Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 58
Temps de recherche: 0.0887s

entendement

Juan Huarte de San Juan distingue ensuite trois degrés d’intelligence. Le plus bas de ceux-ci est "l’intelligence docile", satisfaisant à la maxime qu’il attribue par erreur […] à Aristote, selon laquelle il n’y a rien dans l’esprit qui ne lui est simplement transmis par les sens. Le degré suivant, l’intelligence humaine normale, va bien au-delà de la limitation empirique : elle peut "engendrer elle-même, par sa propre puissance, les principes sur lesquels repose la connaissance". […] Ainsi l’intelligence humaine normale est-elle capable d’acquérir la connaissance par ses propres moyens, en utilisant peut-être les données des sens, mais en continuant à construire un système cognitif grâce à des concepts et des principes développés sur des bases indépendantes ; et elle est capable d’engendrer de nouvelles pensées et de trouver des moyens nouveaux et appropriés pour les exprimer, par des voies qui transcendent entièrement tout entraînement et toute expérience.
Huarte postule un troisième type d’intelligence, "par laquelle certains, sans art ni étude, disent des choses subtiles et surprenantes, cependant vraies, qui ne furent jamais vues ou entendues ou écrites, ni même pensées". On fait ici référence à la vraie créativité, exercice de l’imagination créatrice par des moyens qui vont plus loin que l’intelligence normale et qui peuvent, pense-t-il, impliquer un "mélange de folie".

Auteur: Chomsky Noam

Info: Le Langage et la Pensée

[ abstraction ] [ historique ] [ triade ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pragmatisme

Il ne peut y avoir de réalisme véritable que si l’on fait sa part à l’imagination, si l’on comprend que l’imaginaire est dans le réel, et que nous voyons le réel par lui. Une description du monde qui ne tiendrait pas compte du fait que nous rêvons ne serait qu’un rêve. Le mot réalisme ne peut désigner qu’une attitude morale, une volonté de tenir compte des choses telles qu’elles sont, sans se contenter d’illusions, de consolations ; cela implique une volonté de tenir compte des rêves tels qu’ils sont.

Auteur: Butor Michel

Info:

[ abstraction ] [ réalité ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

concept

Rien n'est signe tant que ça n'est pas interprété comme tel.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info:

[ idée ] [ abstraction ] [ langage ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

sémiotique

...les secondes intentions sont les objets de la compréhension considérés comme des représentations, et les premières intentions auxquelles elles s'appliquent sont les objets de ces représentations.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: On a New List of Categories. Proceedings of the American Academy of Arts and Sciences, 7, 287-298. 1867

[ abstraction ] [ mots ] [ vocabulaire ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

temporalité

L'une des caractéristiques les plus frappantes de la loi de l'esprit est qu'elle donne au temps l'orientation précise d'un flux du passé qui va vers le futur... Ce qui est un des grands contrastes entre la loi du mental et la loi des force physique, où il n'y a pas plus de distinction entre les deux directions temporelles opposées qu'entre se déplacer vers le nord ou vers le sud.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: The Law of Mind (1892) First published in The Monist Vol. II, No. 4 (July 1892), p. 533

[ unidirectionnelle ] [ durée ] [ abstraction ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel
Mis dans la chaine

binarisme

Comme on comprend maintenant les mathématiques, chaque branche - ou, si vous préférez, chaque problème - n'est que l'étude des relations d'une collection d'objets reliés - sans éléments ni caractères distinctifs - n'est leurs noms ou lettres de désignation. Ces objets sont communément appelés points ; mais pour supprimer toute notion de relations spatiales, il peut être préférable de les nommer monades. Les relations entre ces points sont de simples complexifications de relations élémentaires de deux types différents, que l'on peut appeler connexion immédiate et non-connexion immédiate. Toutes les monades, excepté celles qui servent d'intermédiaires pour les connexions, ont des désignations distinctes.

Auteur: Peirce Charles Sanders

Info: Mathematical Monads (23 Janvier 1889) publié dans Writings of Charles S. Peirce : édition chronologique (1982) éditée par Max Harold Fisch, Vol. 6, p. 268

[ abstraction ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

mathématiques

Dans la géométrie euclidienne, les définitions de termes tels que "point", "ligne droite" et "cercle" sont si étroitement liées à des signes tracés sur le papier et autres réalisations similaires que ces définitions, qui constituent en réalité des descriptions suggestives, sont pleinement satisfaisantes. Mais les points et les lignes droites, tels qu’ils sont définis dans la géométrie euclidienne, ne sont pas des choses en soi. Le mathématicien constate pour sa part que les extensions que nécessite son sujet ne sont pas satisfaites par ces définitions. Le point et la ligne droite doivent être décrits par la totalité des relations que ces objets entretiennent avec d’autres objets. Je laisserai de côté la question de savoir dans quelle mesurer cette totalité des relations peut être explorée ou ignorée.

Auteur: Bion Wilfred Ruprecht

Info: Dans "Transformations" page 8

[ limites ] [ théorie ] [ système mental ] [ abstraction ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

ouverture

Les mathématiques.... sont concernées par un domaine plus large que celui que les sciences naturelles ont pour objet de décrire et de catégoriser. Les sciences naturelles s'intéressent au monde actuel. Les mathématiques s'intéressent à "tous les mondes possibles".

Auteur: Aristote

Info: A Combinatorial Theory of Possibility Part II, Chapter 9, Section iv (p. 126) Cambridge University Press. Cambridge, England. 1989

[ arithmétique ] [ abstraction ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

mathématiques

Les gens aiment inventer des formules qui, violant l'arithmétique de base, illustrent des vérités "plus profondes", telles que "1 et 1 font 1" (pour les amoureux), ou "1 plus 1 plus 1 plus 1 égale 1" (la Trinité)..... Deux gouttes de pluie qui s'écoulent le long d'une vitre fusionnent ; est-ce que un plus un en font un ? Un nuage se divise en deux nuages - d'autres indices du même genre ? ...Les nombres mis dans le réel se comportent mal. Cependant, il y a chez les gens ce très ancien sens inné que les nombres ne sauraient mal se comporter. Il y a quelque chose de propre et de pur dans la notion abstraite de nombre... et il devrait y avoir une façon de parler des nombres sans que la sottise de la réalité n'entre sans cesse en jeu et ne s'immisce. Les règles rigides qui régissent les nombres "idéaux" constituent l'arithmétique, et leurs conséquences les plus avancées constituent la théorie des nombres.

Auteur: Hofstadter Douglas

Info: Godel, Escher, Bach : An Eternal Golden Braid. Première partie, chapitre II (p. 56) Basic Books, Inc. New York, New York, États-Unis. 1979

[ abstraction ] [ hors sol ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

mathématiques

...le domaine de la science algébrique est une notion abstraite du temps ; dépouillée, ou pas encore habillée, de toute connaissance réelle que nous puissions posséder des événements réels de l'histoire, ou de toute conception que nous puissions esquisser des Causes et des Effets dans la Nature ; mais impliquant, ce dont on ne peut en effet pas se départir, la pensée d'une possible Continuité, ou d'une pure et idéale Progression.

Auteur: Hamilton William Rowan

Info: In Robert Percevel Graves. Life of Sir William Rowan Hamilton (Volume 3) (p. 633) Hodges, Figgis & Company. Dublin, Ireland 1882–1889

[ définies ] [ abstraction ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel