Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.        ( NOUS AIDER ! )   ...  ... Lire la suite >>
Search results: 8
Search time counter: 0.0395s

contraste

La lumière du silence illumine les mots.

Auteur: Ogawa Yôko

Info:

[ son ] [ langage ]

Commenter

Commentaires: 0

beaux-arts

Je donne tout. J'écris tout. Le livre terminé, il n'y a rien, plus rien.

Auteur: Ogawa Yôko

Info:

[ exutoire ] [ thérapie ] [ littérature ]

Commenter

Commentaires: 0

acouphènes

Si vos oreilles émettent un drôle de bruissement, ne les frottez pas trop fort. Parce que dans la plupart des cas, ce sont les anges qui recousent les ailes sur vos lobes.

Auteur: Ogawa Yôko

Info: La Marche de Mina

[ hyperfréquence ]

Commenter

Commentaires: 0

maturité

Alors qu’en parvenant à l’âge adulte, chacun arrive à trouver quelque part un endroit secret pour y cacher angoisse, solitude, peur ou tristesse, les enfants n’arrivent pas à dissimuler, et dispersent tout sous forme de pleurs.

Auteur: Ogawa Yôko

Info: La piscine

[ dissimulation ]

Commenter

Commentaires: 0

pépiement

Du fond de sa gorge débordait un chant précis de virtuosité au volume disproportionné par rapport à son petit corps. Il y avait des modulations, des variations d'intensité, des staccati, des trilles. Il y avait une introduction, une ligne mélodique, un intermède, un point culminant. Tout y était.
- Tous les chants d'oiseaux sont des chants d'amour.

Auteur: Ogawa Yôko

Info: Petits Oiseaux

[ cui-cui ]

Commenter

Commentaires: 0

admiration

C’était un beau plongeon. ... Quand les jambes de Jun tombaient en dessinant un cercle parfait comme celui d’un compas, je pouvais sentir son corps à l’intérieur du mien. Il glissait en une longue caresse intérieure. C’était beaucoup plus intime, chaud et rassurant qu’une étreinte. Je le savais et pourtant il ne m’avait jamais prise dans ses bras.

Auteur: Ogawa Yôko

Info: La piscine

[ amoureuse ]

Commenter

Commentaires: 0

chiffres

- Les nombres existaient déjà avant l'apparition de l'homme, que dis-je, avant celle du monde. [...]
- Aah, vraiment ? Je pensais que c'étaient les hommes qui avaient découvert les chiffres.
- Non, c'est faux. Si c'étaient eux personne ne ferait autant d'efforts et on n'aurait pas besoin des mathématiciens. Personne n'a été témoin de leur processus d'apparition. Quand on les a remarqués, ils étaient déjà là.
- C'est pour ça que les gens intelligents se creusent la tête afin d'élucider leur mécanisme ?
- Nous les humains, nous sommes bien trop stupides pour avoir créé les nombres.

Auteur: Ogawa Yôko

Info: La Formule préférée du professeur

[ mathématiques ] [ question ]

Commenter

Commentaires: 0

chiffre

- On peut exprimer les nombres parfaits comme la somme d'une suite de nombres naturels.
6=1+2+3
28=1+2+3+4+5+6+7
496=1+2+3+4+5+6+7+8+9+10+11+12+13+14+15+16+17+18+19+20+21+22+23+24+25+26+27+28+29+30+31
Il tendait son bras au maximum pour écrire la longue addition. La ligne s'étirait, simple et conforme aux règles. Il n'y avait aucun gaspillage, elle débordait d'une tension aiguisée et pure qui engourdissait. Les formules obscures de la conjecture d'Artin et l'addition qui suivait les diviseurs de 28, le tout fondu ensemble nous encerclait. Chaque chiffre formait un des points qui, reliés l'un à l'autre, constituaient la délicate dentelle qui nous entourait. Je n'osais pas bouger, de peur qu'un mouvement d'inattention de mes pieds n'effaçât un seul de ces chiffres.
On aurait dit alors, que le secret de l'univers se révélait à nos yeux, le carnet de Dieu était ouvert à nos pieds.

Auteur: Ogawa Yôko

Info: La Formule préférée du professeur

[ littérature ]

Commenter

Commentaires: 0