Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  EXEMPLESPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Résultat(s): 11
Temps de recherche: 0.0373s

contraste

Sans le malheur, la vie est insupportable.

Auteur: Unica Zürn Nora Berta Ruth

Info: Sombre printemps

[ existence ] [ nécessaire ]

Commenter

Commentaires: 0

création

Depuis toujours obsédée par les visages, elle dessine des visages. Après un premier moment où la plume "nage" en hésitant sur le papier blanc elle découvre la place dévolue au premier œil. Ce n’est que lorsqu’on la regarde du fond du papier qu’elle commence à s’orienter et que, sans peine, un motif s’ajoute à l’autre.

Auteur: Unica Zürn Nora Berta Ruth

Info: Dans "L'homme-jasmin", pages 152-153

[ mystère ] [ grand autre ] [ art pictural ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

hommes-par-femmes

C'est alors que pour la première fois elle a la vision de l'Homme-Jasmin ! Immense consolation ! Reprenant son souffle elle s'assoit en face de lui et le regarde. Il est paralysé! Quel bonheur! Jamais il ne quittera le fauteuil qu'il occupe dans son jardin où, même en hiver, le jasmin fleurit. Cet homme devient pour elle l'image de l'amour.

Auteur: Unica Zürn Nora Berta Ruth

Info: L'homme-jasmin

[ végétal ] [ captif ]

Commenter

Commentaires: 0

prince charmant

La nuit, elle ne se déshabille plus pour aller au lit. Une très haute échelle est appuyée contre le mur de la maison, à côté de la fenêtre. Qu’est-ce que cela veut dire ? Va-t-on surgir dans la nuit et, par ce moyen romantique, l’enlever et la conduire là où, après une aussi longue attente, commencera enfin la vie à laquelle elle est réellement destinée ? Car elle ne peut s’accommoder de cette idée qu’il n’y a rien d’autre pour elle que ce qu’elle a vécu jusqu’à présent. Ce serait trop misérable.

Auteur: Unica Zürn Nora Berta Ruth

Info: Dans "L'homme-jasmin", pages 44-45

[ espoir ] [ avant-après ] [ renaissance ] [ rêve ] [ ailleurs ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

amour

Plus beaux que tous ceux qu’elle a jamais vus, ces yeux-là sont bleus.
Elle se marie avec lui. Le plus beau c’est que personne n’en sait rien. Et c’est son premier, son plus grand secret.
La présence immobile de cet homme lui dispense deux leçons qu’elle n’oubliera jamais :
Distance.
Passivité.
Beaucoup plus tard on tourne en elle des clefs, l’une après l’autre, mais elle ne s’ouvrira pas. On se lasse vite de cette petite boîte inutilisable et on la jette. Car, dans les années qui viendront, elle ne verra, par-dessus l’épaule des hommes sur laquelle elle se penchera, rien que l’Homme-Jasmin. Elle restera fidèle à ses noces d’enfant.

Auteur: Unica Zürn Nora Berta Ruth

Info: Dans "L'homme-jasmin", page 16

[ impossible ] [ irréel ] [ hommes-par-femmes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

addiction

Le tabac est sa seule drogue depuis l’âge de dix-huit ans. Fumer est aussi important pour elle que dormir. Aux époques de sa pénible pauvreté à Berlin, elle préférait s’acheter avec ses derniers sous plutôt des cigarettes que du pain. Plutôt avoir faim mais fumer. Fumer lui donne en même temps le sentiment agréable de vivre dans le luxe. Fumer a aussi pour elle quelque chose à voir avec l’amour, bien qu’il lui soit difficile de définir exactement ce sentiment. Un amour malheureux ! Elle aspire la fumée dans ses poumons avec le profond désir d’en être remplie, tout entière pénétrée, et elle l’exhale et elle l’aspire depuis des années et des années sans étancher sa soif.

Auteur: Unica Zürn Nora Berta Ruth

Info: Dans "L'homme-jasmin", pages 202-203

[ symbolique ] [ idéal ] [ cigarette ] [ plaisir ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

étrange

"Regardez-moi dans les yeux", dit le docteur Mortimer. Mes yeux cependant glissent de côté, à gauche, encore plus à gauche. Puis ils s’arrêtèrent et devinrent fixes. Comme tiré par des fils, mon regard se porta vers le lointain, vers le lointain de gauche, au-dessus du petit arbre à l’horizon ; et un peu plus loin au-dessus de cet arbre, déjà dans le ciel blanc, mon regard s’arrêta. "Essayez de me regarder dans les yeux", dit le docteur Mortimer, et ce n’est qu’à grand-peine que je ramenai mon long, mon lointain regard – comme ce fut lent ! – jusqu’à ce que je fusse revenue devant les yeux du docteur Mortimer. Mais alors mes yeux se fermèrent de fatigue. Le docteur Mortimer souleva l’une puis l’autre de mes paupières. "Un coup de maître, dit-il, d’un ton triste mais admiratif. Les cœurs de vos yeux ont été atteints en plein milieu. Ça a été un coup de maître."

