Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.  Exemples.   Punchlines.   Jeux et Passe-temps.   Chaines.  Humour.  RépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.    ... Lire la suite >>
Search results: 6
Search time counter: 0.034s

évolution

Par la phylogenèse, tout individu porte l’empreinte de ses ascendants, des générations qui l’ont précédé, et donc possède une psyché préformée et fonction de son espèce.

Auteur: Delaigue Chrystel

Info: Jung/Platon quand le psychologue sort de la caverne. L'homme est à trouver dans les eucaryotes/Opistokonta/deuterostomia/vertebrata/mamalia

[ arbre du vivant ]

Commenter

Commentaires: 0

synchronicité

Pour Jung, au contraire [de Platon], ce qui va confirmer l’unité de tout ne saurait être appréhendé par elle [la raison] parce que l’acausalité est une voie essentielle pour y accéder. De ce point de vue, tout entraînement du logos se montrera impuissant, inutile.

Auteur: Delaigue Chrystel

Info: Jung/Platon quand le psychologue sort de la caverne

[ interprétation personnelle ] [ coïncidence ]

Commenter

Commentaires: 0

bipolarité

Si certains contextes opposent radicalement le logos comme discours vrai, au mythe comme discours illusoire (Phédon, 61b), d’autres rapprochent le mythe du logos (Timée, 29d) au point même de les confondre (Phédon 114d ; Gorgias, 523a), les deux termes étant pris indifféremment l’un pour l’autre (Phédon, 67c, République, 365e).

Auteur: Delaigue Chrystel

Info: Jung/Platon quand le psychologue sort de la caverne

[ rationalisme ] [ émotion ] [ sciences ] [ religions ] [ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

psychanalyse

L’une des différences entre la perspective jungienne et la perspective freudienne consiste dans le fait que la seconde fait plutôt de l’inconscient un lieu de désirs refoulés, en partie incestueux, mais placés là comme un réceptacle, quelle que soit ensuite leur activité ou ce qu’ils vont expliquer des pathologies des patients. La première démarche quant à elle envisage autre chose parce que l’inconscient possède de véritables propriétés créatrices.

Auteur: Delaigue Chrystel

Info: Jung/Platon quand le psychologue sort de la caverne

[ gourous ] [ comparés ]

Commenter

Commentaires: 0

réflexion

Jusqu’à l’âge de la Grèce classique, mythe et logos ne s’opposent pas. L’un et l’autre désignent un récit sacré des dieux et des héros. […] Il faut attendre le 5e siècle av. J.-C. pour rencontrer une opposition radicale vis-à-vis de cette expression. Dans les Dialogues, en effet, Platon établit une rupture déclarée entre définition du mythe et celle du logos, mais sans pouvoir cependant écarter l’un ou l’autre définitivement.

Auteur: Delaigue Chrystel

Info: Jung/Platon quand le psychologue sort de la caverne

[ historique ] [ rationalité ] [ légendes ]

Commenter

Commentaires: 0

rationalisme

Le chemin que va accomplir l’âme afin d’aller à la rencontre d’elle-même ne peut disposer de la même luminosité que celui envisagé par Platon. L’idée du Bien ne couronne pas quelconque entreprise chez Jung si par Bien nous devons entendre l’essence ultime de ce qui est. Nécessairement l’âme jungienne aura à affronter sa part d’ombre, dépasser les contraires qui pourtant la forment, ordre et désordre, bien et mal ; l’ensemble n’étant pas conduit sous l’égide d’un pur logos mais devant s’en remettre à l’inconnaissable de nos profondeurs inconscientes.

Auteur: Delaigue Chrystel

Info: Jung/Platon quand le psychologue sort de la caverne

[ historique ] [ protestantisme ] [ logique ] [ religion ]

Commenter

Commentaires: 0