Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Recherche rapide, avec plusieurs mots ou chaines de lettres.  EXEMPLES  :  punchlines,  humour,   réparties femmes, etc.   Attention de faire un RESET après  une recherche  complexe.        ( NOUS AIDER ! )   ... Lire la suite >>
Search results: 4
Search time counter: 0.1366s

guerre

Je vous écris d'un ex-village, d'une très étroite étable à cochon tendue de couvertures. Je suis avec les soldats anglais. Ils ont avancé sur le parti ennemi beaucoup par ici. C'est très bruyant. Voilà.

Auteur: Vaché Jacques

Info:

[ vécue ] [ ww1 ]

Commenter

Commentaires: 0

deuil

Ils ne vieilliront pas, comme nous à qui on a permis de vieillir,
L’âge ne leur pèsera pas, les années ne les marqueront pas,
Et quand viendra le crépuscule, et quand le jour se lèvera,
Nous nous souviendrons d’eux.

Auteur: Binyon Lawrence

Info:

[ poésie ] [ jeunesse ] [ WW1 ]

Commenter

Commentaires: 0

causes-effets

Mais qu'apprend-on aux collégiens et aux lycéens en ce début de IIIe millénaire, et que croient savoir nos élites de la montée du nazisme ? qu'elle fut en partie causée par les désillusions de la première guerre mondiale - ce qui est exact - et en partie par la crise économique de 1929 - c'est toujours vrai. Mais on oublie l'essentiel : l’effondrement de la croyance religieuse protestante entre 1870 et 1930 qui fut la véritable toile de fond historique et mentale de la séquence menant de l'agitation diplomatique de Guillaume II à la prise de Berlin par l'armée rouge en 1945.

Auteur: Todd Emmanuel

Info: Où en sommes-nous ? Une esquisse de l'histoire humaine, page 201. On peut éventuellement soutenir ce point de vue en arguant que le nazisme, étant monté d'abord des zones allemandes plutôt catholiques comme la Bavière, les régions protestantes ne furent pas assez clairvoyantes, ou fortes, pour s'y opposer. Mg

[ WW1 ] [ historique ]

Commenter

Commentaires: 0

guerre

Dans une ambulance, en 1917, j'ai parlé grec avec un blessé allemand, il avait étudié les comédies d'Aristophane à Heidelberg, et, en grec, nous avons récité un dialogue concasse entre deux grenouilles, plein d'onomatopées, et nous avons juré de tout faire pour qu'il y ait un jour la paix. Il m'a offert son couteau de poche. Je l'ai toujours. Cela peut sembler naïf. Il faut comprendre qu'on avait coupé deux jambes à côté de nous, l'air était infesté, avec cette odeur de pourriture douceâtre si caractéristique, nous avions vu mourir des camarades, et c'est parce qu'il citait Aristophane que je ne l'ai pas considéré, sur son grabat, comme un boche tout juste bon à laisser crever pour qu'on ait plus d'eau.

Auteur: Goetz Adrien

Info: Villa Kérylos

[ amitié ] [ ww1 ]

Commenter

Commentaires: 0