Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits, recherche mots ou phrases tous azimuths.  ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 8
Search time counter: 0.0474s

psychotropes

Je n'ai jamais eu de problème avec la drogue. J'ai eu des problèmes avec la police.

Auteur: Richards Keith

Info:

[ illégaux ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

musique

Pour jouer du rock il te faut une guitare, 3 accords et un trou du cul.

Auteur: Richards Keith

Info:

[ triade ] [ vingtième siècle ] [ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

drogue

J'ai eu trois docteurs qui m'ont dit "Si vous continuez comme ça, je ne vous donne pas six mois". Je suis allé à leur enterrement à tous les trois.

Auteur: Richards Keith

Info:

[ excès ] [ musique ] [ rock ]

Commenter

Commentaires: 0

musique

Peu après cette période d'expérimentation, les magnétos à cassette ont été équipés d'un limiteur qui t'empêchait de saturer l'enregistrement. Toujours la même chose : des que tu t'éclates avec un truc, on te met un cadenas dessus.

Auteur: Richards Keith

Info: Life

[ technologie ] [ normalisation ]

Commenter

Commentaires: 0

musique

... Je n'aime pas aller en studio après avoir répété et planifié les machins... il faut donner au band quelque chose pour qu'il essaye son imagination. Ce qui peut faire qu'un truc très ordinaire devienne quelque chose de totalement différent... le facteur - si important en rock and roll - qu'est le feel...

Auteur: Richards Keith

Info:

[ guitare ] [ rock ] [ création ]

Commenter

Commentaires: 0

addiction

Il n'y a rien d'héroïque à prendre de la dope, mais tu peux devenir un héros en arrivant à décrocher. J'adorais cette merde mais à un moment j'ai dit basta. Ça rétrécit terriblement ton horizon, tu ne fréquentes que des junkies comme toi. J'avais besoin d'élargir mon espace, mes intérêts. Tout ça, évidemment, tu n'en prends conscience qu'une fois sorti du trou. Parce que c'est comme ça qu'elle agit, la came: je l'ai dit, c'est la salope la plus séductrice qui existe.

Auteur: Richards Keith

Info: Life

[ drogue ]

Commenter

Commentaires: 0

sevrage

Les gens n'ont aucune idée de ce qu'on ressent quand on est en manque. C'est épouvantable, vraiment horrible. (...) Ton corps se retourne comme un sac et se fait la guerre à lui-même trois jours durant. Après ça se tasse, mais ce sont les trois jours les plus longs de ta vie, et tu n'arrêtes pas de te demander pourquoi tu t'infliges ça alors que tu pourrais être en train de vivre ta putain de vie normale de rock star bourrée de fric. Mais non, tu as choisi de vomir tes tripes et de grimper aux murs. Pourquoi tu t'infliges ça ? Je me le demandais bien. Et je me le demande toujours. Ça grouille de bêtes sous ta peau, tes intestins se révoltent, tu ne peux pas empêcher tes membres de s'agiter dans tous les sens, tu te dégueules et te chies dessus simultanément, et il y a de la merde qui s'écoule de ton nez et de tes yeux. Si tu es raisonnable, la première fois que tu vis ça, t'es bien obligé de reconnaître: "Je suis accro." Mais ça ne t'empêchera quand même pas de replonger, aussi raisonnable sois-tu.

Auteur: Richards Keith

Info: Life

[ drogue ] [ héroïne ] [ témoignage ] [ souffrance ]

Commenter

Commentaires: 0

drogue

Il n'y a pas grand-chose à dire sur l'acide, à part que c'est vraiment un trip. On s'aventurait dans un espace incertain et inconnu. En 1967-1968, les choses bougeaient très vite, il y avait beaucoup de confusion et d'expérimentation. Le truc le plus dingue dont je me souvienne sous acide, c'est un vol d'oiseaux - des oiseaux, des nuées d'oiseaux de paradis que je regardais passer et repasser devant mes yeux, sauf qu'ils n'étaient pas là. En fait, c'était des feuilles d'un arbre agitées par le vent. On était sur un chemin de campagne, tout était très vert et je pouvais presque voir chaque battement d'ailes individuel. C'était décomposé au point que j'aurais pu dire : "Hé moi aussi je peux!" C'est pour ça que ça ne m'étonne pas que des gars sautent par la fenêtre de temps à autre : parce que tu as l'impression d'avoir compris d'un coup comment on fait. Il aurait fallu une demi-heure à un de mes oiseaux pour traverser mon champ de vision, incroyables battements d'ailes, et je pouvais voir la moindre plume. Ils me regardent tous comme s'ils me disaient : "Allez toi, aussi essaie!" Merde il y a certaines choses que je ne peux pas faire.

Auteur: Richards Keith

Info: Life

[ lsd ] [ hallucination ]

Commenter

Commentaires: 0

Is added to chains