Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.                    &nb... Lire la suite >>
Search results: 9
Search time counter: 0.0348s

positiver

Mourir, d'accord, mais du bon pied.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: Trente-six chandelles

[ humour ]

Commenter

Commentaires: 0

saleté

J'avais une hygiène d'Esquimau, sans avoir l'excuse du climat.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: Trente-six chandelles

[ laisser-aller ] [ paresse ]

Commenter

Commentaires: 0

conclure

Si un jour je trouve ma voie, ce sera sûrement une impasse.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: Vivement l'avenir

[ méfiance ]

Commenter

Commentaires: 0

vieillir

Le corps a beau lâcher, on n'efface jamais la mémoire du désir.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: Dans les prairies étoilées

[ nostalgie ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-femmes

Et ce n'était sûrement pas elle qui allait me donner des conseils sur mon look : Paquita s'habille comme une pute. C'est dit sans mépris de ma part, c'était sa première vocation et je respecte ceux qui ont un projet de vie.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: Trente-six chandelles

[ respect ] [ détermination ]

Commenter

Commentaires: 0

frustration

Des fois, je me dis que les dingues, on a dû les dresser à devenir méchants à coup de vacheries. Un clébard, si vous voulez le rendre con, suffit de le tabasser sans raison. Un homme, c'est pareil, à part que c'est plus simple. Pas besoin de lui cogner dessus, même pas. Se foutre de sa gueule, ça suffit.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: La tête en friche

[ violence ]

Commenter

Commentaires: 0

vieillesse

- Vous allez me manquer, j'en ai pas si souvent des patients comme vous ! Allez, va, je vous fais la bise !
Elle me serre dans ses bras, me planque un gros poutou chaleureux et sincère, je me sens touché, d'un coup. Je deviens émotif, quelle poisse.
On naît roseau, on devient chêne, et on finit bois de balsa.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: Bon rétablissement

[ sensibilité ] [ existence ]

Commenter

Commentaires: 0

lecture

Tu lis quoi en ce moment ? Moi je suis en train de relire Histoire de la France des origines à nos jours, de Duby.
- Oui, très bien, ça, bon choix. Moi, vu que j'ai du temps de libre, j'ai commencé l'annuaire. J'en suis à "Giraudin Jean-Claude, 13 rue Amiral Courbet".
- Ah oui, je me souviens de ce passage... Tu verras, après, dès que tu arrives à "Lefebvre Jocelyne", ça commence à te prendre aux tripes.
- Ne me raconte pas, je ne veux pas savoir la fin.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: Bon rétablissement

[ humour ] [ dialogue ]

Commenter

Commentaires: 0

chasseur

Les mains serrées sur son épais gourdin, Dakil tendit l'oreille. Le bruit sourd d'un galop résonnait dans le sous-bois. On ne discernait rien encore au travers des fourrés. Pourtant, le chemin était tout proche. À un jet de salive, au plus. Mais Dakil avait bien choisi son poste d'observation. Personne ne pourrait le voir : il s'était accroupi derrière un buisson épineux, petits yeux noirs brillant d'excitation, nez pointu reniflant l'air par brèves inspirations fureteuses. Le voyageur se rapprochait, le sol vibrait déjà sous le poids de sa monture. Dakil sourit, dévoilant ses dents pointues et mal plantées. Il entrevoyait, de sa place, la corde qu'il avait tendue au milieu du sentier, et qui allait faire voltiger dans les airs l'innocent pèlerin qui venait droit vers lui à grande chevauchée !
Le cheval allait d'une enjambée rapide, régulière. Belle prise en perspective ! Sans nul doute, un fringant destrier, monté par un chevalier cousu d'or !
Dakil plissa un peu plus ses yeux ronds, riant tout seul en imaginant la surprise de celui qui allait s'étaler de tout son long, le nez dans la poussière, avant de se faire estourbir d'un coup de bâton en pleine tête ! D'enthousiasme, il ôta son bonnet, le pétrit entre ses doigts, le remit, l'enfonça au ras de ses sourcils broussailleux, ce qui fit ressortir un peu plus ses oreilles pointues.

Auteur: Roger Marie-Sabine

Info: Dakil, le Magnifique

[ affut ] [ plaisir ] [ aux aguets ]

Commenter

Commentaires: 0