Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherche avec plusieurs mots ou chaines de lettres : EXEMPLESJEUX et  PASSE-TEMPS. Punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.  Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.        ( NOUS AIDER ! )   ...  ... Lire la suite >>
Search results: 8
Search time counter: 0.0234s

auto-évalutaion

L’écriture m’a permis de concevoir cette lutte acharnée entre le désir de montrer ce qui est en moi et le souci de le dissimuler.

Auteur: Seung-U Lee

Info: Le vieux journal

[ écrire ] [ introspection ]

Commenter

Commentaires: 0

accouplement

L'aliboufier, un arbre voluptueux, svelte et souple comme un corps de femme. Il enlaçait le pin dans une tendre étreinte. J'imagine que, sous terre, leurs racines s'entremêlaient dans une intimité encore plus scandaleuse.

Auteur: Seung-U Lee

Info: La vie rêvée des plantes

[ nature ] [ végétal ]

Commenter

Commentaires: 0

vivre

Chaque jour qui passe nous ôte un peu de notre vie. Il nous faut céder cette part pour rester vivants. C'est comme ça. Quand on n'a plus rien à céder, la vie s'arrête.

Auteur: Seung-U Lee

Info: Le vieux journal

[ sacrifice ] [ existence ]

Commenter

Commentaires: 0

introspection

Ma mémoire n'est pas une étendue toute plate. Elle est faite de montagnes dressées très haut et de vallées profondes. Les remous s'agitaient surtout dans les recoins ombreux. Là où se love la culpabilité.

Auteur: Seung-U Lee

Info: Le vieux journal

[ repentir ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes- par-hommes

J'étais au volant de ma voiture, vitres baissées, et elle avait passé la tête par la fenêtre. Les genoux raidis, elle tendait sa croupe en arrière, si bien que je ne pouvais me faire une idée précise de sa physionomie. Le bâillement d'un ample T-shirt m'offrait en revanche une vue plongeante sur le galbe superbe de ses seins. La décence eût exigé que je détourne mon regard, mais, franchement, cela ne me vint pas à l'esprit.

Auteur: Seung-U Lee

Info: La vie rêvée des plantes

[ attraction ] [ obsédé ]

Commenter

Commentaires: 0

accouplement

Sous cet arbre qui plongeait et qui lançait ses palmes dans le ciel, elle s'était déshabillée sans aucune honte, telle Ève au jardin d'Éden, et elle s'était étendue sur le corps de l'homme. Nulle impudeur dans leur nudité. Par l'union de deux corps incomplets, ils avaient crée un seul corps. Cette scène curieuse avait tout d'un rituel. Oui, c'est bien la notion de rite qui rendait le mieux compte de cette scène, davantage en tout cas que les mots "hallucination", "mirage" ou "rêve". Mais de quel rite s'agissait-il donc ?

Auteur: Seung-U Lee

Info: La vie rêvée des plantes

[ unicité ]

Commenter

Commentaires: 0

végétal

Cet arbre... a échoué ici sous forme de graine il y a trente-cinq ans. Lorsqu'au terme d'un long voyage la graine s'est échouée sur le rivage, ici séjournaient un homme et une femme. Ils vivaient un amour difficile. Afin d'échapper au monde, ils étaient venus s'installer ici. En toute connaissance de cause. Ils voulaient faire de ce lieu un ailleurs. Mais leurs espoirs avaient été brisés. Le monde extérieur s'était manifesté et avait pesé de tout son poids sur leur amour. La graine qu'ils ont plantée a éclos et poussé : c'est l'arbre que vous avez sous les yeux. Vous avez devant vous leur désir et leur rêve projetés dans cet arbre. Vous êtes témoin de leur amour brisé, métamorphosé en arbre.

Auteur: Seung-U Lee

Info: La vie rêvée des plantes

[ littérature ] [ métamorphose ]

Commenter

Commentaires: 0

écriture

J'écrivais le soir, et le matin j'allais au bureau. Ce que j'avais écrit la veille, je le rayais le lendemain, et ainsi de suite chaque jour. Certaines parties, je les ai réécrites plus de dix fois. Parfois je rayais tout ce que je venais d'écrire et recommençais depuis le début. Les phrases avançaient lentement comme si j'apprenais à ramper. L'écriture m'a permis de concevoir cette lutte acharnée entre le désir de montrer ce qui est en moi et le souci de le dissimuler. Mes mots se heurtaient, entraient en collision, en conflit. D'où ces phrases de sang, tout en paradoxes. Réécrire ce qui a été déjà écrit est un travail éreintant. Je souffrais de la fatigue, de manque de sommeil, de la faim, non sans cesser, en proie à une ardeur sadique, de me battre contre les phrases. J'avais l'impression d'être possédé.

Auteur: Seung-U Lee

Info: Le vieux journal

[ difficulté ] [ combat ]

Commenter

Commentaires: 0