Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 5
Search time counter: 0.0315s

bipolarité

Il y a deux misères, celle des haillons et celle de la grandeur.

Auteur: Gomez-Arcos Agustin

Info:

[ malédiction ]

Commenter

Commentaires: 0

cycle

Souvent en hiver la fin du jour est comme la métaphore finale d'un poème célébrant la mort : il n'y a pas de sortie possible.

Auteur: Gomez-Arcos Agustin

Info:

[ crépuscule ] [ poésie ]

Commenter

Commentaires: 0

enfance

C'est à partir du moment où elle, maman, m'a dit : "Je ne t'ai pas voulu" que j'ai entrepris de remonter dans mon passé larvaire et commencé d'y voir clair. La rancune était née du jour où mon foetus avait trop gonflé, l'empêchant de se pencher élégamment sur son damné rosier.

Auteur: Gomez-Arcos Agustin

Info: L'Agneau carnivore

[ abandon ] [ égoïsme ]

Commenter

Commentaires: 0

colère

Grain de poussière dans un univers de solitude, l'enfant s'approcha de la femme tondue et lui tendit une main, qu'elle prit de toutes ses forces, comme une naufragée. Ils marchèrent ensemble, la femme tondue et l'enfant. Un enfant de 6 ans, qui, en ce jour de barbarie, souhaita en son for intérieur un rude destin à ses semblables, tous, vainqueurs et vaincus.

Auteur: Gomez-Arcos Agustin

Info: L'Enfant pain

[ vengeance ] [ haine ]

Commenter

Commentaires: 0

vengeance

Aucun de ces hommes ne m'a donné le plus petit plaisir, la moindre tendresse. J'allais vers mon but sans me laisser dévier. Je n'étais pas là, les quatre fers en l'air, pour jouir comme une garce, mais pour châtier, pour propager la contagion, comme se propage un incendie, avec le désir d'exterminer... De tout exterminer. Ces pensées orgueilleuses retentissaient en moi, la putain rouge, comme certains coups de feu d'un mois d'Octobre qu'il ne m'a jamais été possible d'oublier: Les franquistes avaient assassiné mes parents.

Auteur: Gomez-Arcos Agustin

Info: Maria Republica

[ femmes-par-hommes ] [ Revanche ] [ femmes-hommes ]

Commenter

Commentaires: 0