Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 117
Temps de recherche: 0.1009s

déclaration d'amour

Je pense et repense tous les jours à ce profond silence. La solitude où je suis entretient encore mes chagrins et ma profonde mélancolie. Des intérêts d’honneur et de famille m’attachent encore pour sept ou huit mois dans ce pays-ci : je commence à sentir combien ce temps me va coûter cher.

Ce sera la dernière lettre dont je t’accablerai : je ne te demande qu’une grâce, qui est de croire que je t’aime encore ; peut-être que c’est la seule chose que je puisse à présent espérer de toi.

Mets au feu toutes les bagatelles que tu sais. J’ai juré de ne plus écrire de ma vie, puisque je n’ai pas réussi pour la seule personne du monde à qui j’aurais souhaité de plaire.

L’état d’incertitude où je suis me paraît plus rude que tous les malheurs que je crains. Je vous demande en grâce, Madame, de m’instruire d’une chose qui doit intéresser toute ma vie. La dernière lettre que vous m’écrivîtes était une lettre très tendre ; je la relus cent milles fois, et je n’aurais jamais soupçonné qu’elle dût être la dernière.

Mon cher cœur, si tu ne m’aimes plus, cache-le-moi encore pour quelque temps ; je n’ai pas encore la force qu’il faut pour pouvoir l’apprendre. Ayez pitié d’un homme que vous avez aimé, si vous n’avez pas pitié du plus malheureux de tous les hommes.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info: Lettre à à Marie-Anne Goyon de Matignon, marquise de Graves. In Correspondance de Montesquieu, Paris, Champion, 1914, p. 74

[ rupture ] [ couple ] [ épistole ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

communauté

Ce qui n'est point utile à l'essaim, n'est point utile à l'abeille.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info:

[ solidarité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

profession

J'aime les paysans. Ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info:

[ simplicité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par GAIOTTINO

sentiment

La tristesse vient de la solitude du coeur.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info:

[ mélancolie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par GAIOTTINO

équilibre

Sapientia : nul pouvoir, un peu de savoir, un peu de sagesse, et le plus de saveur possible.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info: La Condition Humaine

[ goût ] [ personnalité ]

Commenter

Commentaires: 0

législation

C'est parce que les esclaves ne purent avoir, chez les romains, de confiance dans la loi, que la loi ne put avoir confiance en eux.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info:

[ chiasme ] [ méfiance ]

Commenter

Commentaires: 0

justice

Les lois inutiles affaiblissent les lois nécessaires.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info:

[ administration ] [ bêtise ]

Commenter

Commentaires: 0

pouvoir

Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info: Considérations sur les causes de la grandeur des Romains

[ injuste ]

Commenter

Commentaires: 0

garde-fou

C'est une expérience éternelle, que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser ; il va jusqu'à ce qu'il trouve des limites.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info: De l'esprit des lois

[ nécessaire ] [ abus ]

Commenter

Commentaires: 0

dernières paroles

Oui... et combien les hommes sont petits.

Auteur: Montesquieu Charles de

Info: à la question du prêtre : Comprenez-vous maintenant combien Dieu est grand?

[ réponse ]

Commenter

Commentaires: 0