Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherches tous azimuths.  Exemples.   Punchlines.   Jeux et Passe-temps.   Chaines.  Humour.  RépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.    ... Lire la suite >>
Search results: 8
Search time counter: 0.0375s

ennui

Il vaut mieux regretter le manque que de finir par regretter la présence. Je préfère la nostalgie à la routine.

Auteur: Etxebarria Lucia

Info: Amour, Prozac et autres curiosités

[ couple ] [ séparation ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Aujourd'hui, presque personne ne sait qui était Lilith, bien que tout le monde connaisse le mythe d'Eve. Ceux qui ont écrit la Bible ont gagné.

Auteur: Etxebarria Lucia

Info: Amour, Prozac et autres curiosités

[ historique ] [ genèse ] [ mythe ]

Commenter

Commentaires: 0

existence

La vie devrait être comme une éphéméride. Tous les jours, on devrait pouvoir en arracher une page pour en commencer une autre en blanc. Mais la vie est comme une couche géologique. Tout s'accumule, tout compte. Toute chose a une influence. Et l'averse d'aujourd'hui peut annoncer le tremblement de terre de demain.

Auteur: Etxebarria Lucia

Info: Amour, Prozac et autres curiosités

[ strates ] [ accumulation ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Les féministes ont fait un effort louable pour établir un distinguo entre les deux, alléguant que l'érotisme reposerait sur la réciprocité et l'égalité, la pornographie sur la domination et la violence. Mais, dans le lexique sexuel masculin, c'est-à-dire le lexique du pouvoir, l'érotisme n'est en réalité qu'une pornographie de luxe, habilement conçue et mise en valeur pour une classe de consommateurs plus sophistiqués. La différence est la même qu'entre une call-girl et une fille qui fait le trottoir: la première est plus chic mais les deux fournissent les mêmes services.

Auteur: Etxebarria Lucia

Info: Ce que les hommes ne savent pas : Le sexe vu par les femmes

[ prostitution ]

Commenter

Commentaires: 0

théorie-pratique

Car tout ce que l'on écrit n'est finalement qu'une note en bas de page d'un écrit antérieur. Il n'existe qu'un sujet: la vie, et la vie est toujours la même; un même rayonnement imprègne l'univers tout entier et il n'émane d'aucun objet en particulier. Nos actes et nos amours sont la répétition d'actes et d'amours passés, et c'est pourquoi, dans un livre, nous trouverons toujours une réponse à certaines de nos questions. L'ennui c'est que nous ne comprendrons jamais rien à ce qui est écrit avant de l'avoir vécu d'une manière ou d'une autre.

Auteur: Etxebarria Lucia

Info: Béatriz et les corps célestes

[ citation s'appliquant à ce logiciel ] [ écriture ] [ réflexivité ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

Plusieurs critiques, hommes et femmes, qui ont étudié le sujet, estiment que la littérature érotique féminine continue de refléter une économie du désir orientée vers la satisfaction de l'homme, et il est vrai que certaines nouvelles érotiques écrites par des femmes semblent chercher davantage à plaire à un public masculin qu'à mettre en scène le désir féminin. Reste que l'appropriation du genre érotique par les femmes constitue en soi une remise en cause radicale des conceptions en vigueur de la sexualité, du désir, de leur interaction avec la place de la femme dans la société.

Auteur: Etxebarria Lucia

Info: Ce que les hommes ne savent pas : Le sexe vu par les femmes

[ phantasme ]

Commenter

Commentaires: 0

désir

De nos jours, la nudité féminine n'a plus rien d'obscène. Elle est même courante en publicité, qu'il s'agisse de vendre des shampooings, des produits de beauté, de la lingerie fine, des soins de chirurgie esthétique ou même des voitures. Mais on nous montre toujours un type de corps bien particulier, très normatif, svelte avec peu de hanches et de poitrine. Si, en revanche, le modèle avait dix kilos de plus, des seins qui tombent et des fesses en forme de tambour, la même image nous paraîtrait bel et bien obscène. Car le sexe ne se situe pas seulement dans nos parties génitales, mais d'abord et surtout dans notre tête, et notre cerveau, hélas, pense le plus souvent comme on lui a appris à penser.

Auteur: Etxebarria Lucia

Info: Ce que les hommes ne savent pas : Le sexe vu par les femmes

[ formatage ] [ standardisation ] [ couple ]

Commenter

Commentaires: 0

fuite

Quand les gens sont mal dans leur peau, ils se raccrochent à n'importe quoi. A l'alcool, au hasch, à la coke, aux chats, aux blogs, à n'importe quoi pour ne plus rester seuls, avec quelqu'un qu'ils ne supportent plus: eux-mêmes. C'est pour cela qu'ils sont si nombreux à rechercher maladivement une façon de sortir de soi, d'échapper à ce tohu-bohu d'idées qui se bousculent dans leur tête jusqu'à les rendre fous. Ils se raccrochent aussi au sexe.
Car le sexe, nous le savons bien, est capable de procurer l'illusion de ne plus être. Il nous donne ce sentiment de fusion, qui fait croire que l'on cesse d'être soi pour faire partie d'un autre. Ou que l'on quitte son corps pour entrer dans une autre dimension.

Auteur: Etxebarria Lucia

Info: Ce que les hommes ne savent pas : Le sexe vu par les femmes

[ fesse ] [ couple ]

Commenter

Commentaires: 0