Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 90
Temps de recherche: 0.0723s

nocebo

Chez certaines personnes, les symptômes de la dyspepsie font leur apparition quand l’esprit conscient est troublé par les émotions négatives telles que la peur, l’envie, la colère ou la haine. Ces émotions sont dirigées vers des événements ou des personnes du milieu extérieur ; mais, d’une façon ou d’une autre, elles affectent défavorablement l’intelligence physiologique, et ce dérangement a pour résultat, entre autres choses, l’ "indigestion nerveuse". Depuis la tuberculose et l’ulcère gastrique jusqu’aux maladies du cœur et même à la carie dentaire, on a constaté que de nombreux troubles physiques sont en corrélation étroite avec certains états indésirables de l’esprit conscient.

Auteur: Huxley Aldous

Info: La philosophie éternelle

[ animosité ] [ jalousie ] [ rancoeur ] [ aigreur ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

idiomes

Comme l'homme de lettres, le scientifique trouve nécessaire de "donner un sens plus pur aux mots de la tribu". Mais la pureté du langage scientifique n'est pas la même que celle du langage littéraire. Le but du scientifique est de ne dire qu'une chose à la fois, et de le dire sans ambiguïté et avec la plus grande clarté possible. Pour y parvenir, il simplifie et jargonise.

Auteur: Huxley Aldous

Info: Literature and Science. Chapter 5 (p. 12) Harper & Row, Publishers. New York, New York, USA. 1963

[ comparés ] [ mathématiques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

justification

J'avais des raisons de ne pas vouloir que le monde ait un sens ; j'ai donc supposé qu'il n'en avait pas, et j'ai pu, sans difficulté, apporter des éléments satisfaisants pour cette hypothèse. Le philosophe qui ne trouve pas de sens dans le monde ne se préoccupe pas exclusivement d'un problème de pure métaphysique, il s'intéresse aussi à démontrer qu'il n'y a aucune raison valable pour qu'il ne fasse pas personnellement ce qu'il veut, ou que ses amis s'emparent du pouvoir politique pour gouverner comme ils le jugent le plus avantageux pour eux-mêmes... Pour moi, la philosophie du non-sens était essentiellement un instrument de libération, sexuelle et politique.

Auteur: Huxley Aldous

Info: Ends and Means, Chapter XIV (p. 270) Chatto & Windus. London, England. 1938

[ nihilisme ] [ indépendance ] [ confession ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

formatage

- Et c’est là, dit sentencieusement le Directeur, en guise de contribution à cet exposé, qu’est le secret du bonheur et de la vertu, aimer ce qu’on est obligé de faire. Tel est le but de tout conditionnement. Faire aimer aux gens la destination sociale à laquelle ils ne peuvent échapper.

Auteur: Huxley Aldous

Info: Le meilleur des Mondes, chap 1, p. 43

[ fabrication du consentement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

discussion

"Heureuse d'entendre quoi ?" demanda Jenny, émergeant soudainement de son monde intérieur comme un coucou d'une horloge. Elle reçut une explication, sourit, hocha la tête, énonça enfin "je vois", puis battit en retraite refermant la porte sur elle.

Auteur: Huxley Aldous

Info: Crome Yellow

[ interruption ]

Commenter

Commentaires: 0

confession

A vingt ans, je me croyais passionné : on se passionne à cet âge-là. Mais maintenant, quand j'en viens à me considérer franchement, je constate que je fais vraiment partie de ceux qui n'ont jamais eu de sentiments profonds ni de volonté ferme. Tout m'est profondément indifférent. J'essaie parfois de me déprimer en pensant que le monde est une fosse à rat, que les hommes sont de dégénérés singes pathétiques dont les idéaux laborieusement fabriqués sont des absurdités et ne trouvent aucune rime dans la réalité, que toute la vie n'est qu'une mauvaise blague qui met du temps à se terminer. Mais ça ne me contrarie pas. Je m'en fiche. C'est déplorable. Il faut s'en soucier. Les personnes de qualité s'en soucient.

Auteur: Huxley Aldous

Info: Crome Yellow

[ auto-évaluation ] [ regret ]

Commenter

Commentaires: 0

intrication

La cohérence est un critère verbal, qui ne peut s’appliquer aux phénomènes de la vie. Prises toutes ensemble, les diverses activités d’un même individu peuvent être incohérentes, tout en étant parfaitement compatibles avec la survie biologique, le succès séculier et le bonheur personnel.

Auteur: Huxley Aldous

Info: Les portes de la perception

[ indicible ] [ langage ] [ limitation ]

Commenter

Commentaires: 0

âme

Cette lumière intérieure […] peut être comparée à l’espace ; elle ne connaît pas de limites ; pourtant elle est toujours là, toujours auprès de nous, elle garde toujours sa sérénité et sa plénitude… On ne peut la saisir, et l’on ne peut s’en défaire ; elle va son propre chemin. On parle, et elle est silencieuse ; on demeure silencieux, et elle parle.

Auteur: Huxley Aldous

Info: Les portes de la perception

[ ange gardien ]

Commenter

Commentaires: 0

indicible

Ce qui se passe quand le libre arbitre collabore avec la grâce pour effectuer la connaissance de la Réalité ne peut être prévu théoriquement, ne peut être préjugé dans le langage d’aucun système de théologie ou de philosophie, et l’on ne peut s’attendre qu’il se conforme à aucune formule verbale. L’expérience n’est déterminée que par l’expérience. […] Le Bouddhisme est l’expérience immédiate, incommunicable à autrui, de la Réalité. Une histoire illustrant un autre danger de la verbalisation, à savoir : sa tendance à obliger l’esprit à s’enfoncer dans les ornières de l’habitude, est citée dans le "Bâillement du Chat", avec un commentaire de Sokei-an.

Auteur: Huxley Aldous

Info: Les portes de la perception

[ spiritualité ]

Commenter

Commentaires: 0

christianisme

La théorie du progrès […] était nouvelle, et, du point de vue chrétien orthodoxe, hérétique. Pour l’orthodoxie, l’homme était un être déchu, et l’humanité, si tant est qu’elle ne se détériorât, était statiquement mauvaise, d’un mal que la grâce seule, avec la coopération du libre arbitre de chaque individu, pouvait mitiger.

Auteur: Huxley Aldous

Info: Les portes de la perception

[ historique ] [ technologie ]

Commenter

Commentaires: 0