Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Résultat(s): 50
Temps de recherche: 0.0594s

éducation

Ne souffre pas que tes fils soient frisés comme de jeunes filles, et qu'ils laissent mollement flotter sur leurs épaules les boucles de leurs cheveux. C'est aux femmes que sied bien le soin de leur chevelure; cette vanité est indigne de l'homme.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [90], trad. Levesque, p.516, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ cheveux-longs ]

Commenter

Commentaires: 0

respect

Aime ta famille, et fais-y régner la concorde. Respecte les cheveux blancs, cède la place à la vieillesse, et ne lui dispute jamais les honneurs qui sont dus à cet âge vénérable. Rends au sage vieillard tous les hommages que ton père recevrait de toi.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [92], trad. Levesque, p.516, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

Commenter

Commentaires: 0

bon sens

La sagesse est inspirée par Dieu même ; rien n'est supérieur à la raison qu'elle conduit. L'homme qui n'a que de la force ne peut se mesurer avec le sage. C'est la sagesse qui règle les travaux du laboureur, c'est elle qui régit les cités, elle qui dompte les mers.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [61], trad. Levesque, p.511, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

Commenter

Commentaires: 0

insecte

Fille de l'air, la diligente abeille ne se livre pas à des travaux moins assidus. Elle choisit pour son atelier la fente d'une roche ou le creux d'un chêne antique. C'est là qu'elle dépose le suc précieux qu'elle a recueilli de mille fleurs : elle en forme des palais innombrables de cire ; elle en distille le miel le plus délicieux.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [81], trad. Levesque, p.514, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ nature ]

Commenter

Commentaires: 0

bienveillance

Accorde à tes domestiques une nourriture saine et suffisante. Tu veux qu'ils te chérissent, ne leur refuse pas ce qu'ils ont droit d'attendre de toi. N'abuse pas du pouvoir que la fortune t'a donné sur eux, et n'ajoute pas de nouvelles peines à leurs maux, un nouvel avilissement à leur humiliation. N'accuse pas légèrement auprès de son maître un domestique étranger.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [94], trad. Levesque, p.517, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ serviteur ] [ valet ] [ servante ]

Commenter

Commentaires: 0

self-contrôle

Compatis aux malheureux : ne sois pas ébloui de l'éclat des grandeurs. L'excès du bien même est funeste aux mortels : plongés dans les délices, ils recherchent de nouvelles voluptés. La trop grande richesse conduit à l'orgueil et produit l'insolence ; la chaleur du sang dégénère en manie : la colère est un mouvement passager ; mais, exaltée, elle devient fureur.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [30], trad. Levesque, p.506, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ sagesse ]

Commenter

Commentaires: 0

couple

Ne t'abandonne point à des amours effrénés. Non, l'amour n'est point un dieu; il est de toutes les passions la plus dangereuse et la plus funeste. Mais chéris la compagne de ton sort. Quelle douceur, quelle félicité, quand une sage épouse est aimée de son époux jusqu'à la dernière vieillesse, quand il lui rend toute la tendresse qu'elle lui prodigue, quand les querelles n'ont jamais divisé ce couple heureux !

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [85], trad. Levesque, p.515, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ fidélité ]

Commenter

Commentaires: 0

économe

Lorsque les fruits des campagnes dépouillées par le tranchant de la faucille viennent de récompenser les travaux du laboureur, les fourmis quittent leurs demeures souterraines, et reparaissent, chassées de leurs retraites par le besoin ; elles recueillent les grains d'orge ou de froment abandonnés dans les guérets, et la fourmi qui traîne sa charge avec peine, est suivie d'une autre fourmi chargée d'un semblable fardeau. Ce peuple, faible à la fois et laborieux, ne se laisse pas vaincre par la fatigue, et ramasse pour l'hiver les bienfaits de l'été.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [80], trad. Levesque, p.514, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ nature ]

Commenter

Commentaires: 0

envie

L'avarice est la mère de tous les crimes. C'est l'or qui conduit et qui égare les hommes. Funeste métal ! Que tu es un guide infidèle ! Toi seul causes notre perte ; par toi seul tout est renversé. Plût aux dieux que tu ne fusses pas devenu pour nous un mal nécessaire ! C'est à toi que nous devons les combats, les rapines, les massacres : par toi, les pères ne trouvent que de la haine dans le coeur de leurs enfants; par toi, les frères deviennent les ennemis de leurs frères.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [26], trad. Levesque, p.506, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ motivation ]

Commenter

Commentaires: 0

métaphysique

Sera-t-il permis à l'homme de dissoudre ce qui fut lié par le créateur ? Nous croyons qu'un jour les reliques des morts sortiront de la tombe, reparaîtront à la lumière, et seront mises au rang des dieux. Dans les cadavres pourrissants, les âmes restent incorruptibles; car l'esprit est l'image de Dieu, qui ne fait que le prêter aux mortels. C'est de la terre que nous recevons nos corps; ils doivent se résoudre en terre, et ne seront plus qu'une vile poussière : l'esprit sera rendu à l'air pur dont il est formé.
Tout ce que les anciens avaient pu faire pour se former une idée de la spiritualité de l'âme, était de la comparer au feu, mens iguen, ou au souffle, pneuma, spiritus. anima.

Auteur: Phocylide de Milet

Info: Sentences [53], trad. Levesque, p.510, in Moralistes Anciens, Paris, 1840

[ chair-esprit ]

Commenter

Commentaires: 0