Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 40
Search time counter: 0.0459s

communauté

Une société malade est une société qui crée de l'hostilité mutuelle, de la méfiance, et qui transforme l'homme en un instrument exploité par les autres, qui le prive du sentiment d'avoir de la valeur, sauf dans la mesure où il se soumet aux autres et devient un automate.

Auteur: Fromm Erich

Info: Société aliénée et société saine

[ névroses ] [ calculs ] [ rapports humains ]

Commenter

Commentaires: 0

avenir de la société

Le futur de la démocratie dépend de la réalisation de l’individualisme, qui a été le but idéologique de la pensée moderne depuis la Renaissance. La crise culturelle et politique de notre époque n’est pas due au fait qu’il y a trop d’individualisme mais au fait que ce que nous croyons être l’individualisme est devenu une coquille vide.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "La peur de la liberté", page 254

[ faux problème ] [ préjugés ] [ individuation mal comprise ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

éthique

La liberté positive implique aussi le principe selon lequel il n’y a pas de pouvoir supérieur au Moi individuel, que l’homme est le centre et le but de sa vie, que la croissance et la réalisation de l’individualité de l’homme sont une fin qui ne peut jamais être subordonnée à des objectifs supposés avoir une plus grande dignité.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "La peur de la liberté", page 249

[ définie ] [ autoconservation ] [ force vitale ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

sources

La psychanalyse est un produit aussi purement occidental que le Zen est oriental. C’est l’enfant de l’humanisme et du rationalisme de l’Occident et de cette quête romantique des forces sombres qui échappent au contrôle de la raison, née au XIXe siècle. En remontant beaucoup plus haut, on peut trouver comme ancêtres à cette approche thérapeutico-scientifique de l’homme, la sagesse grecque et l’éthique hébraïque.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "Bouddhisme Zen et psychanalyse", page 85

[ origines philosophiques ] [ Asie-Europe ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

puissance individuelle

[…] le capitalisme libérait l’individu. Il a libéré l’homme de la discipline excessive du système corporatif ; il lui a permis de se tenir debout sur ses propres pieds et de tenter sa chance. Il est devenu le maître de son destin, qui était son risque et son profit. L’effort individuel pouvait l’amener au succès et à l’indépendance économique. L’argent devint le grand égalisateur de l’homme et se montra plus puissant que la naissance et la caste.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "La peur de la liberté", page 65

[ bienfaits ] [ système économique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

fuite en avant

Le rythme de la science impose le rythme de la technique. La physique théorique nous impose l'énergie atomique ; la production réussie de la bombe à fission nous impose la fabrication de la bombe à hydrogène. Nous ne choisissons pas nos problèmes, nous ne choisissons pas nos produits ; nous sommes poussés, nous sommes forcés - par quoi ?
Par un système qui n'a pas de finalité et de but le transcendant, et qui fait de l'homme son appendice.

Auteur: Fromm Erich

Info: La Sane Society. Chapitre cinq, Le capitalisme du XIXe siècle (p. 83). Fawcett Publications. Greenwich, Connecticut, États-Unis. 1955

[ technologique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

liberté mensongère

Même si, à de nombreux égards, l’individu a grandi, s’est développé mentalement et émotionnellement, et contribue aujourd’hui à la réussite culturelle à un niveau jamais atteint auparavant, le décalage entre "libération de" et "libéré de" s’est accru. Le résultat de cette disproportion entre l’émancipation de tout lien et l’absence de débouchés positifs pour la réalisation de la liberté et de l’individualité a produit en Europe une fuite accélérée hors de la liberté, une fuite vers de nouveaux liens ou, tout au moins, vers l’indifférence.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "La peur de la liberté", page 42

[ illusion des alternatives ] [ régression ] [ involution ] [ éloignement du réel ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

autodestruction

Aussi longtemps que je lutte entre mon désir d’indépendance et de force et mon sentiment d’insignifiance et d’impuissance, je suis pris dans un conflit qui me torture. Si je réussis à anéantir mon Moi individuel, si je peux dominer la conscience de ma séparation en tant qu’individu, je peux me sauver de ce conflit. Se sentir totalement insignifiant et impuissant est un moyen de parvenir à ce but ; être inondé par la douleur et par l’agonie ou être écrasé par les effets de l’intoxication en sont d’autres.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "La peur de la liberté", page 147

[ addiction ] [ évitement du problème ] [ lutte intérieure ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

doléances prétextes

Les différents motifs de plaintes ne sont que la forme consciente par laquelle notre culture leur permet [aux patients] d’exprimer un trouble bien plus profond, trouble commun aux différents patients qui s’imaginent consciemment souffrir de tel ou tel symptôme particulier. Leur souffrance commune est celle d’une aliénation d’eux-mêmes, de leur prochain, de la nature. C’est le sentiment que la vie leur file comme du sable entre leurs doigts, et qu’il leur faudra mourir sans avoir vécu. C’est le sentiment qu’au milieu de l’opulence, ils vivent néanmoins sans aucune joie.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "Bouddhisme Zen et psychanalyse", pages 95-96

[ projection ] [ peine originelle ] [ justifications révélatrices ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

projection conceptuelle

Du point de vue de Freud, l’inconscient est par essence le siège de l’irrationnel. A l’inverse, dans la pensée de Jung, l’inconscient est le siège de la plus profonde source de sagesse, et le conscient celui de la partie intellectuelle de la personnalité. Cette manière d’envisager le conscient et l’inconscient attribue à l’inconscient le rôle de la cave dans une maison où l’on entasserait tout ce qui ne peut trouver place dans ses superstructures. Chez Freud, ce sont principalement les vices de l’homme qu’on y relègue ; chez Jung, principalement sa sagesse.

Auteur: Fromm Erich

Info: Dans "Bouddhisme Zen et psychanalyse", page 108

[ définis ] [ différence ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson