Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres. EXEMPLES :  humour, punchlines, réparties, etc. Attention de faire un RESET après une recherche compliquée. Ce ne sont plus les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexivité, la lecture, le rêve, la fantaisie ; les mo... Lire la suite >>
Search results: 10
Search time counter: 0.1311s

judaïsme

Le judaïsme est une extrême conscience.

Auteur: Lévinas Emmanuel

Info: Difficile liberté, p.17

[ auto-évaluation ]

Commenter

Commentaires: 0

raisonner

Dans le domaine philosophique, presque chacun s'estime compétent.

Auteur: Jaspers Karl

Info: Introduction à la philosophie, p.7

[ juger ] [ narcissisme ] [ auto-évaluation ]

Commenter

Commentaires: 0

analyse

Qui prend conseil de soi-même, de soi-même se lamente.

Auteur: Proverbe provençal

Info:

[ solitude ] [ auto-évaluation ] [ égoïste ]

Commenter

Commentaires: 0

limitation

L'intelligence, on croit toujours en avoir assez, vu que c'est avec ça qu'on juge.

Auteur: Coluche

Info:

[ auto-évaluation ]

Commenter

Commentaires: 0

lucidité

Ne remets jamais au lendemain ce que tu peux ne pas faire du tout.

Auteur: Bierce Ambrose

Info:

[ auto-évaluation ] [ procastiner ]

Commenter

Commentaires: 0

équilibre

Ton âme est-elle saine ? ton corps sera toujours pur.
Telles sont les lois de la justice : conformes y ta conduite, le bonheur t'accompagnera jusqu'à la dernière vieillesse.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [96], trad. Levesque, p.517, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ chair-esprit ] [ question ] [ auto-évaluation ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

L'égoïsme est notre fond, si l'on veut. Mais il y a bien des nuances. J'ai connu l'égoïste indulgent, l'égoïste indifférent et l'égoïste féroce. Je sais même des gens tellement assurés d'être altruistes, qu'ils ne se donnent plus la peine de l'être.

Auteur: Arréat Lucien

Info: Réflexions et maximes, p.21, Félix Alcan, 1911

[ laisser-aller ] [ justification ] [ auto-évaluation ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

Grisé d’ambitions aussi imprécises que puériles, je rêvais, jeune avocat, de devenir un type qui marquerait son temps...
Vingt années plus tard, je me retrouvais là, assis dans ma cuisine, la tête entre les mains à faire des compromis avec moi-même pour savoir combien de centilitres de calva viendraient à bout du souvenir pénible de la nuit que je venais de passer.

Auteur: Cayre Hannelore

Info: Ground XO

[ dérision ] [ auto-évaluation ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

Cette histoire m'avait laissé un goût amer. Je me sentais enveloppé dans une atmosphère viciée par la haine, la vengeance et la corruption... Désormais, j'étais condamné à ce monde-là : une jungle où le gros dévore le petit, où les hommes se comportent comme des animaux. Je m'étais engagé dans un chemin du côté le plus sombre de la vie... au milieu duquel je marche encore.

Auteur: Canales Juan Diaz

Info: Blacksad, tome 1, Quelque part entre les ombres

[ déprime ] [ crapule ] [ auto-évaluation ]

Commenter

Commentaires: 0

littérature

Monsieur,
Je vous remets mon manuscrit du Voyage au bout de la nuit (5 ans de boulot).
Je vous serais particulièrement obligé de me faire savoir le plus tôt possible si vous êtes désireux de l'éditer et dans quelles conditions. [...]
Le récit commence Place Clichy, au début de la guerre, et finit quinze ans plus tard à la fête de Clichy. 700 pages de voyages à travers le monde, les hommes et la nuit, et l'amour, l'amour surtout que je traque, abîme, et qui ressort de là, pénible, dégonflé, vaincu... Du crime, du délire, du dostoïevskysme, il y a de tout dans mon machin, pour s'instruire et pour s'amuser.
Les faits.
Robinson mon ami, vaguement ouvrier, part à la guerre, (je pense la guerre à sa place) il se défile des batailles on ne sait trop comment... Il passa en Afrique Tropicale... puis en Amérique... descriptions... descriptions... sensations... Partout, toujours il n'est pas à son aise (romantisme, mal du XXIe siècle...) Il revient en France, vaseux... Il en a marre de voyager, d'être exploité partout et de crever d'inhibitions et de faim. C'est un prolétaire moderne. Il va se décider à estourbir une vieille dame pour une fois pour toutes posséder un petit capital, c'est-à-dire un début de liberté. Il la rate la vieille dame une première fois. Il se blesse. Il s'aveugle temporairement. Comme la famille de la vieille dame était de mèche, on les envoie ensemble dans le midi pour éteindre l'affaire. C'est même la vieille qui le soigne à présent. Ils font dans le midi ensemble un drôle de commerce. Ils montrent des momies dans une cave (Ça rapporte). Robinson recommence à voir clair. Il se fiance aussi avec une jeune fille de Toulouse. Il va tomber dans la vie régulière. Pour que la vie soie tout à fait régulière il faut encore un petit capital. Alors cette fois encore l'idée lui revient de buter la vieille dame. Et cette fois il ne la rate pas. Elle est bien morte. Ils vont donc hériter lui et sa future femme. C'est le bonheur bourgeois qui s'annonce. Mais quelque chose le retient de s'installer dans le bonheur bourgeois, dans l'amour et la sécurité matérielle. QUELQUE CHOSE ! Ah ! Ah ! C'est tout le roman ce quelque chose ! Attention ! Il fuit sa fiancée [et le bonheur add.]. Elle le relance. Elle lui fait des scènes, scènes sur scènes. Des scènes de jalousie. Elle est la femme de toujours devant un homme nouveau... Elle le tue...
Tout cela est parfaitement amené. Je ne voudrais pour rien au monde que ce sujet me soie soufflé. C'est du pain pour un siècle entier de littérature. C'est le prix Goncourt 1932 dans un fauteuil pour l'Heureux éditeur qui saura retenir cette oeuvre sans pareille, ce moment capital de la nature humaine...
Avec mes meilleurs sentiments, Louis Destouches.

Auteur: Céline Louis-Ferdinand

Info: Lettre du 14 avril 1932 adressée à Gaston Gallimard accompagnée du manuscrit du Voyage au bout de la nuit

[ auto-évaluation ] [ confiance en soi ]

Commenter

Commentaires: 0