Auteur: Unica Zürn Nora Berta Ruth

Info: L'homme-jasmin, pages 230-231

[ effort ] [ lutte ] [ onirique ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

concernement

On frappe dans les rues, on frappe sur les toits, on frappe dans les caves. Par ce moyen, on s’envoie des messages. Est-il donc défendu de se parler aujourd’hui ? ça en a l’air. Quelle belle idée ! On frappe avec un marteau sur du bois, avec un marteau sur de fer, sur de la pierre. On frappe dans toutes les maisons, dans toutes les rues les magnifiques chiffres de 1 à 9 et chacun connaît leur signification. […]
Un avion décrit des courbes dans le ciel d’été bleu et rayonnant et laisse derrière lui un gigantesque cercle blanc et lumineux : un signe pour elle ! Et elle pense : "Quelle nuit ! Quelle journée !"
Loin, en bas, dans la rue, un petit chien lui répond : Oui, quelle journée jappe le petit chien, et elle court à la fenêtre et est saluée par des cris d’allégresse, un joyeux concert de klaxons : elle qui représente le tigre à la poursuite du gibier, le fauve terrifiant !

Auteur: Unica Zürn Nora Berta Ruth

Info: Dans "L'homme-jasmin", pages 128-129

[ psychose ] [ communion ] [ mystère ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

enfance

Parfois, les enfants sont pris de joie à se sentir échapper à la pesanteur. Avec une témérité folle, ils sautent du mur. le plus haut et, tels des chats, ils atterrissent en douceur sur les mains et sur les pieds. Ils dansent, ils tournent sur eux-mêmes toujours plus vite jusqu'à être pris de vertige et tomber.
Ils jouent à la princesse et aux brigands, et la princesse vole d'un épais buisson à l'autre pour se cacher des brigands. Si elle est quand même prise, les brigands se changent en Peaux-Rouges qui attachent leur victime au poteau et tirent sur elle arcs et flèches. Le jeu est dangereux mais c'est cela qu'elle veut. On lui bande les yeux. On allume un feu si près de ses vêtements qu'ils commencent à brûler. On lui tire les cheveux, on la pince, on la boxe. Pas une plainte ne s'échappe de ses lèvres. Elle souffre en silence, perdue dans des rêveries masochistes où les idées de vengeance et de représailles n'ont pas de place. La souffrance et les douleurs lui font plaisir.

Auteur: Unica Zürn Nora Berta Ruth

Info: Sombre printemps

[ jeux ] [ fantasme ]

Commenter

Commentaires: 0

énigme

On l’amène au plus proche commissariat où elle doit attendre elle ne sait pas quoi. Elle est assise sur une chaise. Tout à coup lui vient en tête un vers d’un poème qu’elle a lu des années auparavant et qui se change pour elle en une irrésistible injonction : "Plante l’arbre à pain."
Ces mots qui l’avaient surprise à l’époque se répètent sans cesse en elle comme un appel pathétique, jusqu’à ce qu’elle décide "d’y répondre" et de tenter l’impossible : la plantation de l’arbre à pain. Mais c’est un problème !
Et qui parmi les hommes a jamais réussi à planter l’arbre à pain ? La terreur de la famine serait vaincue. La phrase se tord en elle comme un serpent et elle ne peut lui résister. Elle regarde autour d’elle, cherchant de la terre. Elle aperçoit sur le bureau d’un policier un pot de fleurs et quand l’homme a quitté la pièce pour un instant elle vole un peu de terre qu’elle cache dans sa main lorsqu’il revient. Mais où trouver la graine qui donnera l’arbre à pain ? Une graine, une poignée de terre, c’est tout ce dont elle a besoin. Avec la certitude qu’elle va accomplir ce miracle elle cherche et découvre sur le plancher un minuscule objet d’origine inconnue et l’enfouit dans la poignée de terre. D’un geste solennel elle pose terre et graine au milieu du bureau et se rassoit, très fière, le cœur rempli d’une foi enfantine.

Auteur: Unica Zürn Nora Berta Ruth

Info: Dans "L'homme-jasmin", pages 136-137

[ piège ] [ fascination ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson