Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres.  EXEMPLES  :  punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.   Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.        ( NOUS AIDER ! )   ... Lire la suite >>
Search results: 10
Search time counter: 0.1941s

tristesse

Le chagrin est un sentiment puissant qui modifie notre regard sur le monde.

Auteur: Ken Liu

Info: La ménagerie de papier

[ pessimisme ] [ mélancolie ]

Commenter

Commentaires: 0

résignation

On n'est jamais pris au piège, sauf si on se laisse convaincre qu'on n'a pas le choix.

Auteur: Ken Liu

Info: La ménagerie de papier

[ renoncement ]

Commenter

Commentaires: 0

ego

Chacun d'entre nous sent qu'il y a un "moi" unique aux commandes. Mais c'est une illusion que le cerveau travaille dur a produire...

Auteur: Ken Liu

Info: La ménagerie de papier

[ chimère ] [ mirage ]

Commenter

Commentaires: 0

éphémère

Non seulement la controverse perdure sur ce qui constitue l'intelligence, mais partout, à tout instant, des civilisations connaissent l'ascension ou la chute, de même que les étoiles naissent et meurent.
Le temps dévore tout.

Auteur: Ken Liu

Info: La ménagerie de papier

[ matière ] [ incarnations ]

Commenter

Commentaires: 0

mensonge

Contre les victimes de ces atrocités, les négationnistes commettent un nouveau crime. Non seulement ils soutiennent les meurtriers et les tortionnaires, mais ils effacent et réduisent au silence les victimes du passé.
Ils les tuent une fois de plus.

Auteur: Ken Liu

Info: L'homme qui mit fin à l'histoire

[ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

déclaration d'amour

La mort est la plus grande invention que la vie ait jamais produite. Chaque jour, à chaque seconde, en me rappelant que je vais mourir, je fais des choses qui me terrifient, qui font battre mon cœur et accélèrent ma respiration. C’est parce que je savais que je vieillirais et que je finirais par mourir que je suis allé vers toi ce jour-là.

Auteur: Ken Liu

Info: La ménagerie de papier

[ motivation ]

Commenter

Commentaires: 0

progrès

Un des paradoxes cruciaux de l'archéologie, c'est que, pour fouiller un site afin de l'étudier, il faut le détruire. Au sein de la profession, on débat à chaque site pour savoir s'il vaut mieux le fouiller ou le préserver in situ jusqu'à la mise au point de nouvelles techniques moins invasives. Mais sans des fouilles destructrices, comment mettra-t-on au point ces nouvelles techniques ?

Auteur: Ken Liu

Info: L'homme qui mit fin à l'histoire

[ hésiter ] [ question ]

Commenter

Commentaires: 0

motivation

La mort est la plus grande invention que la vie ait jamais produite. Chaque jour, à chaque seconde, en me rappelant que je vais mourir, je fais des choses qui me terrifient, qui font battre mon cœur et accélèrent ma respiration. C’est parce que je savais que je vieillirais et que je finirais par mourir que je suis allé vers toi ce jour-là.

Auteur: Ken Liu

Info: La ménagerie de papier

[ rencontre ]

Commenter

Commentaires: 0

récit

Je ne prête guère d’attention à la distinction entre science-fiction, fantastique et fantasy – ni entre les "genres" et la "littérature générale", si on va par là. À mes yeux, toute fiction attache plus de valeur à la logique des métaphores – soit la logique des narrations en général – qu’à une réalité irréductible dans son caractère aléatoire et absurde.
Nous passons nos vies à nous raconter des histoires sur nous-mêmes – elles constituent l’essence de la mémoire. C’est ainsi que nous rendons tolérable l’existence dans cet univers froid, insensible, hasardeux. Tenir cette propension pour un "sophisme narratif" ne signifie en rien qu’elle n’a aucun lien avec la vérité.

Auteur: Ken Liu

Info: La ménagerie de papier, Avant propos

[ écriture ] [ rédaction ] [ refuge ]

Commenter

Commentaires: 0

lecture

Qui peut dire si les pensées que vous avez à l'esprit tandis que vous lisez ces mots sont les mêmes que celles que j'ai à l'esprit pendant que je les dactylographie ? Vous et moi, nous sommes différents, et les qualia de nos consciences respectives divergent autant que deux étoiles aux extrémités opposées de l'univers.
Pourtant, même si la traduction opérée par le long trajet de mes pensées dans le dédale de la civilisation jusqu'à vous a amoindri mon propos, je crois que vous me comprenez et vous croyez que vous me comprenez. Nos esprits ont noué un contact, aussi bref qu'il soit.
Cette perspective ne rend-elle pas l'univers un peu plus doux, un peu plus chaud, un peu plus brillant, bref, un peu plus humain ?

Auteur: Ken Liu

Info:

[ communication ]

Commenter

Commentaires: 0