Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 17
Temps de recherche: 0.0366s

physiologie

[…] la mort d’un organisme survient lorsque l’homéostasie globale de ses cycles métaboliques ne peut plus être maintenue, en raison de son épuisement interne ou d’une perturbation extérieure d’amplitude plus grande que son seuil de résilience.

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" page 664

[ définie ] [ mourir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

forclusion

La différenciation majeure de mémoire implicite entre les opérés et les non-opérés peut être attribuée au facteur objectif qu’est l’activation de l’amygdale, dans des conditions biochimiques analogues à celles du stress, qui sont réalisées durant l’opération. Ces conditions de stress physiologique peropératoire sont d’ailleurs corroborées par l’apparition assez fréquentes de signes neurovégétatifs de forte sollicitation corporelle au cours de l’intervention […]. Mais à quoi correspondent ces signes lorsqu’ils sont traduits en première personne de l’expérience instantanée ? Ne doit-on pas les requalifier selon ce point de vue de signes de souffrance ? Et n’est-ce pas tout simplement cette souffrance, celle-là même qu’on croyait pouvoir éviter par l’anesthésie, qui se manifeste par un traumatisme implicite post-opératoire ? Voilà une série de questions dérangeantes qui ne peut qu’en entraîner d’autres. Que signifie au juste "être anesthésié" ? Est-ce que cela veut dire ne pas être "conscient" d’une douleur qui peut pourtant se manifester sur un plan « inconscient » ? Ou est-ce que cela revient simplement à perdre la mémoire explicite de cette douleur et de ses circonstances opératoires, après s’être vu privé des voies de communication qui permettraient de la faire converger vers une expérience unifiée, ainsi que des capacités motrices d’en témoigner au moment où elle se produit ?

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" pages 466-467

[ questions ] [ silence des organes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

papillonnage philosophique

Les thèses physicaliste, moniste neutre, dualiste, panpsychiste, etc., qui reviennent à figer en formules statiques des stratégies anciennes de recherche de coexistence (ou de dominance) entre les enseignements de plusieurs états de conscience, se dissolvent d’elles-mêmes dès qu’une mobilité satisfaisante entre ces états a été instaurée

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" page 363

[ adogmatisme ] [ complémentarité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

premières impressions

Lorsque nous rencontrons quelqu’un, lorsque nous croisons un regard, lorsque nous étendons le faisceau de l’attention à l’entièreté de son visage, ce qui se donne n’est pas un pur objet. Cela, tout cela qui se présente alors à nous, est indissolublement composé de joie ou de mélancolie, de mobilité des lèvres, de tendresse, de sens latent de la rivalité ou de la coopération, d’éclats colorés des iris, d’obligation morale ressentie […], d’accès tantôt transparent tantôt opaque à une disposition d’esprit, de perte intermittente des limites personnelles, d’esquisses d’avenir commun ou de nostalgie sur un passé perdu, de diffusion de la lumière crépusculaire sur le duvet des joues, de crainte de la perte ou de la séparation, de rides au coin des paupières.

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" pages 295-296

[ inventaire inconscient ] [ contact ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

étymologies

L’é-motion est dérivée d’un mouvement (de recul ou d’élan), l’in-tention évoque la tension musculaire de qui se prépare à l’action, la peur (pavor en latin) pourrait bien dériver en partie du verbe latin pavio, pavire (battre, frapper, trembler), la pensée évoque la pesée, et ainsi de suite.

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" page 264

[ chair-esprit ] [ émotion ] [ intention ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

psychiatrie

[…] la nouvelle théorisation hégémonique des "pathologies mentales" à base de neurologie, de sciences cognitives, et plus généralement de projet de "naturalisation" universelle n’a rien d’un regard extérieur à ce qu’elle décrit : elle se pose elle-même comme une norme tendant à se substituer à des normes concurrentes ; elle conquiert le terrain du vécu en lui imposant l’attitude unidirectionnelle du détachement objectivant contre la multidirectionnalité des attitudes participatives ; elle prescrit avec succès une concentration des efforts sociaux pour atteindre les buts qu’elle s’est fixés.

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" page 230

[ assurance scientifique ] [ performatif ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

coulisses du monde

En pratiquant l’épochè*, nous ne nous absentons pas du théâtre du monde, corrélat intentionnel de l’expérience consciente ; mais nous n’en sommes plus un public captif parce que nous savons justement le voir en tant que corrélat intentionnel, parce que nous pouvons circuler librement entre l’activité de le penser et la passivité de nous faire surprendre par lui, entre son envers de mondéisation et son endroit de donation.

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" page 146. "suspension du jugement

[ renforcement perceptif ] [ désaliénation ] [ attitude philosophique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

intraduisible

[…] le terme chinois "Niu ni "[…] désigne une charge excessive au cœur due à la nécessité d’assumer la persona, le masque du jeu social, contre l’ouverture "céleste" des possibles, contre la disponibilité sans limites d’une vie de sage.

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" page 124

[ conformité ] [ principe de réalité ] [ comédie communautaire ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

orient

La civilisation indienne, déclare Roberto Calasso, est ce moment singulier de l’aventure humaine dont le projet unique a été d’engendrer et de consolider un certain genre d’état de conscience, et de faire graviter autour de lui les gestes et les paroles d’une vie sociale perçue à cause de cela comme anhistorique.

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" page 114

[ culture ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

processus d'écriture

[…] à cet instant précis, j’ignore le détail de ce que je vais écrire à la ligne suivante au-delà de quelques mots (ça s’écrit, j’évalue si les phrases affichées concordent ou non avec un sentiment vague de projection puis d’adéquation que j’appelle rétrospectivement "mon intention", et je déclenche ensuite un processus de correction récursif si le texte s’écarte de l’intention formulée).

Auteur: Bitbol Michel

Info: Dans "La conscience a-t-elle une origine ?" page 83

[ imprévisible ] [ flux ] [ description ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson