Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Résultat(s): 10
Temps de recherche: 0.035s

maniaque

Un bureau rangé est le signe d'un esprit dérangé.

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: Le Temps de la Sorcière

[ ordre ] [ tatillon ]

Commenter

Commentaires: 0

instinct

L'avantage des sentiments, c'est qu'il nous détournent du droit chemin.

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: Le Temps de la Sorcière

[ émotion ] [ dévier ]

Commenter

Commentaires: 0

femmes-hommes

- Tu comprends quelque chose aux femmes ?
- J'ai compris que la situation des femmes est particulièrement difficile car elle consiste surtout à s’accommoder des hommes.

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: Le septième fils, p.257, points policier

[ inévitables ] [ hommes-par-femmes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

corruption

- Des pots-de-vin, me dit Asbjörn. Quand les sommes sont aussi élevées, ce ne peut être que des pots-de-vin. Aucun être sain d'esprit ne subventionne quelqu'un à ce point par pure philanthropie ou par idéalisme : il attend nécessairement quelque chose en retour.

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: L'ombre des chats, p.140

[ lobbying ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

progrès

- La croissance n'est qu'une appellation politiquement correcte pour désigner la cupidité, j'observe. Hannes est le seul à s'opposer à ce que nous sombrions complètement dans une indécence irresponsable. Quant à "vieux jeu", c'est une expression insultante désignant l'amour du travail bien fait et une intelligence intacte.
- Ça, je ne dis pas le contraire, continue-t-il, toujours en chuchotant. Mais les Médias Islandais Réunis le considèrent comme le fossile d'une époque révolue.

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: Le dresseur d'insectes

[ augmentation ] [ bêtise ] [ développement ] [ politiquement correct ]

Commenter

Commentaires: 0

province

[...] La première fois que je suis venu à Reydargerdi, c'était en plein hiver. La lumière du jour disparaissait dès le début de l'après-midi comme si on avait éteint une ampoule électrique et le village de bord de mer se blottissait sous la neige en redoutant que les montagnes ne viennent en déverser encore plus. Quelques malheureuses âmes marchaient sur les sentiers où la neige avait été déblayée entre les maisons. J'étais le seul client de l'hôtel.

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: Le Temps de la Sorcière

[ trou perdu ]

Commenter

Commentaires: 0

réconciliation

- Asbjörn, merci beaucoup s'avoir prêché pour ma paroisse auprès de lui.
- Je t'en prie ce n'est rien.
- Tu aurais tout aussi bien pu ne rien faire. Tu te souviens de ce vieux film Casablanca ?
- L'étonnement envahit le visage d'Asbjörn.
- Alors là je ne me rappelle pas l'avoir vu, je ne suis même pas sûr de me souvenir de son existence. Pourquoi donc ?
- On y voit deux hommes se chamailler et se suspecter mutuellement pendant un bon moment. Et puis, juste avant la fin du film, l'un dit à l'autre : ça pourrait être le début d'une grande amitié. Ça te revient ?

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: Le temps de la sorcière, pp 129-130

[ dialogue ]

Commenter

Commentaires: 0

relatif

(...) Mais personne ne sait ce qui se passe dans un couple. Cela, seuls les deux concernés peuvent le savoir. Je suis bien placé pour en parler. Quand j'ai divorcé il y a une bonne dizaine d'années, personne, même pas la famille proche et mes meilleurs amis, n'en a saisi les raisons. Certains ne comprenaient pas comment je pouvais quitter ce brave homme et l'abandonner à son sort au bout de trente ans de mariage. D'autres ne voyaient pas pourquoi je supportais depuis si longtemps ce crétin sans intérêt. Et puis il y en avait encore d'autres qui trouvaient que mon mari était un sacré veinard de s'être débarrassé de moi, avoue-t-elle avec un grand sourire.

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: Le temps de la sorcière, p 239

[ mystère ] [ époux ] [ duo ]

Commenter

Commentaires: 0

préjugé

Je ne sais pourquoi mais j'ai toujours eu tendance à me méfier des hommes qui portent la moustache. Peut-être cela vient-il du fait que les moustachus semblent s'être arrêtés à mi-chemin dans le travail, qu'ils sont des hommes du ni ceci ou ni cela, ni barbus ni rasés : cet espèce de paillasson qui leur surmonte la bouche relève plus d'un ornement maladroit que d'un choix définitif entre deux options; celle de se cacher sous sa barbe ou celle d'afficher son visage dans toute sa nudité. Peut-être que le port de la barbe est la norme ? Elle pousse naturellement et la main de l'homme vient défaire le travail de Mère Nature par le rasage. Personnellement je n'ai jamais réellement décidé de montrer mon visage à nu et pourtant c'est ainsi que je me présente aux autres sauf quand je suis trop occupé pour me raser.
(...)
Ce besoin permanent que j'ai de mettre les gens dans des cases positives ou négatives ne m'a pas beaucoup servi dans ma vie privée ni professionnelle.

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: le temps de la sorcière, p 321

[ facies ] [ poils ]

Commenter

Commentaires: 0

reconnaissance

Le savoir et la connaissance ne sauraient faire bon ménage a dit un sage.
Je sais, chère Solrun, qu'il t'était, tout comme à bien d'autres, de plus en plus difficile d'affronter une des douloureuses épreuves de la vie. Cette épreuve-là ne pouvait s'accorder avec ton innocence naturelle et ta foi dans le bien. Solrun, tu n'étais pas forte, dans le sens où tu n'es pas parvenue à résister aux tentations qui, l'espace de quelques instants, donnent l'illusion d'une existence plus supportable. Mais tu étais plus forte que la plupart des gens quand il s'agissait d'atteindre le plus louable des objectifs, celui de faire don de ta personne afin de rendre les autres heureux et de leur insuffler ton énergie. Un jour est venu où tu ne pouvais plus donner, pas parce que tu n'avais plus rien à offrir mais parce que parce que ta générosité était mal interprétée et abusée.
Et, bien que la connaissance des hommes que t'a enseignée la vie ait fini par avoir raison de toi, le lieu dans lequel tu as élu domicile au fond de mon coeur est illuminé par la joie et la gratitude que tu m'aies permis de te connaitre. Tu continueras d'occuper cet espace pour toujours dans mon coeur. Je pourrai revenir puiser force et énergie dans les souvenirs que j'ai avec toi.

Auteur: Thorarinsson Arni

Info: Le temps de la sorcière, p 316

[ éloge ] [ deuil ] [ funèbre ] [ suicide ]

Commenter

Commentaires: 0