Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 26
Temps de recherche: 0.0386s

confiance

G : Qu’est-ce qui en moi ressemble le moins à ton image ? Je l’arracherai.
- L’incertitude.
G : Je ne comprends pas.
- Ne vacille pas.

Auteur: Mallasz Gitta

Info: Dans "Dialogues avec l'ange"

[ abandon ] [ foi ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

quête

Nous étions heurtés par ce monde où semblaient régner le mensonge, la brutalité abjecte, et où, apparemment, le mal triomphait. Pourtant, nous étions persuadés que le sens de nos existences était enfoui quelque part, et que les obstacles qui nous empêchaient de le découvrir étaient en nous-mêmes. Nous décidâmes, un soir, de faire chacun par écrit, aussi clairement que possible, le point sur notre situation et problèmes personnels. Ainsi, nous ne pourrions plus tricher en enjolivant la réalité.

Auteur: Mallasz Gitta

Info: Dialogues avec l'ange

[ spiritualité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

septénaire

C’est LUI le nombre, la loi, le sel. (I)
C’est LUI l’Amour qui croît, qui se déverse. (II)
C’est LUI le rythme, la vibration qui met en mouvement. (III)

C’est LUI le chant, le libre chant. (V)
C’est LUI la Lumière, agissante. (VI)
C’est LUI le Très-Haut. (VII)

Là où les deux contraires s’unissent,
Là naît la Parole, le Verbe,
Le point où tout s’allume,
Le Foyer, la Co-naissance. (IV)
Ainsi l’innombrable devient UN.
Les sels innombrables –
Deviennent Parole toute-puissante. (I + VII)
L’Amour qui se déverse –
Devient Amour agissant. (II + VI)
Et le rythme, la vibration –
Portent le chant. (III + V)

Que le chant retentisse !
Le mur s’est écroulé, le mur, le vide.
Victoire sur la mort !
Le Quatre chante la gloire des Sept.
Les deux moitiés de la vie se sont unies.

Auteur: Mallasz Gitta

Info: Dans "Dialogues avec l'ange", page 382

[ être humain ] [ place dans l'univers ] [ hiérarchie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

channeling

Les Nyilas* font la chasse à toutes les femmes qui se sont cachées ; la cave, les ateliers, le grenier sont fouillés de fond en comble, et toutes les ouvrières sont parquées dans le plus grand atelier en attendant le chef. Le père Kun arrive ; c’est un homme plutôt petit, maigre, aux yeux hagards. J’ai l’impression fugitive qu’il a dû se torturer lui-même, quand il était prêtre, dans un excès d’ascèse. Sa soutane noire est barrée d’une large ceinture rouge bardée de revolvers et de poignards.
Il demande à voir le commandant. Je fais un pas en avant. S’adressant aux Nyilas, le père Kun se lance alors dans une espèce de sermon, expliquant que j’étais moi, chrétienne qui s’était abaissée à aider les juifs, plus coupable que les juifs eux-mêmes (il était bien informé). Il s’arrangera pour qu’on me réserve un "traitement spécial". Lorsque Hanna et Lili entendent ces mots, elles voient s’évanouir l’illusion que ma qualité d’ "aryenne" me préserverait du danger.
Je suis sommée de dire combien d’ouvrières travaillent dans l’atelier. Si ma réponse n’est pas exacte, je serai fusillée sur-le-champ. Je n’ai pas la moindre idée du nombre des femmes qui ont pu s’échapper par les trous aménagés dans la clôture. Incapable de répondre, je reste muette. Puis, tout à coup, je m’entends dire : soixante-douze.
On commence à compter. Il y a là soixante et onze femmes. Un lourd silence s’installe.
Tout à coup, la porte s’ouvre brutalement, et un nazi pousse dans la pièce une jeune fille qui s’était cachée dans les W.C.
Le père Kun me fixe sans un mot – s’est-il senti en présence d’une autre force ? -, puis tourne les talons. Avant de quitter la pièce, il ordonne à ses soldats de m’emmener sous "surveillance spéciale". Trois nazis, armés jusqu’aux dents, me jettent à terre, me bourrent de coups de pied et me crachent dessus.

Auteur: Mallasz Gitta

Info: Dans "Dialogues avec l'ange", page 371, *Nyilas : nazis hongrois

[ miracle ] [ sauvée par le gong ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

liberté

L’élu est celui qui est libre de s’en aller –
Mais qui demeure,
Qui est libre de se coucher –
Mais qui moissonne,
Qui voit sans yeux,
Qui pourrait prendre –
Mais qui donne,
Qui est libre.
Le cadenas est tombé
Et l’espace sans espace est libre :
CO-NAISSANCE.

Auteur: Mallasz Gitta

Info: Dans "Dialogues avec l'ange", page 337

[ choix ] [ jugement ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

prière

Il n’y a qu’un seul manque.
Si tu en trouves beaucoup, tu te trompes.
Mais si tu as trouvé le manque unique, alors, demande !
Et la Grâce du Ciel le comblera,
Car tu ne fais que cette seule demande.
Ainsi le sacrifice est accompli,
Et la graine sacrée croît, se développe.
Et l’enveloppe éclate toute seule.
Ce qui remplit la graine – c’est le manque.

Auteur: Mallasz Gitta

Info: Dans "Dialogues avec l'ange", page 326

[ transformation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

réceptacle

NE FAITES PAS DE PROJETS AVEC LA TÊTE,
AVEC LA TÊTE, EXECUTEZ !
LE PROJET EST CHEZ LE PERE ;
TOUS LES PROJETS.
Si tu fais le plan de ce que tu vas faire –
Avec ta tête,
Voilà que tu lâches la bride au temps –
Avant son temps –
Sur l’exécution.

Auteur: Mallasz Gitta

Info: Dans "Dialogues avec l'ange", page 228

[ moment juste ] [ adéquation ] [ synchrones ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

contact avec la vie

Enfance gâtée.
Jouets tout faits, savoir tout fait,
Nourriture toute faite, expérience toute faite,
C’est cela que l’enfant reçoit, et il en a la nausée.
Sa soif de connaissance, son désir de créer,
Tout ce qui le rend homme, dépérit.
Son désir d’expérimenter, trop de conseils le tuent.
Tout cela est lâcheté et manque de foi.
Lorsque l’enfant devient adulte,
Tout est mort en lui.

Auteur: Mallasz Gitta

Info: Dans "Dialogues avec l'ange", page 192

[ apprentissage ] [ relation au monde ] [ savoir calcifié ] [ éducation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

polarité

CAR IL N’Y A PAS DE MAL,
IL N’Y A QUE LA TÂCHE QUI N’EST PAS RECONNUE.
Son non-accomplissement te détruit.
C’est en cela que le mal est le berceau de la Joie.
En vain vous fuyez le mal !
Il n’y a pas de mal –
Eternelle question de l’homme ! –
Et personne ne le sait.

Je vous le déclare :
LE MAL EST LE BIEN EN FORMATION,
MAIS PAS ENCORE PRÊT.

Auteur: Mallasz Gitta

Info: Dans "Dialogues avec l'ange", page 173

[ processus en cours ] [ jugement humain ] [ bien-mal ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

infatuation

Ancien, mauvais débris qui ne sert plus à rien !
Tout le monde donne aujourd’hui de la "bonté".
Ordure !
LUI SEUL peut donner et tout est donné.
Des vers, ivres de prétention, "donnent".
Nous, nous ne faisons qu’apporter SON cadeau.
Ne soyez pas entachés par la "bonté" !
Qu’il n’y ait pas de "bonté" en vous !
Ce n’est pas le mal qui a obscurci le monde,
mais le "bon".

Auteur: Mallasz Gitta

Info: Dans "Dialogues avec l'ange", page 162

[ bons sentiments ] [ hypocrisie ] [ désirs viciés ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson