Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.  Exemples.   Punchlines.   Jeux et Passe-temps.   Chaines.  Humour.  RépartiesFemnmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.   ... Lire la suite >>
Search results: 920
Search time counter: 0.6986s

être humain

En cette triste occurrence [l'épidémie de fièvre aphteuse dans les élevages industriels anglais], la leçon morale nous viendra d'un peuple d'éleveurs du Sud, du Kenya précisément : les Masaï. Chez ces "oubliés" du progrès, la vache demeure un être. Et, curieusement, la langue masaï, le maa, ne dispose que d'un mot pour désigner la grippe et la fièvre aphteuse.
Au printemps 2001, lorsqu'ils découvrent que la Grande-Bretagne brûle ses bovins, les Masaï, qui se considèrent comme les gardiens de tous les troupeaux du monde [...] adressent à Londres un message étonnant. En un mot comme en cent, l'idée de tuer des animaux légèrement malades leur tourne l'âme et le coeur, et ils proposent de soigner eux-mêmes les troupeaux, pour peu qu'on les leur envoie. Réponse de notre Nord civilisé : davantage de bûchers.
Bidoche.

Auteur: Nicolino Fabrice

Info: L'industrie de la viande menace le monde

[ alimentation ] [ végétarien ] [ Afrique ] [ Europe ] [ industrie ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Vous [les humains] possédez une paire de caractéristiques génétiques incompatibles. Chacune séparée aurait été utile, aurait aidé à la survie de votre espèce. Mais les deux ensemble sont mortelles. [...] "Vous êtes intelligents", dit-il. "C'est la plus récente de ces deux catégories, et celle que vous pourriez avoir mis à profit pour vous sauver. [...]
- Quelle est l'autre caractéristique?
- Vous êtes hiérarchiques. C'est la spécificité la plus ancienne et la plus enracinée.
Nous l'avons identifiée chez vos parents animaux les plus proches tout comme chez les plus éloignés. C'est une caractéristique terrestre. Lorsque l'intelligence humaine s'y soumet plutôt que de l'orienter, quand l'intelligence humaine ne reconnait même pas que c'est un problème, mais en tire fierté ou ne l'a pas remarquée du tout. [...] C'est comme si elle ignorait le cancer.

Auteur: Butler Octavia E.

Info: Dawn 1987

[ ambition ] [ science-fiction ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Pour la première fois de sa vie, Richard Abercrombie est confronté au vacarme obscène de la nature sous sa forme la plus grandiose et la plus véhémente : une jungle. Ce n'est pas tant le vacarme en soi qui l'abasourdit, mais, au sein de ce tohu-bohu, l'absence totale de sonorité humaine. La jungle bruit selon ses propres lois, insoucieuse des hommes qui croient l'explorer. Dans les forêts où l'homme vient régulièrement chasser, à proximité des villes, dans toute l'Europe et particulièrement en Angleterre, les animaux ont depuis longtemps appris à se taire à l'approche de l'homme, à le fuir comme le prédateur suprême : cette créature qui tue contre nature, sans que la nécessité de survivre l'y force. Le silence apaisant de nos campagnes n'est que le signe tangible de la terreur que l'homme fait régner.

Auteur: Audeguy Stéphane

Info: La théorie des nuages, p.199, Gallimard/NRF, 2005

[ Atroce ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Agent Smith : Je souhaiterais vous faire part d'une révélation surprenante. J'ai longtemps observé les humains. Et ce qui m'est apparu, quand j'ai tenté de qualifier votre espèce, c'est que, vous n'étiez pas réellement des mammifères. Tous les mammifères sur cette planète, ont contribué au développement naturel d'un équilibre avec le reste de leur environnement. Mais vous, les humains, vous êtes différents. Vous vous installez quelque part, et vous vous multipliez. Vous vous multipliez jusqu'à ce que toutes vos ressources naturelles soient épuisées. Et votre seul espoir de réussir à survivre, c'est de vous déplacer jusqu'à un autre endroit. Il y a d'autres organismes sur cette planète qui ont adopté cette méthode. Vous savez lesquels ? Les virus. Les humains sont une maladie contagieuse, le cancer de cette planète. Vous êtes la peste, et nous, nous sommes l'antidote.

Auteur: Wachowski Andy

Info: film Matrix

[ maladie ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

La valeur ou l'importance d'un homme, c'est comme pour tout autre objet, son prix, c'est-à-dire ce qu'on donnerait pour disposer de son pouvoir : aussi n'est-ce pas une grandeur absolue, mais quelque chose qui dépend du besoin et du jugement d'autrui. Un habile général est d'un grand prix quand la guerre est là, ou qu'elle menace ; mais il n'en va pas de même en temps de paix. Un juge érudit et incorruptible est chose très importante en temps de paix, mais pas autant en guerre. Comme pour les autres choses, de même en ce qui concerne les hommes, ce n'est pas le vendeur, mais l'acheteur, qui détermine le prix. Un homme peut bien (et c'est le cas de la plupart) s'attribuer la plus haute valeur possible : sa vraie valeur, cependant, n'excède pas l'estime que les autres en font.

