Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres. Utiliser les FILTRES ralentit la recherche !!   Ce ne sont plus tant les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, la lecture, le rêve, l'humour. Les mots et les images que vous y mettez. Faites-vous plaisir,  par exemple en vous promena... Lire la suite >>
Nuage de corrélats : pour l'activer, cochez seulement catégorie et tag dans la recherche avancée à gauche.
Search results: 13
Search time counter: 0.1073s

alcool

Quel vin est aussi pétillant, savoureux, enivrant, que l'infini des possible !

Auteur: Kierkegaard Sören

Info:

[ inférieur ] [ philosophie ]

Commenter

Commentaires: 0

timidité

Les jeunes filles parlent généralement avec beaucoup de dédain des hommes embarrassés, mais secrètement elles les aiment bien.

Auteur: Kierkegaard Sören

Info: Le Journal du séducteur, p.86, Folio essais 124

[ femmes-hommes ] [ révélateur ]

Commenter

Commentaires: 0

motivation

[...] l'angoisse en soi n'est pas belle, elle ne l'est qu'à l'instant où l'on s'aperçoit de l'énergie qui la surmonte.

Auteur: Kierkegaard Sören

Info: Le Journal du séducteur, p.29, Folio essais 124

Commenter

Commentaires: 0

gêne

On n'est jamais timide que dans la mesure où on est vu, mais on est toujours vu que dans la mesure où on voit.

Auteur: Kierkegaard Sören

Info: Le Journal du séducteur, p.28, Folio essais 124

Commenter

Commentaires: 0

avidité

Que les gens sont absurdes ! Ils ne se servent jamais des libertés qu'ils possèdent, mais réclament celles qu'ils ne possèdent pas ; ils ont la liberté de pensée, ils exigent la liberté de parole.

Auteur: Kierkegaard Sören

Info: Ou bien... Ou bien..., 1843/Gallimard 1943 <Diapsalmata,p.17>

[ réfléchir ] [ revendication ] [ indépendance ]

Commenter

Commentaires: 0

univers

Derrière le monde dans lequel nous vivons, loin à l'arrière-plan, se trouve un autre monde ; leur rapport réciproque ressemble à celui qui existe entre les deux scènes qu'on voit parfois au théâtre, l'une derrière l'autre.

Auteur: Kierkegaard Sören

Info: Le Journal du séducteur, p.14, Folio essais 124

[ métaphysique ] [ bipolarité ] [ biplan ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

La dignité humaine, en vérité, est reconnue dans la nature ; lorsqu'on veut éloigner les oiseaux des arbres, on dispose quelque chose qui ressemble à un homme et, même lointaine, cette ressemblance de l'épouvantail avec un homme suffit à inspirer le respect.

Auteur: Kierkegaard Sören

Info: Ou bien... Ou bien..., 1843, Gallimard 1943 <Diapsalmata, p.25

[ dangereux ] [ dans son biotope ]

Commenter

Commentaires: 0

recul

On ne dépasse l'ironie, après s'être soulevé au-dessus de tout et en regardant tout de haut, que si l'on finit par se soulever au-dessus de soi-même et se voir dans son propre néant de cette hauteur vertigineuse, ayant ainsi trouvé sa vraie altitude.

Auteur: Kierkegaard Sören

Info:

[ distanciation ]

Commenter

Commentaires: 0

credo

[…] La foi n’est pas une connaissance ; car toute connaissance est ou bien la connaissance de l’éternel excluant le temporel et l’historique comme indifférent, ou bien la connaissance purement historique ; et aucune connaissance ne peut avoir comme objet cette absurdité que l’éternel est l’historique.

Auteur: Kierkegaard Sören

Info: Miettes philosophiques

[ chair-esprit ] [ paradoxe ]

Commenter

Commentaires: 0

fin du monde

Il arriva que le feu prit dans les coulisses d'un théâtre. Le bouffon vint en avertir le public. On pensa qu'il faisait de l'esprit et on applaudit ; il insista ; on rit de plus belle. C'est ainsi, je pense, que périra le monde : dans la joie générale des gens spirituels qui croiront à une farce.

Auteur: Kierkegaard Sören

Info: Ou bien... Ou bien..., 1843, Gallimard 1943 <Diapsalmata, p.27>

[ malentendu ] [ rigoler ]

Commenter

Commentaires: 0