Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 12
Temps de recherche: 0.0337s

sarcasme

L'ironie est la mauvaise conscience de l'hypocrisie.

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info: L'ironie/Champs Flammarion 1964, p.122

[ sincérité ]

Commenter

Commentaires: 0

temps

Comment des années si courtes se fabriquent-elles avec des journées si longues ?

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info:

[ relatif ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

fondamental

L'essentiel, la pointe de diamant en toute chose était souvent un je-ne-sais-quoi, un presque rien.

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info:

[ imperceptible ] [ primordial ] [ infime ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

vérité

Il n'y a que le vrai qui ne soit pas vraisemblable, il n'y a que le romanesque artificiel qui soit en tous points convaincant.

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info: L'ironie, Champs Flammarion 1964, p.74

[ tripatouillage ] [ inconcevable ]

Commenter

Commentaires: 0

conscience élusive

Il y a en nous comme un principe d’agilité et d’universelle inquiétude qui permet à notre esprit de ne jamais coïncider avec soi, de se réfléchir sur lui-même indéfiniment.

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info:

[ inconscient ] [ mouvement ] [ instabilité foncière ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

émotions comparées

Car si le bonheur est la clarté continuée qui illumine aussi bien nos soucis, la joie est la fulguration instantanée qui déchire la nuit du remord, si le bonheur est lumineux, la joie est fulgurante. L’étincelle est devenue éclair.

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info: Dans "Philosophie morale"

[ définis ] [ aigu-chronique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

conscience

La possibilité du mensonge est donnée avec la conscience elle-même, dont elle mesure ensemble la grandeur et la bassesse. Et comme la liberté n'est libre que parce qu'elle peut choisir ou le bien ou le mal, ainsi la dialectique du mensonge tient tout entière dans cet abus d'un pouvoir qui est propre aux consciences adultes.

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info: Philosophie morale <Du mensonge, p.213>

Commenter

Commentaires: 0

hésiter

Il est ridicule d'être trop prudent - et pourtant bien des péchés s'inscrivent en quelque sorte dans notre âme à l'encre sympathique, et ne deviennent lisibles qu'à la chaleur des scrupules qui nous les font apparaître ; nos scrupules pourchassent les sophismes subtils de l'amour-propre, démasquent les péchés faussement véniels, nous rendent exigeants et impitoyables pour nous-mêmes. Hélas ! qui dira jamais à quel moment le scrupule moral devient manie et délire !

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info: Philosophie morale/Mille&UnePages Flammarion 1998<La mauvaise conscience,p.167>

Commenter

Commentaires: 0

conscience

[...] on ne ment jamais sans le vouloir. De là la gravité du premier mensonge chez un enfant. Le jour de ce premier mensonge est un jour vraiment solennel où nous découvrons chez l'innocent la profondeur inquiétante de la conscience. C'est donc que l'innocent en savait long : qu'il était bien dégourdi, pour un innocent... Où a-t-il pris toute cette expérience ? et depuis quand se permet-on d'avoir des secrets, de nous cacher quelque chose ?

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info: Philosophie morale/Mille & Une Pages Flammarion 1998 <Du mensonge, p.217>

[ mentir ] [ question ]

Commenter

Commentaires: 0

morale

Agis de telle sorte que tes arrangements puissent être pensés publics sans scandale, c'est-à-dire de façon à pouvoir les professer sans en rougir : telle est la maxime cardinale de la franchise. Peux-tu vouloir que le pacte honteux supporte l'épreuve du grand jour ? S'il devient indéfendable aussitôt qu'on l'énonce à haute voix, c'est qu'il ne mérite pas d'exister, c'est qu'il est un expédient immoral et malhonnête ; il dénonce, publié en majuscules, sa propre pauvreté et risibilité.

Auteur: Jankelevitch Vladimir

Info: Philosophie, Mille& Une Pages Flammarion 1998, Du mensonge, p.285

[ irréprochable ]

Commenter

Commentaires: 0