Auteur: Hobbes Thomas

Info: Léviathan, 1651, Dalloz 1999 <Part I ch.x Du pouvoir, de l'importance, de la dignité, de l'honneur et de la qualification. p.83>

[ rôle ] [ relatif ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

L'acquisition de la BIPÉDIE est la première étape cruciale de l'évolution vers l'humain. De nombreux primates, et même d'autres animaux comme l'ours, peuvent se tenir debout sur leurs membres antérieurs pendant quelque temps (on parle de bipédie de posture), mais la bipédie de locomotion, d'abord occasionnelle puis permanente, est la caractéristique humaine la plus ancienne. Les australopithèques furent les premiers parmi nos ancêtres à se tenir ainsi sur leurs deux pattes arrière. La plus ancienne trace de bipédie a été découverte en 1978 à Laetoli (Tanzanie) par la paléontologue Mary Leaky : des empreintes de pas conservées dans la cendre volcanique, appartenant à trois hominidés différents, membres sans doute de l'espèce Australopithecus afarensis, comme Lucy. Mais la bipédie des australopithèques n'était probablement qu'occasionnelle : les paléoanthropologues supposent que leur mode de vie était encore en partie arboricole, comme celui des primates pré-hominiens.

Auteur: Ivan Kiriow

Info: Le zapping des sciences, ceux qui marchent debout

[ animal particulier ] [ hominisation ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

La plupart des horreurs commises à mon époque (voilà que je tournais au philosophe) n'étaient pas l'oeuvre d'hommes mauvais déterminés à commettre des actes mauvais. C'étaient plutôt les actes d'hommes comme moi. Des hommes avec des critères moraux et esthétiques d'un ordre supérieur- quand cela les prenait. Des hommes qui savaient distinguer le bien du mal et qui agissaient pour le bien, quand ils étaient dans cet état d'esprit. Mais des hommes qui n'avaient pas d'amarres pour maintenir ces convictions et ces critères en place. Des hommes sujets aux humeurs et aux vents changeants, condamnés à se retourner complètement quand une autre humeur, contradictoire, leur tombait dessus. Ils trouveraient toujours, ces hommes lunatiques, une façon de justifier leurs actions et d'en assumer les conséquences. La terminologie qu'ils utilisaient pour justifier leurs crimes était, pour une large part, le fondement de ce que nous appelons l'Histoire.

Auteur: Tesich Steve

Info: Karoo

[ instable ] [ justification ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

La lecture du livre de Warcollier semble indiquer que la télépathie concerne des sensations, des émotions. Pas des mots. Le symbole, à savoir le signe/consensus (qu'un dictionnaire précisera si nécessaire), semble très sujet à caution en ce domaine. On retombe sur la problématique du langage : le signifiant n'a aucun rapport avec le signifié. En d'autres termes la manipulation des symboles écrits peut autant être appréciée comme une éclosion de l'humain grégaire, que comme son éloignement de la matrice primordiale. Un peu comme un citadin occidental ne saura plus faire un feu de bois alors qu'il se retrouve perdu en pleine forêt au milieu de l'hiver. Le langage et son stockage trans-générationnel nous ont donné une grande force communautaire et rationnelle. Qui d'un autre côté semble amoindrir certaines perceptions de l'individu par une perte de son empathie envers des choses moins logiques ou méthodiques, probablement plus universelles, ouvertes...

Auteur: Mg

Info: 28 juillet 2018

[ animal particulier ] [ anthropomorphique ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Fonte de la civilisation. - La civilisation est née comme une cloche, à l'intérieur d'un moule de matière plus grossière, plus commune : fausseté, violence, extension illimitée de tous les individus, de tous les peuples, formaient ce moule. Est-il temps de l'ôter aujourd'hui ? La coulée s'est-elle figée, les bons instincts utiles, les habitudes de la conscience noble sont-ils devenus si assurés et si généraux qu'on n'ait plus besoin d'aucun emprunt à la métaphysique et aux erreurs des religions, d'aucunes duretés ni violences comme des plus puissants liens entre homme et homme, peuple et peuple ? - Pour répondre à cette question, aucun signe de tête d'un dieu ne peut nous servir : c'est notre propre discernement qui doit en décider. Le gouvernement de la terre en somme doit être pris en main par l'homme lui-même, c'est son "omniscience" qui doit veiller d'un oeil pénétrant sur la destinée ultérieure de la civilisation.

Auteur: Nietzsche

Info: Humain, trop humain, Oeuvres I, Robert Laffont, Bouquins 1990<245 p.572>

[ responsable ] [ libre ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Beaucoup d'entre nous répugnent à l'idée d'exécuter des criminels, même les plus horribles, alors que nous sommes prêts à cautionner joyeusement l'abattage, sans procès, d'animaux gênants, aussi petits soient-ils. D'ailleurs, nous tuons des membres d'autres espèces inoffensives à des fins de récréation et d'amusement. Un foetus humain, qui n'a pas plus de sentiment humain qu'une amibe, bénéficie d'un respect et d'une protection légale de loin plus importants que le chimpanzé adulte. Pourtant, le chimpanzé sent et pense, et - selon une expérience récente - peut même apprendre une forme de langage humain. Le foetus appartient à notre espèce, en vertu de quoi on lui accorde instantanément des privilèges spéciaux et des droits. Je ne sais pas si on peut mettre l'éthique de "l'espécéisme", pour reprendre le terme de Richard Ryder, sur le même plan que celle du "racisme", mais ce que je sais, en revanche, c'est qu'elle n'a pas de base solide en biologie de l'évolution.

Auteur: Dawkins Richard

Info: Le gène égoïste

[ égocentré ] [ avortement ]

Commenter

Commentaires: 0