Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 8
Search time counter: 0.0671s

femmes-hommes

Les femmes sont plus franchement mammifères que les hommes.

Auteur: Topor Roland

Info: Pense-bêtes, Le cherche midi éditeur 1992 <p.108>

[ femmes-par-hommes ] [ animale ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-homme

Avoir de l'esprit. Plaire aux femmes. Rien qui s'oppose davantage.

Auteur: Léautaud Paul

Info: Propos d'un jour

[ pensées-misogynes ] [ séduction ] [ rejet ] [ charnelles instinctives ] [ animales ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

L'homme est pour la femme un moyen : le but est toujours l'enfant.

Auteur: Nietzsche

Info: Ainsi parlait Zarathoustra

[ femmes-par-hommes ] [ animale ] [ procréation ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Les femmes ont plus de honte de confesser une chose d'amour que de la faire.

Auteur: Navarre Marguerite De

Info:

[ femmes-par-femmes ] [ animale ] [ discrètes ] [ sexe ]

Commenter

Commentaires: 0

cruauté

Si vous voulez tester un cosmétique, pourquoi le faites-vous sur un pauvre et faible animal qui n'a rien fait ? Il faudrait utiliser les prisonniers reconnus coupables de meurtre ou de viol à la place. Alors, plutôt que voir si le parfum irrite des yeux d'un lapin de compagnie, il faudrait le mettre dans les yeux de Charles Manson et lui demander si ça l'irrite.

Auteur: Generes Ellen De

Info: Mon Point de vue... Et j'en ai un

[ éthique ] [ laboratoire ] [ sadique ] [ expérimentation animale ]

Commenter

Commentaires: 0

guerre

La société, qui a besoin d'individus dociles et relativement honnêtes, maintient les hommes, en temps de paix, sous un réseau de lois qui les rendent à peu près vertueux. Vienne la guerre : elle élargit les mailles de ce réseau et laisse les hommes livrés à leurs plus bas et plus cruels instincts, que, par besoin social encore, elle qualifie d'héroïsme. En un mot, ce qui, en temps de paix, est un délit et un crime, devient alors un acte de bravoure et de patriotisme.

Auteur: Léautaud Paul

Info: 15 décembre 1915 I p.992

[ animale ]

Commenter

Commentaires: 0

extraterrestres

Une seule vache, convenablement disséquée, après avoir été soumise à des mesures physiologiques précises, aurait pu apprendre aux Aliens tout ce qu'ils cherchent, mais savent-ils eux-mêmes ce qu'ils cherchent ? On a nettement l'impression de robots travaillant à l'aveuglette et massacrant toujours plus les pauvres bêtes, mais pour étudier quoi?
Ces Aliens sont des ignorants pour ce qui nous concerne, et avec leur façon de travailler, ils ne risquent pas d'en apprendre davantage.
La seule explication possible, et je répète qu'elle est biologiquement prouvable, c'est qu'il s'agit de robots, probablement ignorants, chargés d'une mission à laquelle ils ne comprennent rien.
Quand aux abductions humaines, le problème est le même. Ils ne comprennent pas la constitution des femmes et n'ont qu'une très vague idée de notre processus de reproduction.
Il me semble que cette idée, convenablement mûrie, devrait nous faire reprendre par la base le problème des ovnis.

Auteur: Chauvin Rémy

Info: Le retour des magiciens

[ mutilations animales ]

Commenter

Commentaires: 0

hexapodes

Les termites sont des insectes appartenant au sous-ordre des isoptères. Ils ont une tête bulbeuse dépourvue d’yeux et un corps en forme de goutte d’eau qui est souvent translucide, laissant voir un entrelacs d’entrailles et de matière végétale en cours de digestion. Ce sont des organismes eusociaux – l’eusocialité est le mode d’organisation animale le plus évolué et se caractérise par une division du travail de reproduction entre castes fertiles et castes stériles, ainsi que par une coopération dans les soins apportés aux jeunes. Jusqu’en 2007, les isoptères étaient considérés comme un ordre à part entière. Mais des études phylogénétiques ont établi que, en dépit des apparences, les termites sont un genre de blatte, et les isoptères ont donc été classés dans l’ordre des blattoptères. Cette rétrogradation n’a pas servi la cause des termites, qui souffrent déjà de la comparaison avec d’autres insectes eusociaux : ils n’ont pas le charisme des abeilles et ont droit à moins d’égards que les fourmis, dont on admire le culte du travail et la capacité à porter de lourdes charges. Les termites ont aussi la réputation d’être des insectes destructeurs. On estime qu’aux États-Unis ils occasionnent chaque année 1,5 à 20 milliards de dollars de dégâts dans les bâtiments. Il leur arrive même de s’en prendre directement à l’argent : dans une banque indienne, en 2011, des termites ont dévoré 10 millions de roupies en billets, et deux ans plus tard, en Chine, ils ont rogné les économies d’une vieille dame qui conservait dans un tiroir 400 000 yuans enveloppés dans du plastique. On attribue à Mastotermes darwiniensis – l’espèce la plus primitive et de plus grande taille, et la plus proche de la blatte xylophage, à partir de laquelle on pense que les termites ont évolué – des exploits spectaculaires, comme la destruction complète d’une maison dont le propriétaire s’était absenté deux semaines. On devrait admirer les termites En réalité, seules 28 des quelque 2 600 espèces répertoriées de termites sont des nuisibles invasifs (si elles l’étaient toutes, nous serions dans de sales draps : les termites sont dix fois plus nombreux que les humains). Qui plus est, les termites non invasifs jouent un rôle écologique essentiel dans l’irrigation, la prévention de la sécheresse et l’enrichissement des sols. Ils pourraient également avoir été une source d’alimentation majeure pour nos ancêtres australopithèques. [...]
À défaut d’aimer les termites, on devrait les admirer. Les termitières figurent parmi les plus grandes structures bâties par des animaux non humains. Elles peuvent atteindre 10 mètres de haut, ce qui, comparé à la taille minuscule de l’insecte, équivaudrait pour nous à un immeuble deux fois plus haut que la Burj Khalifa de Dubai, qui fait 828 mètres. Les termitières sont des constructions magnifiques, à la Gaudí, avec leurs tours crénelées dans les teintes brunes, orangées et rouges. L'intérieur d’une termitière est un entrelacs complexe de tunnels et de couloirs, de chambres, de galeries et d’arches disposées en étoile et d’escaliers en colimaçon. Pour construire une termitière, il faut de grandes quantités de terre et d’eau : en l’espace d’une année, 5 kilos de termites transportent quelque 165 kilos de terre (sous forme de boulettes) et 15 000 litres d’eau (qu’ils aspirent dans leur corps). Et tout cela non pas pour se fabriquer un habitat – la colonie vit dans un nid à 1 ou 2 mètres sous la termitière – mais pour respirer. Une colonie, qui peut rassembler 1 million d’individus, possède en effet le même métabolisme qu’une vache de 400 kilos, et, comme les bovins et les humains, les termites inspirent de l’oxygène et rejettent du gaz carbonique.

Auteur: Srinivasan Amia

Info: https://www.books.fr/termites-modele-robots-armes/

[ bienfaits-méfaits ] [ idées reçues ] [ coopération animale ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson