Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 7
Search time counter: 0.036s

soulager

C'est ça la consolation. Prendre une partie du fardeau de l'autre et le mettre sur ses propres épaules, comme on décharge une mule.

Auteur: Arditi Metin

Info: La fille des Louganis

[ confesser ] [ empathie ] [ altruisme ]

Commenter

Commentaires: 0

éducation

Le garçon éprouvait un bien-être immense lorsqu’il se trouvait chez Djelal. La calligraphie l’apaisait. Sa rigueur le rassurait. Il aimait l’effort qu’elle exigeait de lui, la possibilité qu’elle lui offrait de dessiner de façon à la fois précise et pleine de fantaisie.

Auteur: Arditi Metin

Info: Le Turquetto, p 37

[ discipline ] [ ouverture ] [ concentration ]

Commenter

Commentaires: 0

indépendance

Comme Nikolos le cocher, qui se sentait libre autant qu'il était possible à un homme de l'être. Elefthéria i thanatos, disait la devise de l'île. La liberté ou la mort. Chacun était l'égal de chacun, et dans ce dialogue entre fiers, l'Etat n'avait pas sa place. Il ne s'était jamais montré digne de ses citoyens, et toute réconciliation semblait exclue.

Auteur: Arditi Metin

Info: L'enfant qui mesurait le monde

[ orgueil ]

Commenter

Commentaires: 0

réalité

Ces jours-ci, une question me revient sans cesse : qu'est-ce que la vie peut nous offrir de plus beau ?
Deux choses, je crois, totalement opposées.
D'abord, une énorme lucidité. D'un coup, ce que tu regardes est comme éclairé de mille projecteurs, tu comprends tout.
Et puis le contraire absolu. La capacité de rêver. D'imaginer ce à quoi on n'oserait pas même penser.

Auteur: Arditi Metin

Info: L'enfant qui mesurait le monde

[ songe ] [ noumène ] [ réel ]

Commenter

Commentaires: 0

vivre

La vie, c'est comme un train, reprit Tatiana. Il passe par toutes sortes de gares. Des gens descendent, d'autres montent... Mais il ne s'arrête jamais dex fois à la même gare. Jamais ! La seule chose que tu puisses faire, c'est changer de wagons. Tu peux aller de l'un à l'autre, parler aux voyageurs, tu peux faire des tas de choses. Mais ce n'est pas la peine de chercher les gares qui t'ont passé sous le nez.

Auteur: Arditi Metin

Info: Prince d'orchestre

[ définitif ] [ limitation ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

- En arménien, il y a une expression pour dire la consolation. Zavt tanem. Mot à mot, cela veut dire : je prends ta douleur.
Il le regarda avec intensité :
- C'est ça qu'il attend, le bonhomme que tu photographies. Un partage. S'il sent que tu es avec lui, il te confie son fardeau. Et là, tu fais une vraie photo. Tu as cherché la douleur du gars, tu l'as prise sur toi, et du coup tu l'as transformé, ton gars.

Auteur: Arditi Metin

Info: La confrérie des moines volants

[ langage ] [ confiance ] [ empathie ]

Commenter

Commentaires: 0

hommes-par-hommes

A cet instant, l'une aperçut Yannis qui prenait sa leçon de natation. Elle s'arrêta. Piquée par la curiosité, l'autre s'arrêta aussi, tourna la tête en direction de la crique, et les voilà toutes deux en train d'observer Yannis. Il nage jusqu'à sa mère, s'agrippe à son dos, tout essoufflé, Maraki le serre contre sa poitrine, l'embrasse avec fureur, le caresse...les deux femmes n'arrivent plus à détacher leur yeux de la scène, jusqu'à ce qu'elles se tournent l'une vers l'autre, se regardent en silence durant quelques instants et tombent dans les bras l'une de l'autre. Cet enfant porte en lui toute la douleur des hommes, se dit Kosmas. L'immense solitude et l'impossibilité désespérante de s'ouvrir à l'autre.

Auteur: Arditi Metin

Info: L'enfant qui mesurait le monde

[ femmes-hommes ]

Commenter

Commentaires: 0