Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 335
Temps de recherche: 0.2231s

fusion

La science et l'art peuvent parfois se rejoindre, comme les deux pièces du puzzle constituant notre existence humaine, et ce contact peut se produire à travers la ligne de démarcation entre les deux domaines respectifs.

Auteur: Escher Maurits Cornelis

Info:

[ ouverture ] [ absurde ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

associations libres

Mon idée précisément était de trouver un gîte rural à louer dans le coin de Falaise ; il me fallut un peu plus d’une heure de recherches supplémentaires pour trouver l’endroit approprié : c’était entre Flers et Falaise, dans un village répondant au nom bizarre de Putanges, ce qui conduisait inévitablement à des périphrases pascaliennes, "La femme n’est ni ange ni pute", etc. "Qui veut faire l’ange fait la pute" ceci dit ça ne voulait pas dire grand-chose, mais déjà le sens de la version originale m’avait toujours échappé, qu’est-ce que Pascal avait bien pu vouloir dire ? L’absence de sexualité me rapprochait sans doute de l’ange, au moins c’est ce que me soufflaient mes faibles lueurs en angéologie, mais en quoi est-ce que ça me conduisait à faire la bête ? Je ne voyais pas.

Auteur: Houellebecq Michel

Info: Dans "Sérotonine", page 272

[ absurde ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

interrogatoire psychologique

HERMINE : Quel est votre type de femme ?
LE JEUNE HOMME : Mon type de femme ?
HERMINE : Une actrice, par exemple.
LE JEUNE HOMME : Ah ! Une actrice… Zizi Miro.
HERMINE : Elle n’est pas connue.
LE JEUNE HOMME : Je la connais. Elle habite le même palier que moi.
HERMINE : Une actrice célèbre…
LE JEUNE HOMME : Tonia Nova.
HERMINE : Que cherchez-vous, dans le mariage ?
LE JEUNE HOMME (il rit, gêné)
HERMINE (elle note) : Bien… Répondez sans réfléchir : préférez-vous votre père ou votre mère ?
LE JEUNE HOMME : Ma sœur.

Auteur: Frédérique André

Info: Dans "Sketches inédits", pages 86-87

[ absurde ] [ dialogue ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

dialogue

- Vous revoulez du thé ? demanda le Lièvre de Mars avec grand sérieux.
Je n'en ai pas encore bu, répondit Alice offensée, je ne peux donc pas en revouloir.
- Il n'est pas nécessaire d'avoir bu, dit le Chapelier. Il suffit d'avoir voulu boire pour revouloir.
- Personne ne vous a demandé votre avis, dit Alice.

Auteur: Lewis Carroll Charles Lutwidge Dodgson

Info: Alice au pays des merveilles

[ absurde ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

fin de vie

Nous nous montrâmes hypocrites, nous nous jouâmes de ses peurs et de ses espérances, ce fut la comédie la plus horrible, nos mœurs nous l’imposaient et nous n’osâmes les heurter de front, je le déplore, cet assassinat spirituel et j’eusse préféré l’euthanasie, j’aurais voulu que l’on ne trompât la malade et qu’elle mourût de son gré dans les commencements de l’agonie, je n’ai que ce remords. Pauvre Madame Mère, victime de la charité, qui ne la sauva de la déchéance, nous l’assommâmes de médicaments auxquels sa tête ne put résister, elle vécut, hélas ! de quelle vie, auprès de quoi l’assassinat physique est une grâce.

Auteur: Caraco Albert

Info: Post Mortem

[ absurde ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

perdus

Eh bien, ce que nous gagnons par la science, après tout, c'est de la tristesse comme dirait le prédicateur. Plus nous en savons sur les lois et la nature de l'Univers, plus nous percevons tout ça comme un monde affreux - et sans nécessité.

Auteur: Hardy Thomas

Info: In Richard Little Purdy and Michael Millgate (eds.) The Collected Letters of Thomas Hardy (Volume 3) Letter, February 27, 1902 Clarendon Press. Oxford, England. 1978

[ univers absurde ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

pessimisme

L’homme a été, il est toujours, trop vain et trop pleutre pour regarder en face la fugacité de tout ce qui vit. Il enveloppe la réalité d’espérances progressistes bleu layette et rose bonbon, l’ensevelit sous les fleurs de la rhétorique et de la littérature, se réfugie en rampant derrière l’abri des idéaux pour essayer de ne rien voir.
(...)
Il n’en demeure pas moins que la fugacité, la naissance et la déchéance, sont la forme intrinsèque de tout ce qui est : depuis les étoiles, dont le destin vertigineux nous dépasse, et jusqu’aux éphémères agrégats formels meublant l’aspect de notre planète. La vie de l’individu – qu’il soit animal, plante ou homme – est périssable au même titre que celle des peuples ou des cultures. Toute création est vouée à la dissolution, et toue pensée, toute découverte, toute action, à l’oubli.
(...)
Ici, là et partout, nous discernons de majestueux courants de l’histoire qui se sont évanouis. Les ruines déchues de de cultures défuntes gisent tout à l’entour de nous. Le présomptueux orgueil de Prométhée, qui osa porter la main aux cieux afin de soumettre les pouvoirs divins à l’homme, contient en lui-même sa condamnation.
(...)
Que valent, dans ces conditions, tous ces verbiages à propos de "conquêtes impérissables" ?

Auteur: Spengler Oswald

Info: L'Homme et la Technique, pp. 49-51

[ à quoi bon ] [ absurde ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

croyances

Le problème avec la morale religieuse ne vient pas de sa pureté inéluctable, mais de l'incurable inintelligibilité de la religion.

Auteur: Williams Bernard Arthur Owen Sir

Info: Morality: An Introduction to Ethics

[ incompréhensibles ] [ absurdes ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

priorités existentielles

Pour la pensée ancienne et médiévale, chaque vivant avait un être à accomplir, qui transcendait sa pure et simple existence factuelle – l’autoconservation ne valant qu’en tant qu’elle était au service de cette fin (pour Aristote, l’autoconservation était la forme la plus basse du désir qu’éprouve l’être fini d’avoir part à l’éternel ; ce qui importait le plus n’était pas la vie en soi, mais la conformité de la vie à ce qu’elle devait être). Dans les termes de saint Thomas : "Le bien pour tout être est qu’il atteigne sa fin ; le mal est qu’il en soit détourné" [Somme contre les gentils, III, question 122]. A ce titre, l’autoconservation n’était qu’une fin seconde, subordonnée à la fin première qu’était l’accomplissement de l’être en question. Désormais, l’autoconservation va être considérée comme la fin première et ultime, et l’ensemble des caractères déployés par la vie, dans leur diversité, seront envisagés comme déterminés par cette seule fin et justifiés par elle. La conservation n’est plus au service d’un être à conserver, l’être et sa conservation ne font qu’un.

Auteur: Rey Olivier

Info: Dans "Leurre et malheur du transhumanisme", page 115

[ survie ] [ évolution des perspectives ] [ régression ] [ absurde ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

rêve enfantin

Averti par on ne sait quelle magie, il attendait les terroristes à l'entrée du Bataclan, et là, armé d'une mitraillette, les tuait tous les quatre de quelques rafales rapides et bien placées.
Cependant l'action meurtrière des tueurs se poursuivait quand même, jusqu'au carnage qu'on connait.
Et là on s'apercevait ce que son intervention avait empêché.
Même si c'était rétrospectivement annulé.
Il était un héros, avait sauvé tout le monde. Et purgé cette pulsion de rage haineuse envers les assassins fanatisés.

Auteur: Mg

Info: décembre 2015

[ songe absurde ] [ vengeance ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel