Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 4
Temps de recherche: 0.025s

autobiographique

J'ai eu une enfance capricieuse et bien nourrie au sein d'une famille fortement dominée par l'esprit, appelons-le ainsi, de la Première République. Inutile de dire qu'y abondaient les plaisanteries anticléricales, bien que mon père désirât que je suive la carrière ecclésiastique. En somme, on n'y comprenait rien. Du moins à première vue.

Auteur: Monteiro João César

Info: In "Une semaine à Paris & autres textes", éd. La Barque, p. 111

[ incertitude ] [ religion ] [ début ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Benslama

purge

On m’a dit que j’avais le ver solitaire ; mais je n’ai jamais pu l’attraper. Sais-tu comment on l’attrape ? A la main ! On trempe un morceau de pain dans… dans quelque chose de gras… huile d’olive, sauce béchamel, glace à la vanille… ce que tu préfères. Ensuite, on enfonce l’appât, bien trempé, dans le trou du cul. Et on attend que le ver, pffft, y morde. Pour finir, on le retire avec beaucoup de… de précautions… afin que… que l’extraction du parasite soit intégrale et… et n’égratigne pas la peau du cul. Hélas ! La seule chose à ce jour qui soit sorti de mon cul, c’est de la merde. De la MERDE ! Et des ouragans.

Auteur: Monteiro João César

Info: Dans "Le bassin de J. W."

[ technique ] [ débrouillardise ] [ dégueulasse ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

éternel retour

Je redeviendrai poussière, mais poussière énamourée.

Auteur: Monteiro João César

Info:

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

accessoires sexuels

Le prix unitaire des bites oscillait, suivant la taille, entre 1500 et 2000 francs. A ce moment, j'ai aperçu la frimousse du producteur avec son air bonhomme, oui la tienne, mon cher :
- Pourquoi faut-il tant de bites ?
- Je ne sais pas. Demande à Max.
Les meilleures de toutes étaient, cependant, celles qui avaient une ventouse qu'on pouvait fixer au fond de la baignoire, c'est-à-dire, si j'ai bien compris, aujourd'hui il n'y a pas un endroit tranquille où l'on n'en prenne pas plein le cul.

Auteur: Monteiro João César

Info: In "Une semaine à Paris & autres textes", éd. La Barque, p. 82

[ sodomie ] [ godemichet ] [ cinéma ] [ ironie ]

Commenter

Ajouté à la BD par Benslama