Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 51
Temps de recherche: 0.0908s

maladie

La jeune fille sait qu’elle va pouvoir ainsi [par le biais de son anorexie] éprouver la vigueur de sa volonté. Lorsqu’elle était enfant, sa gentillesse exceptionnelle n’était qu’une mascarade ; de toute façon, elle n’a jamais été vraiment bien gentille et, parfois, elle désirait même ne pas être gentille du tout. Maintenant, elle va pouvoir maîtriser ses sentiments et ses impulsions à travers un combat intense qu’elle aura choisi personnellement. Elle sera une personne, et non une fille ou une élève.
[…] Comment se fait-il qu’une gentille petite fille, élevée par des parents pleins de bonnes intentions, attentifs, se mette à tomber aussi dangereusement malade ? […] Cette jeune fille a toujours vécu pour les autres, s’est jugée selon leurs normes et les a laissé définir son identité. A cause de son éducation, elle lutte pour arriver à la perfection et pour rechercher l’approbation de parents narcissiques ; elle est à présent capable de se lancer un défi qui la torture chaque jour physiquement et sans répit, mais qu’elle est la seule à pouvoir affronter.

Auteur: Bell Rudolph

Info: L'anorexie sainte : Jeûne et mysticisme du Moyen Âge à nos jours

[ adolescence ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

question

A cinq ans, on prendra l’enfant, on commencera de le réduire ; à seize ans –ou vingt ans, ou trente- on pourra le lâcher dans le monde, soit arrêté dans son évolution normale, s’il était lent, soit détruit ou brisé, si son exigence s’était révélée plus forte que les techniques scolaires.
Ce bref passage initiatique de l’enfance à la maturité, que nos ancêtres –et les "sauvages"- situaient dans la quinzième année, n’aura-t-il pas fallu le prolonger pendant le quart d’une vie, pour prendre tout le temps de détruire la Personne et son origine même ?

Auteur: Pichon Jean-Charles

Info: L'homme et les Dieux - l'univers secret des religions

[ adolescence ] [ éducation ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

individuation

Luca pensa que le monde, en la personne de sa mère, de son père, de ses professeurs, de ses camarades, le voulait bon fils, bon élève, bon camarade, bon garçon; mais lui n'aimait ni le monde ni ces rôles qu'on voulait lui faire jouer, et il devait désobéir. Et ceci, non comme autrefois, non point par les violences obscures et les colères stériles de son corps exténué, mais suivant un certain ordre, suivant un certain plan, avec calme et détachement, comme appliquant les règles d'un jeu.

Auteur: Moravia Alberto

Info: La Désobéissance

[ exister ] [ adolescence ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

femmes-hommes

Les garçons, j'ai pensé, ont de la chance de n'être pas des filles. Un garçon met beaucoup de temps à devenir un homme, une fille devient femme en une seule nuit, c'est comme une deuxième naissance qui se ferait sans prévenir, qui se ferait beaucoup trop tôt.

Auteur: Paula Jacques

Info: Les femmes avec leur amour

[ adolescence ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

apogée

Je ne sais pas si c’est l’incertitude de cette époque qui conférait une dimension importante à ces soirées, ou si pour tout le monde il existe un moment où l’on a l’impression de faire partie des élus, de resplendir d’un éclat plus vif, plus chaud et plus farouche que cela n’a été ou ne sera le cas pour qui que ce soit. Mais il me semble maintenant, qu’à un niveau phéromonal, nous sentions déjà les changements à venir. Aujourd’hui, quand je repense à ces soirées depuis l’immobilité cloîtrée de cette clairière, il me semble que l’air même était chargé d’un sentiment d’urgence, et je me souviens que j’éprouvais une espèce de pitié pour tous ceux qui n’étaient pas nous.

Auteur: Hegland Jean

Info: Dans "Dans la forêt", pages 77-78

[ adolescence ] [ force ] [ grande santé ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

enfermement

Je comprends, crois-moi. Je sais ce que c'est que d'être mis en cage. Ma chambre, l'hôpital, ma maison, le lycée, la société, le monde ; des cages plus ou moins grandes dans lesquelles il faut faire illusion. Mentir. S'habiller. Faire du sport. Etre en bonne santé. Etre gentille. Prendre ses cachets. Bien gagner sa vie. Se marier. Avoir des enfants. Acheter une maison. Dans lesquelles il ne faut pas crier. Trop manger. Baiser trop jeune. Baiser trop vieux. Voler. Boire. Prendre des drogues. Roter. Se suicider. Déranger.

Auteur: Loulou Robert

Info: Bianca

[ psychose ] [ routine déprimante ] [ adolescence ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

post-traumatique

Tu ne reviendras jamais, pas entièrement. Il y aura toujours une distance étrange entre toi et les gens que tu aimes et ceux que tu rencontres, une barrière peut-être mince comme le verre d'un miroir mais que tu ne franchira plus jamais complètement ; tu resteras debout pour le reste de ta vie, un pied dans ce monde et personne dans l'autre, où tout est à rebours et triste.

Auteur: Marya Hornbacher

Info: Wasted: A Memoir of Anorexia and Bulimia

[ après-coup ] [ initiation ] [ adolescence ] [ solitude irrémédiable ] [ anorexie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

homosexualité

J’utilisais les mots pédé, tantouze, pédale pour les mettre à distance de moi-même. Les dire aux autres pour qu’ils cessent d’envahir tout l’espace de mon corps.
Je suis resté assis dans l’herbe et j’ai condamné leur comportement. Jouer aux homosexuels était une façon pour eux de montrer qu’ils ne l’étaient pas. Il fallait n’être pas pédé pour pouvoir jouer à l’être le temps d’une soirée sans prendre le risque de l’injure.

Auteur: Édouard Louis

Info: En finir avec Eddy Bellegueule

[ adolescence ] [ intolérance ]

Commenter

Commentaires: 0

perdue

Je voulais tuer le moi en dessous. Ça me hantait jour et nuit. Quand vous réalisez que vous vous détestez tant, que vous ne pouvez supporter qui vous êtes, et que ce profond malaise était la motivation derrière votre comportement durant de nombreuses années, votre cerveau ne peut pas vraiment le supporter. Il s'efforcera très fort d'éviter cette prise de conscience; il tentera, dans un ultime effort, de conserver vivant ce qui reste, de le reconstruire. C'est, je crois, différent du désir suicidaire de ceux qui souffrent tellement que la mort devient un soulagement, différent du suicide que j'essaierais plus tard, pour tenter d'échapper à cette douleur. C'est un désir de se tuer soi-même; le terme tuer est trop doux. C'est la croyance que tu mérites torture lente et mort violente.

Auteur: Hornbacher Marya

Info: Wasted: A Memoir of Anorexia and Bulimia

[ maladie ] [ angoisse ] [ haine de soi ] [ adolescence ]

Commenter

Commentaires: 0

curiosité

Mais elle n'avait aucune idée de cette sensation-là (...) Ni de pourquoi les gens gémissaient en faisant l'amour, comme s'ils avaient mal mais qu'ils en redemandaient. June avait parié qu'elle le saurait avant elle et Angela n'en doutait pas : son amie était nettement plus dégourdie sur ce plan- là. June Verhoeven descendait peu ou prou d'une lignée de Vikings, alors qu'elle-même avait sur les épaules le poids de deux cent soixante-cinq papes et de quelques dizaines de milliers d'églises catholiques.

Auteur: Peyrin Laurence

Info: Miss Cyclone

[ adolescence ] [ sexualité ]

Commenter

Commentaires: 0