Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.                    &nb... Lire la suite >>
Search results: 11
Search time counter: 0.0288s

rassasié

Le problème, c'est qu'on pouvait se lasser des trop bonnes choses.

Auteur: Rankin Ian

Info: Dernière Chance pour Rébus

[ ennui ]

Commenter

Commentaires: 0

addiction

Le problème, c'est qu'on pouvait se lasser des trop bonnes choses.

Auteur: Rankin Ian

Info: Dernière Chance pour Rébus

[ dépendance ] [ cul-de-sac ] [ impasse ]

Commenter

Commentaires: 0

ressource

C'est drôlement pratique, une patinoire, quand on se retrouve tout d'un coup avec deux cent soixante-dix cadavres sur les bras.

Auteur: Rankin Ian

Info: Ainsi saigne-t 'il

[ frigo ] [ conservation ] [ dépouille ]

Commenter

Commentaires: 0

morgue

Son sourire avait quelque chose d'exaspérant. Il semblait insinuer qu'il était au courant de tout, des tenants et des aboutissants de l'histoire. Bref, un sourire condescendant.

Auteur: Rankin Ian

Info: L'ombre du tueur, p 141

[ supériorité ] [ mépris ]

Commenter

Commentaires: 0

vieillir

(Un flic rencontre un jeune qu'il a envoyé derrière les barreaux plusieurs années après sa sortie de prison)
Le gamin maigrichon de dix-neuf ans que Fox avait interrogé avait pris de la carrure mais son regard s'était indéniablement adouci.

Auteur: Rankin Ian

Info: Plaintes, p. 392

[ apaisé ]

Commenter

Commentaires: 0

eau

A Edimbourg, la pluie était digne du Jugement dernier. Elle imprégnait les os, les murs des immeubles et la mémoire des touristes. Elle s'attardait des jours entiers, martelait les flaques au bord des routes et provoquait des divorces - une présence glaciale, meurtrière et envahissante.

Auteur: Rankin Ian

Info: L'Etrangleur d'Edimbourg

[ climat ]

Commenter

Commentaires: 0

diplôme

C'était un ponte, à en croire le myriade de titres accolés à son nom : Licencié en sciences, en droit anglais et écossais, en médecine, en chirurgie, titulaire d'une maitrise en lettres, docteur en droit public et membre du Collège royal de médecine. Cela dit insignifiant dans l'ensemble, exactement comme son rapport.

Auteur: Rankin Ian

Info: L'ombre du tueur, p 165

[ dérisoire ] [ médaille ] [ université ]

Commenter

Commentaires: 0

question

Rebus imagina un renversement des rôles, avec les cages remplies de gamins que zieutaient des animaux en promenade, et qui gambadaient et piaillaient, ravis d'attirer l'attention. Sauf que les animaux ne partageaient pas la curiosité des hommes. Toute manifestation d'agilité ou de tendresse les laisserait indifférents, ils ne remarqueraient pas qu'ici on jouait et que, là, quelqu'un s'était égratigné le genou. Les animaux ne construiraient pas de zoos, car ils n'en auraient pas l'usage. Rebus se demanda pourquoi les humains en avaient besoin.

Auteur: Rankin Ian

Info: La mort dans l'âme

[ homme-animal ]

Commenter

Commentaires: 0

enquête

- C'est vrai aussi ce qui se racontait sur la salle d'interrogatoire B ?
- Qu'est ce qu'elle avait de si particulier ?
- Des taches brunes et rouges sur les murs et par terre ? Une odeur d'urine rance? Des mots comme "au secours" gravés dans la table?
Rebus ne put que sourire à ce souvenir .
- Les taches nous étaient fournies gracieusement par la baraque à frites locale: sauce brune et ketchup. Et c'est nous qui avions gravé ces mots nous-mêmes.
- Afin que les suspects puissent disposer d'un peu de lecture quand ils marinaient dans leur jus ?
- ça les mettaient un peu mal à l'aise, je dirais.[...]Pareil pour la chaise. Quelqu'un avait scié un bon centimètre à un pied . Impossible de se décontracter une fois assis là-dessus.

Auteur: Rankin Ian

Info: On ne réveille pas un chien endormi

[ commissariat ] [ police ] [ astuce ]

Commenter

Commentaires: 0

mégapole

(Dans le métro) Aucune expression sur les visages autour de lui. Ces gens-là se repliaient sur eux-mêmes plutôt que d'être confronté à ce qui n'était jamais qu'un supplice monotone, propre à vous rendre claustrophobe. Rébus se sentait déprimé. Et fatigué. Mais en tant que touriste il se devait d'en profiter.
(...)
Il eut même droit à la visite d'un clochard dans son wagon. A peine les portes refermées et la rame repartie, celui-ci se mit à délirer, mais son auditoire, sourd-muet en plus d'être aveugle, ignora splendidement son existence, jusqu'à l'arrêt suivant où, découragé, il descendit d'unpas trainant sur le quai. (...)
Une prestation stupéfiante, pas de la part du clochard, mais des voyageurs. Ils s'étaient tous renfermés, refusant de s'impliquer. Agiraient-ils de même au cours d'une bagarre ? En voyant un type baraqué voler le portefeuille d'un touriste ? Oui, sans doute oui. Ici le bien et le mal n'existaient pas : c'était le vide moral.

Auteur: Rankin Ian

Info: Rebus et le Loup-Garou de Londres

[ ville ] [ solitude ]

Commenter

Commentaires: 0