Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Résultat(s): 10
Temps de recherche: 0.0479s

science-fiction

Tu ne peux pas avoir de stratégie contre les télépathes. Tu dois agir de façon aléatoire. Tu ne dois pas savoir ce que tu vas faire ensuite.

Auteur: Dick Philip K. R

Info: Loterie Solaire, 1955

[ parapsychologie ] [ imprévisible ]

Commenter

Commentaires: 0

pessimisme

Nous sommes, décida Adams, une race maudite. La Genèse a raison ; il y a sur nous un stigmate, une marque originelle. Car seule une race maudite, marquée d’une tache, peut utiliser ses découvertes comme nous le faisons.

Auteur: Dick Philip K. R

Info: La Vérité avant-dernière

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

richesse

Il avait l’air subitement fatigué, plus encore que Lindblom tout à l’heure ; ils étaient tous fatigués, ceux de leur caste. Quel fardeau, se dit Adams, le luxe dans lequel nous vivons. Comme personne n’est là pour nous faire souffrir, nous nous sommes nous-mêmes portés volontaires.

Auteur: Dick Philip K. R

Info: La Vérité avant-dernière

[ ennui ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

science-fiction

Ça marche à la dilatation glaciale. L'eau gèle, se dilate sous forme de glace et pousse un piston avec une force énorme, puis la glace fond -tout cela se produit très vite- et les gaz se dilatent à nouveau, ce qui donne une autre poussée au piston qui redescend dans le cylindre. De la glace ! Est-ce que tu avais déjà entendu parler d'une source d'énergie pareille ?

Auteur: Dick Philip K. R

Info: La brèche dans l'espace

[ moteur ] [ invention ]

Commenter

Commentaires: 0

science-fiction

Le principe à la base du fonctionnement des translateurs était une forme limitée de voyage temporel. On prétendait qu'Ellis avait découvert dans le tube de son translateur un point faible, une lueur, où était visible un tout autre continuum. Il s'était baissé et avait aperçu un groupe de personnages minuscules qui jacassaient d'une voix accélérée et s'affairaient à toute allure dans leur monde situé de l'autre côté du tube.

Auteur: Dick Philip K. R

Info: La brèche dans l'espace

[ sérendipité ] [ invention ]

Commenter

Commentaires: 0

pouvoir

Si de fait, je commets un crime ou un péché, le Dr Abernathy peut parfaitement le désavouer. Il lui suffira de n'être au courant de rien, comme les gangsters d'antan après une opération de liquidation. Les Églises ont un point commun avec la Cosa Nostra : cette candide indifférence qui règne dans les hautes sphères, tout le sale boulot échouant au menu fretin, en bas de l’échelle, dont il (Pete Sands) faisait partie.

Auteur: Dick Philip K. R

Info: Deus Irae

[ éloignement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

métonymie

Le brouillard peut venir de l'extérieur et vous envahir. A la grande fenêtre de sa bibliothèque − assemblage géant de débris de béton qui, jadis, avaient formé une bretelle d'entrée de l'autoroute de la baie −, Joseph Adams contemplait songeusement le brouillard en question : celui du Pacifique. Et comme la nuit et les ténèbres tombaient sur le monde, ce brouillard lui faisait aussi peur que l'autre, celui de l'intérieur, qui n'avait nul besoin de l'envahir pour tourner et s'étirer en lui, en remplissant toutes les parties vides de son corps. D'habitude, ce brouillard-là porte le nom de solitude.

Auteur: Dick Philip K. R

Info: Dans "La vérité avant-dernière"

[ correspondance symbolique ] [ interprétation ] [ isolement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

science-fiction

La ville de New-York. Une vue tremblotante d'un coin de rue affairée proche du bureau du Dr Sands. Dans un angle, l'immense bâtiment lui-même, le building élevé en plastique - des composés de rexéroïdes en provenance de Jupiter- avec son nombre infini d'étages, de fenêtres...et, plus loin encore, les monojets qui montaient et descendaient sur les rampes où se pressaient des essaims de piétons si denses qu'ils semblaient chercher à se détruire. La plus grande ville du monde, dont les quatre cinquièmes se trouvaient sous terre ; il n'en voyait qu'une mince fraction, ses seules antennes visibles. Personne, même un géronte, ne pourrait tout contempler en une vie ; cette cité était tout simplement trop vaste.

Auteur: Dick Philip K. R

Info: La brèche dans l'espace

[ mégapole ]

Commenter

Commentaires: 0

durée

De toute évidence, le temps orthogonal ou réel est en rotation d’une manière semblable au temps cyclique primitif, selon lequel chaque année était considérée comme le retour de la même année, chaque nouvelle récolte la même récolte, et chaque printemps exactement le même printemps. Ce qui a détruit la capacité de percevoir le temps de cette manière, c’est que chacun, en tant qu’individu, parcourt un trop grand nombre d’années et peut constater sa propre usure, son propre manque de renouvellement chaque année, au contraire de la récolte de maïs, des bulbes de fleurs, des racines et des arbres. Il fallait bien qu’il y ait une idée du temps plus conforme que celle d’un temps simplement cyclique, c’est pourquoi, à contrecœur, l’homme en vint à concevoir le temps linéaire, le temps accumulatif, comme Bergson l’a montré.

Auteur: Dick Philip K. R

Info: Si ce monde vous déplaît... et autres essais

[ périodicité ] [ anthropomorphisme ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

rétrocausalité

Ce que nous appelons "réalité" est en fait l’objectivation de nos formations de pensées antérieures. J’ai lu le Livre des morts tibétain à la fin des années 1950 ou au début des années 1960 et j’ai senti que c’étaient en fait notre monde, notre condition qui y étaient décrits, et non un monde, une condition qui suivent la "vie". Les êtres du Bardo Thödol n’ont pas conscience de se trouver dans cet état précis : ils ignorent que les bons et les mauvais esprits (événements, êtres, choses) qu’ils y rencontrent sont leurs propres idéations (antérieures) projetées sur un pseudo-monde, et que contrairement aux apparences, ils peuvent créer, modifier et abolir la réalité future (et non pas présente, puisqu’il y a un décalage).

Avant de lire le Livre des morts tibétain je tendais vers un acosmisme radical (gnostique) ; c’est pourquoi j’ai (inconsciemment, c’est-à-dire par l’effet de ma volonté) correctement déconstruit le Livre des morts comme peu de gens l’ont fait. Très vite, des choses impossibles ont commencé à arriver ; je me suis retrouvé dans le genre d’univers métastatique en pâte à modeler que je décrivais dans mes livres.

C’est de la gnose ésotérique au degré le plus élevé. Nous ne vivons pas dans un univers réel. C’est un rêve. Mais qui ne réagit pas ouvertement à nos croyances (nos peurs et aspirations, notre vision du monde/idéologie). Sa réaction est retardée, randomisée. Pour s’en rendre maître, il faut absolument bénéficier des conditions sine qua non (sagesse, idéologie pragmatique, etc.), savoir formuler les bonnes hypothèses, en faire une évaluation juste.

Nous devons changer de "sillon" afin d’améliorer notre condition.

Auteur: Dick Philip K. R

Info: L’Exégèse vol.2 (trad. Hélène Collon)

[ intentionnalité ] [ performatif ] [ responsabilité individuelle ] [ monde intermédiaire ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine