Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.                    &nb... Lire la suite >>
Search results: 5
Search time counter: 0.0271s

diagnostic

Mais savoir ce qui ne va pas, c’est déjà avoir parcouru la moitié du chemin pour améliorer les choses.

Auteur: Perry Anne

Info: Le voyageur de Noël

[ constat ]

Commenter

Commentaires: 0

leader

Les chefs sont ceux qui savent cacher leurs incertitudes. Si l'on n'est pas capable d'afficher sa confiance en soi, comment espérer que les autres nous suivent ?

Auteur: Perry Anne

Info: Mort d'un étranger

[ boss ] [ dirigeant ]

Commenter

Commentaires: 0

humour

- Ce ne sont que cancans et rumeurs.
- Je ne colporte jamais les cancans, déclara le colonel Keogh avec fatuité. C’est une habitude pernicieuse.
- Pas étonnant que vous soyez si rasoir, marmotta Mrs. Lacey.
Le colonel pivota et la fusilla du regard.
- Je vous demande pardon ?
- Je m’étonnais qu’il y ait tant de monde ce soir, rectifia-t-elle sans sourciller en lui retournant un regard vide.
- Tant de monde ?

Auteur: Perry Anne

Info: Scandale et Calomnie, page 109

[ dialogue ] [ récupération ]

Commenter

Commentaires: 0

rapports humains

Il est étrange de constater comme tout un pan de la vie des gens nous demeure voilé, même si on les rencontre quotidiennement, qu’on aborde toutes sortes de sujets avec eux, qu’on fréquente la même demeure et la même famille, jusqu’à suivre la même destinée. Et pourtant, tout ce qui relève de leurs pensées, de leurs sentiments et de leurs croyances les plus intimes a pris corps dans des endroits où vous n’avez jamais mis les pieds et correspond à des événements qui vous demeurent étrangers.

Auteur: Perry Anne

Info: Un cri étranglé

[ mystère ]

Commenter

Commentaires: 0

soporifiques

Grâce à Dieu, il était devenu possible depuis peu d’anesthésier les patients pendant toute la durée de l’intervention. Ainsi la rapidité avait-elle cessé d’être la nécessité première. Le chirurgien pouvait s’offrir le luxe de réaliser une opération en plusieurs minutes, et non plus en quelques secondes comme c’était le cas autrefois. Il prenait désormais le temps de respecter l’hygiène, d’envisager différentes possibilités, de réfléchir et de bien examiner le champ opératoire, au lieu de ne songer qu’à la douleur du patient et de se hâter de l’abréger.

Auteur: Perry Anne

Info: Passé sous silence

[ narcotique ]

Commenter

Commentaires: 0