Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 21
Temps de recherche: 0.0389s

progresser

Pour qu'un homme puisse grandir, ce dont il a besoin c'est du libre accès aux choses, aux lieux, aux méthodes, aux événements, aux documents. Il a besoin de voir, de toucher, de manipuler, je dirais volontiers de saisir tout ce qui l'entoure dans un milieu qui ne soit pas dépourvu de sens.

Auteur: Illich Ivan

Info: Une société sans école, p. 213, Éd. du Seuil, coll. Points no 117

Commenter

Commentaires: 0

dictature démocratique

Les Américains du Nord se sentent irrésistiblement poussés à faire le bien. Trait de caractère inné puisqu’ils sont les seuls à sembler croire qu’il leur faut constamment choisir quelqu’un avec qui partager leurs avantages. Et ils sont persuadés d’être capables de faire ce choix. Cette conviction les conduit au besoin jusqu’à bombarder certains peuples pour qu’ils acceptent leurs cadeaux.

Auteur: Illich Ivan

Info: Dans "Libérer l'avenir" page 18

[ usa ] [ américanisation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

école

L’enseignement fait de l’aliénation la préparation à la vie, séparant ainsi l’éducation de la réalité et le travail de la créativité. Il prépare à l’institutionnalisation aliénatrice de la vie en enseignant le besoin d’être enseigné. Une fois cette leçon apprise, l’homme ne trouve plus le courage de grandir dans l’indépendance, il ne trouve plus d’enrichissement dans ses rapports avec autrui, il se ferme aux surprises qu’offre l’existence lorsqu’elle n’est pas prédéterminée par la définition institutionnelle.

Auteur: Illich Ivan

Info: Une société sans école

[ formatage ]

Commenter

Commentaires: 0

école

L’enseignement fait de l’aliénation la préparation à la vie, séparant ainsi l’éducation de la réalité et le travail de la créativité. Il prépare à l’institutionnalisation aliénatrice de la vie en enseignant le besoin d’être enseigné. Une fois cette leçon apprise, l’homme ne trouve plus le courage de grandir dans l’indépendance, il ne trouve plus d’enrichissement dans ses rapports avec autrui, il se ferme aux surprises qu’offre l’existence lorsqu’elle n’est pas prédéterminée par la définition institutionnelle.

Auteur: Illich Ivan

Info: Une société sans école

[ formatage ] [ dépendance ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

consumérisme

Jusqu’à nos jours, le développement économique a toujours signifié que les gens, au lieu de faire une chose, seraient désormais en mesure de l’acheter. Les valeurs d’usage hors-marché sont remplacées par des marchandises. Le développement économique signifie également qu’au bout d’un moment il faut que les gens achètent la marchandise, parce que les conditions qui leur permettaient de vivre sans elle ont disparu de leur environnement, physique, social ou culturel. L’environnement ne peut plus être utilisé par ceux qui sont dans l’incapacité d’acheter le bien ou le service.

Auteur: Illich Ivan

Info: Le travail fantôme

[ ouroboros ] [ dépendance ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pis-aller

Une élite organisée, opposée à la croissance au nom de principes abstraits, est probablement en formation. Mais […] elle est l’antidote industriel à l’imagination révolutionnaire. En incitant la population à accepter une limitation de la production industrielle sans mettre en question la structure de base de la société industrielle, on donnerait obligatoirement plus de pouvoir aux bureaucrates qui optimisent la croissance et on en deviendrait soi-même l’otage. La production stabilisée de biens et services très rationalisés et standardisés éloignerait encore plus de la production conviviale que ne le fait la société industrielle de croissance.

Auteur: Illich Ivan

Info: Dans "La convivialité, page 154, sans doute au sujet du Club de Rome

[ technofascisme ] [ nouveau pouvoir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

scolarisation

En fait, au cours de ces dernières années, on a continuellement fait pression que pour les budgets nationaux et les investissements privés prévoient des subventions plus importantes à l’éducation. Mais, lorsque nous considérons les résultats, nous voyons que l’enseignement s’est contenté de lancer une étroite passerelle au-dessus d’un fossé sans cesse élargi. De plus, en légitimant cette unique voie de passage qui permette d’accéder à la classe moyenne, l’école restreint la possibilité d’emprunter des voies de traverse et, surtout, elle rend personnellement responsable celui qui n’a pas scolairement réussi lorsqu’il est tenu socialement à l’écart.

Auteur: Illich Ivan

Info: Dans "Libérer l'avenir" page 106

[ normalisation ] [ inégalités socio-économiques ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

formation continue

Les écoles permettent à ceux qui ont pris un bon départ de justifier rationnellement leur réussite. Elles donnent au privilège non seulement l’apparence de l’égalité mais encore celle de la générosité : quelqu’un n’a pas pu suivre un enseignement, il est insatisfait de son sort, on peut toujours lui dire de suivre des cours du soir ou de perfectionnement ; qu’il n’en tire pas alors profit, que ces remèdes reconnus ne lui servent à rien, et l’on pourra toujours prétendre que c’est de sa faute s’il ne bénéficie d’aucun privilège. L’enseignement sait consoler les frustrations qu’il provoque.

Auteur: Illich Ivan

Info: Dans "Libérer l'avenir" pages 113-114

[ responsabilité individuelle ] [ pression à la réussite ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

libéralisme

Comment échapper à une façon de vivre où il convient de gagner 5000 dollars et plus chaque année, tandis que de l’autre côté neuf hommes sur dix n’y parviendront jamais, que la route est fermée pour cette génération comme pour la suivante ? Et pour ces neuf-là que reste-t-il sinon la révolte quand ils entendent un message de salut économique et social, présenté par le riche qui, quelle que soit sa sincérité, conduit le "pauvre" à croire que c’est de sa faute s’il ne s’insère pas dans le monde voulu par Dieu, le monde dont le modèle se trouve quelque part le long de l’Atlantique Nord.

Auteur: Illich Ivan

Info: Dans "Libérer l'avenir" page 25

[ dictature idéologique ] [ réticents ] [ question ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

formation rapide

Paulo Freire, l’éducateur brésilien en exil, a montré que l’on peut apprendre à lire et à écrire en six semaines à environ 15% de la population adulte de n’importe quel village, à quoi il faut ajouter 15 autres % pour qui l’apprentissage est plus lent. Dans ce but, il demande à son équipe de relever dans chaque village la liste des mots qui ont la signification la plus frappante pour l’ensemble des habitants. Généralement, ce sont des mots du vocabulaire politique et qui sont, par conséquent, l’objet de controverses. Les séances éducatives s’organisent ensuite autour de l’analyse des mots choisis. Les personnes qui assistent à cette réunion sont le plus souvent celles pour qui la politique présente un intérêt. Nous devons supposer qu’elles s’intéressent au dialogue et que, pour elles, apprendre à lire et à écrire ces mots-clefs veut dire un pas fait dans la direction d’une participation politique plus effective.

Auteur: Illich Ivan

Info: Dans "Libérer l'avenir" pages 150-151

[ lecture ] [ écriture ] [ pensée critique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine