme de "femme de réconfort"! Puisqu'il signifie quelque chose de chaleureux et de doux.
Nous n'étions pas des "femmes de réconfort" mais des victimes de rapts et de viols commis par l'armée japonaise.

Auteur: Kyung-A Jung

Info: Femmes de réconfort : Esclaves sexuelles de l'armée japonaise

[ femmes-hommes ] [ torture ]

Commenter

Commentaires: 0

simplicité

Peut-être la loi de la jungle, en dépit de ce qu'elle avait d'impitoyable sur le plan physique, était-elle reposante. Elle libérait des petites tracasseries de la vie quotidienne, des inégalités sociales. Imposait une vie simple, sans artifices ni contraintes ulcérantes. Dans l'univers de la jungle, la responsabilité se réduisait à l'os de la survie. Les compromis n'y avaient pas droit de cité, on ne s'y battait pas pour de l'argent, on ne s'y usait pas les nerfs à gravir les barreaux de l'échelle sociale. On n'y connaissait qu'une question : être ou ne pas être.

Auteur: Matheson Richard

Info: L'homme qui rétrécit

[ instant présent ]

Commenter

Commentaires: 0

musique

Jouer du piano était un acte solitaire, pas un cirque. Bien entendu, avant de pouvoir comprendre la Marche funèbre, avant même de prétendre savoir jouer du piano, il fallait savoir marcher. Il fallait connaître le poids existentiel de chaque pas, l'état d'esprit, la transparence, la volonté et la présence qui définissaient chaque façon de marcher, or il y en avait des millions ! J'avais davantage appris à jouer du piano en déambulant dans les rues de Sofia qu'en répétant dix heures par jour. Toute musique n'exprimait-elle pas, en un sens, ce mouvement si fondamental ? Toute oeuvre musicale n'était-elle pas une promenade conduisant d'un lieu à un autre, une exploration, un voyage ?

Auteur: Grozni Nikolai

Info: Wunderkind

[ interprétation ]

Commenter

Commentaires: 0

couple

Avant de se coucher, Shinji, assis sur la natte, le buste droit, son sabre posé devant lui, avait fait à sa femme un discours militaire. Une femme qui devient femme de soldat doit savoir que son mari peut mourir à tout moment, et résolument l'accepter. Ce pourrait être demain. Ou le jour d'après. Mais, dit-il, peu importe quand, était-elle absolument ferme dans sa résolution de l'accepter ? Reiko se leva, ouvrit un tiroir du secrétaire et y prit le plus cher de ses nouveaux trésors, le poignard que lui avait donné sa mère. Revenue à sa place, elle posa sans un mot le poignard devant elle, comme son mari avait posé son sabre. Ils se comprirent en silence aussitôt, et le lieutenant ne chercha plus jamais à mettre à l'épreuve la résolution de sa femme.

Auteur: Mishima Yukio

Info: Dojoji et autres nouvelles

[ japon ] [ fidélité ] [ tradition ] [ suicide ]

Commenter

Commentaires: 0