Passez par ce lien, aide pour vous mettre dans les meilleures dispositions en baissant votre stress d'un cran. Ce ne sont plus les individus qui comptent ici, mais les concepts, la réflexion, le rêve... Les mots et les images que vous y mettez... Et puis, faites-vous plaisir, comme vous voulez, par exemple en vo... Lire la suite >>
Reset
Search results: 10
Search time counter: 0.0814s

inconscience

Les gens font toujours le mal quand ils sont trop heureux.

Auteur: Steinbeck John

Info: A un Dieu inconnu, 3

Commenter

Commentaires: 0

équilibre

L'art de se reposer fait partie de l'art de travailler.

Auteur: Steinbeck John

Info:

[ labeur ]

Commenter

Commentaires: 0

être humain

Y pas besoin d'avoir de la cervelle pour être un brave type. Des fois il me semble que c'est même le contraire. Prends un type qu'est vraiment malin, c'est bien rare qu'il soit un bon gars.

Auteur: Steinbeck John

Info: Tortilla Flat et 4 autres courts romans, Des Souris et des hommes, p.243

[ gentillesse ] [ simplicité ]

Commenter

Commentaires: 0

pouvoir

Pour la plupart des gens, la réussite n'est jamais mauvaise. Je me souviens, à l'époque où Hitler avançait triomphant et sans rencontrer de résistance, comment bien des hommes honorables recherchaient et trouvaient des vertus en lui. Mussolini faisait marcher les trains à l'heure et Vichy collaborait pour le bien de la France, et, malgré tout ce qu'était Staline, il était fort. La force et la réussite sont au-dessus de la moralité et au-dessus de la critique. Il semble dès lors que ce qui compte, ce n'est pas ce qu'on fait, mais comment on le fait et comment on l'appelle. Y a-t-il un contrôle chez les hommes, profondément enraciné en eux, qui arrête ou qui punit ? Il ne le semble pas. On ne punit que l'échec. En fait, aucun crime n'est commis à moins qu'un criminel ne soit pris.

Auteur: Steinbeck John

Info: L'hiver de notre déplaisir, Deuxième partie, Chapitre III

[ malédiction ]

Commenter

Commentaires: 0

citation s'appliquant à ce logiciel

Les idées, c'est comme les lapins : vous en achetez deux, vous apprenez comment vous en occuper et rapidement vous en avez une douzaine.

Auteur: Steinbeck John

Info:

[ exponentiel ]

Commenter

Commentaires: 0

modèle

Femmes et enfants savaient au fond d'eux-mêmes que nulle infortune n'est trop lourde à supporter du moment que les hommes tiennent le coup.

Auteur: Steinbeck John

Info: Les Raisins de la colère

[ difficulté ] [ société ] [ groupe ]

Commenter

Commentaires: 0

durée

Le temps est le seul critique sans ambition.

Auteur: Steinbeck John

Info:

Commenter

Commentaires: 0

femmes-par-hommes

Dans sa petite maison immaculée bâtie au milieu d'un grand jardin envahi de végétation tout près du Vieux Port, elle se penchait vers son miroir pour inspecter son matériel de maquillage, et à travers la crème, la poudre, le mascara et les cils gainés de noir, ses yeux voyaient les rides cachées, le manque d'élasticité de la peau. Elle sentait les années monter comme la marée autour d'un rocher sur une mer calme. Il existe un arsenal de la maturité, de l'âge mûr, mais cela exige un entraînement, une technique qu'elle ne possédait pas encore. Elle devait les apprendre avant de voir écrouler la structure de sa jeunesse qui la laisserait nue, pourrie, ridicule. Son succès était dû au fait qu'elle ne mettait jamais bas les armes, même quand elle était seule. Et là, à titre d'expérience, elle laissa sa bouche s'affaisser comme elle en avait envie, ses paupières se mettre en berne. Elle baissa le menton qu'elle tenait si haut, et un tendon un peu noueux apparut devant elle, dans le miroir, elle vit vingt années fondre sur elle et elle frissonna tandis que le murmure glacé lui disait ce qui l'attendait. Elle avait reculé trop longtemps ce moment. Une femme doit avoir une vitrine où vieillir, avec des éclairages, des accessoires, du velours noir, des enfants, de l'amour, de la protection, un mari serein et peu exigeant, ou bien son testament et son héritage encore plus sereins et encore moins exigeants. Une femme qui vieillit seule est un déchet inutile, une horreur fripée sans serviteurs boitillants pour hocher la tête et marmonner sur ses douleurs et le frictionner.

Auteur: Steinbeck John

Info: L'Hiver de notre Déplaisir, Deuxième partie, Chapitre II

[ vieillissante ] [ littérature ]

Commenter

Commentaires: 0

masque

Il consacrait tant d'énergie et de temps à être malin qu'il n'en avait pas de reste pour être intelligent.

Auteur: Steinbeck John

Info: Tendre Jeudi

[ apparence ] [ bêtise ]

Commenter

Commentaires: 0

présent

L'âge que nous vivons est dangereux; comme il serait ennuyeux s'il ne l'était pas.

Auteur: Steinbeck John

Info:

Commenter

Commentaires: 0