Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 9
Search time counter: 0.0387s

durée

Pendant le temps long ou court, cela n'a pas d'importance car la vie se mesure à l'intensité avec laquelle on vit...

Auteur: Sepúlveda Luis

Info: Histoire du chat et de la souris qui devinrent amis

[ relatif ]

Commenter

Commentaires: 0

s'endormir

Il éteignit la lampe. Il s'allongea sur les sacs dans le noir, ... et laissa toutes ses pensées s'apaiser comme les cailloux quand ils touchent le fond du fleuve...

Auteur: Sepúlveda Luis

Info: Le Vieux qui lisait des romans d'amour

[ assoupissement ]

Commenter

Commentaires: 0

enquête

L'inspecteur Crespo aimait les coïncidences car la vie en est pleine. Il fallait simplement les accepter en silence, elles ne pouvaient servir d'arguments pour prendre des mesures préventives. Il fit donc la seule chose possible pour un policier troublé par une coïncidence : rien.

Auteur: Sepúlveda Luis

Info: L'ombre de ce que nous avons été

[ recul ]

Commenter

Commentaires: 0

crépuscule

Il est tranquillement assis en train de contempler l'immobilité du soir. Il joue à deviner les reflets de l'eau sur la fenêtre, les éclats de lumière qui filtrent à travers les plantes, il regarde parfois la pendule sans la moindre intention de connaître l'heure exacte parce que tout simplement ça lui est égal.

Auteur: Sepúlveda Luis

Info: Rendez-vous d'amour dans un pays en guerre

[ méditation ] [ révasserie ]

Commenter

Commentaires: 0

sexe

Règle numéro un : être seul et se soulager avec une pute. J'ai demandé qu'on me monte un journal du jour et j'ai cherché la rubrique "relaxation" dans les petites annonces. Demi-heure après on a sonné, j'ai ouvert et fait entrer une métisse qui traînait derrière elle tous les vents chauds des Caraïbes.

Auteur: Sepúlveda Luis

Info: Journal d'un tueur sentimental et autres histoires

[ détente ]

Commenter

Commentaires: 0

personnage

Dès le premier instant j'eus l'impression que cette femme sortait d'une peinture baroque ; les maîtres du baroque avaient peint des naines aux formes généreuses. C'était comme si l'un d'eux, ayant bizarrement perdu le sens des proportions, avait représenté Aparicia sous les traits d'une grande femme opulente, puis l'avait extraite du tableau afin de ne pas trahir l'école.

Auteur: Sepúlveda Luis

Info: Le Neveu d'Amérique

Commenter

Commentaires: 0

souffrance

Les quelques habitants d'El Idilio, auxquels s'étaient joints une poignée d'aventuriers venus des environs, attendaient sur le quai leur tour de s'asseoir dans le fauteuil mobile du dentiste, le docteur Rubincondo Loachamin, qui pratiquait une étrange anesthésie verbale pour atténuer les douleurs de ses clients.
- Ça te fait mal ? questionnait-il.
Agrippés aux bras du fauteuil, les patients, en guise de réponse, ouvraient des yeux immenses et transpiraient à grosses gouttes.

Auteur: Sepúlveda Luis

Info: Le Vieux qui lisait des romans d'amour

Commenter

Commentaires: 0

écriture

Il y a quelques années j'ai visité le camp de concentration de Bergen Belsen, en Allemagne. Dans un silence atroce j'ai parcouru les fosses communes où gisent des milliers de victimes de l'horreur, en me demandant dans laquelle se trouvaient les restes de cette enfant qui nous a légué le plus émouvant témoignage sur la barbarie nazie et la certitude que la parole écrite est le plus grand et le plus invulnérable des refuges, car ses pierres sont soudées par le mortier de la mémoire. J'ai marché, cherché, mais je n'ai trouvé aucune indication qui me conduise jusqu'à la tombe d'Anne Franck.

Auteur: Sepúlveda Luis

Info: Les Roses d'Atacama

[ mémoire ]

Commenter

Commentaires: 0

cruciverbiste

Il retourna aux mots croisés. En six lettres : ville du pays basque.
- Bilbao, c'est toujours pareil. Pourquoi ne mettent-ils pas des mots intelligents en rapport avec nous ? Par exemple : en dix lettres, camp de concentration où, si on te faisait sortir la nuit, tu ne revenais jamais : Puchuncaví. En neuf lettres : ce que tu éprouves quand tes vieux viennent te voir en prison pour te dire que ton frère Juan est mort, criblé de balles, dans un dépôt d'ordures. Tristesse.
En quatre lettres : qu'est-ce que tu ressens si, en creusant la terre, tu trouves trois squelettes, les mains liées dans le dos, et si l'un d'eux porte les chaussures de ton frère Alberto. Rage.

Auteur: Sepúlveda Luis

Info: L'ombre de ce que nous avons été

[ littérature ]

Commenter

Commentaires: 0