Ce ne sont plus les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, le rêve... Les mots et les images que vous y mettez... Et puis, faites-vous plaisir, comme vous voulez, par exemple en vous promenant sur 1 ou 2 mots  (ou 3, ou 4... ou début de mots) ou autres combinaisons qui feront plus ou moi... Lire la suite >>
Reset
Search results: 10
Search time counter: 0.0804s

démobilisation

Une collectivité n'a pas de conscience. Lorsqu'elle paraît en avoir une c'est qu'il y subsiste le nombre indispensable de consciences réfractaires.

Auteur: Bernanos Georges

Info: La France contre les robots

[ grégaire ] [ communauté ] [ équilibre ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Je n'ai jamais pu voir en l'homme qu'un enfant monstrueux et couvert de poils.

Auteur: Bernanos Georges

Info:

[ hommes-par-hommes ] [ primate ]

Commenter

Commentaires: 0

modestie

La véritable humilité est d'abord une décence, un équilibre.

Auteur: Bernanos Georges

Info: Dialogues des Carmélites, p.89, Éd. du Seuil, coll. Livre de Vie no6

Commenter

Commentaires: 0

justice

Oeil pour oeil, dent pour dent, soit. Le précepte n'a rien de neuf... Malheureusement il n'est pas sûr. Car j'admets volontiers que vous preniez un oeil à l'adversaire qui vous a fait borgne. S'il vous crève l'autre, gros malin, comment ferez-vous ? Reste donc à lui prendre tout de suite les deux, le premier au nom du droit strict, et le second par précaution. C'est l'histoire du Traité de Versailles.

Auteur: Bernanos Georges

Info: Journal de la guerre d'Espagne, Essais et écrits de combats I, la Pléiade, nrf Gallimard 1971 <p.1447>

[ vengeance ] [ stupide ]

Commenter

Commentaires: 0

pouvoir

Ce qui rend la corruption, ou même la simple médiocrité des élites, si funeste, c'est la solidarité qui lie entre eux tous leurs membres, corrompus ou non corrompus, dans la défense du prestige commun.

Auteur: Bernanos Georges

Info:

[ caste ] [ cénacle ]

Commenter

Commentaires: 0

pessimisme

L'optimisme est une fausse espérance à l'usage des lâches et des imbéciles.

Auteur: Bernanos Georges

Info:

Commenter

Commentaires: 0

révolution

Je crains que le révolté ne soit jamais capable de porter autant d'amour à ceux qu'il aime que de haine à ceux qu'il hait. Les vrais ennemis de la société ne sont pas ceux qu'elle exploite ou tyrannise, ce sont ceux qu'elle humilie. Voilà pourquoi les partis de révolution comptent un si grand nombre de bacheliers sans emploi.

Auteur: Bernanos Georges

Info: Nous autres Français, 1939/Essais et écrits de combats I/la Pléiade/Gallimard 1971<p.630>

Commenter

Commentaires: 0

source

Certes, ma vie est déjà pleine de morts. Mais le plus mort des morts est le petit garçon que je fus. Et pourtant, à l'heure venue, c'est lui qui reprendra sa place à la tête de ma vie, rassemblera mes pauvres années jusqu'à la dernière, et comme un jeune chef ses vétérans, ralliant la troupe en désordre, entrera le premier dans la maison du Père.

Auteur: Bernanos Georges

Info:

[ mourir ] [ régression ] [ enfance ]

Commenter

Commentaires: 0

désillusion

Je n'ai rien fait de passable en ce monde qui ne m'ait d'abord paru inutile, inutile jusqu'au ridicule, inutile jusqu'au dégoût. Le démon de mon coeur s'appelle - A quoi bon ?

Auteur: Bernanos Georges

Info:

Commenter

Commentaires: 0

destin

Le hasard nous ressemble.

Auteur: Bernanos Georges

Info:

Commenter

Commentaires: 0