Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 5
Search time counter: 0.034s

déprime

Quand la certitude d'être à l'abri du malheur se fendille inexorablement, comme un éclat qui entraîne des fissures à l'âme que l'on tente de colmater, (...) on ferme les yeux pour ne plus voir, ne plus sentir, ne plus penser, dérisoires tentatives d'échapper au désastre par la seule force de sa volonté.

Auteur: Abel Barbara

Info: Derrière la haine

[ fuite ] [ dépression ]

Commenter

Commentaires: 0

printemps

Lorsque les beaux jours reviennent après de longs mois d'hiver, c'est comme la fin d'un long tunnel sombre qui débouche en pleine lumière : l'horizon se dégage, les coeurs se réchauffent, les envies s'éveillent, et nous voilà bientôt partagés entre celles de faire mille et une choses et celles de ne rien faire du tout.

Auteur: Abel Barbara

Info: Derrière la haine

[ enthousiasme ] [ paresse ]

Commenter

Commentaires: 0

semaine

A croire que les dimanches ont été inventés pour que les couples se disputent. Les couples avec enfants, bien sûr. Avant, quand il n'y avait pas de gosses, le dimanche était le jour de la couette, réveil à midi, petit déj' à 13 heures, puis retour au lit pour une partie de jambes en l'air.

Auteur: Abel Barbara

Info: Derrière la haine

[ routine ] [ sexe ]

Commenter

Commentaires: 0

insonorités

Il existe différentes sortes de silence. Certains s'installent comme des carpettes, plats et immobiles, sur lesquelles on n'a d'autre choix que de marcher sur la pointe des pieds. D'autres sont électriques, saturés de tension, si lourds qu'ils peuvent exploser à tout moment dans un vacarme infernal. D'autres encore flottent à l'insu de tous : ils n'existent que par défaut, profitent d'une absence ou d'un sommeil.

Auteur: Abel Barbara

Info: Je t'aime

[ variées ]

Commenter

Commentaires: 0

éducation

Elle n'a qu'un mot à dire : "oui". Ce simple petit mot que Paul [son père] lui a si souvent répété durant son enfance. Car c'est si facile de dire "oui". Même si l'on sait que la réponse est "non". Les "non" sont d'affreux trolls au nez crochu qui coupent la langue des parents et font pleurer les enfants. C'est la porte ouverte aux disputes, aux tensions, aux longues soirées conflictuelles.
Il faut ensuite discuter, expliquer la raison de son refus, tenter de détourner l'attention sur autre chose, une chose que l'on peut promettre et qui a autant de valeur que celle pour laquelle on a dit "non". C'est fatigant. Ça demande une énergie folle, ça fait perdre du temps. Tandis qu'avec un "oui", tout est plus simple. On verra plus tard. On dit "oui" et après on oublie.
Sauf que l'enfant, lui, n'oublie pas. Il retient le "oui" dans sa petite caboche de bois, bien attaché aux chaînes de son désir, il s'y accroche de toutes ses forces et ensuite il le ressert tout frais menu, sur un beau plateau d'exigences légitimes. Marion n'a jamais su si elle serait une bonne mère, si elle avait les compétences adéquates pour élever un enfant et lui offrir une bonne éducation. Mais ce dont elle a toujours été certaine, c'est que jamais, au grand jamais, elle ne commettrait les mêmes erreurs que son père : promettre sans savoir si elle serait capable de tenir sa parole.

Auteur: Abel Barbara

Info: Un bel âge pour mourir, p. 304

[ céder ] [ refus ]

Commenter

Commentaires: 0