Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Derniers ajouts !! cliquez sur GO. Dictionnaire analogique intriqué pour extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLES. Insérer une citationPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un&n... Lire la suite >>
Résultat(s): 12
Temps de recherche: 0.0435s

conservatismes

Mais, désolé Ulysse, c'est une idée foncièrement tordue. C'est croire que ce qui auparavant a été considéré comme amour, à savoir, pour le dire gentiment, le "partenariat domestique", était un amour pur. C'est comme parler du bon vieux temps des colonies, et c'est s'imaginer que le monde de jadis était préservé de la violence par l'existence de hiérarchies tangibles qui conservaient les hommes à leur place. Rien que le fait d'attribuer ces propos à Ulysse ou à Achille ridiculise déjà cette idée, et montre des hommes d'un passé mythique eux-mêmes regretter le passé, et les individus d'une société réglée vivre celle-ci comme un chaos et déplorer la disparition d'une époque encore antérieure où les règles auraient été mieux respectées. En réalité, on arrive à l'ultime piège de ce monde, qui est d'attribuer à l'absence de règles l'incurie que les règles elles-mêmes ont produites. On retrouve cette tentation à chaque époque et chaque époque, présentant une incurie qui lui est propre, elle produit son opposition qui regrette l'incurie de l'époque précédente sans comprendre que la sienne n'est que la conséquence, sinon la perpétuation, de la précédente. La confusion vécue par l'amoureux peut expliquer cette nostalgie, mais celle-ci ne doit pas nous faire illusion et exige qu'on la perçoive comme une confusion seconde.

Auteur: Thiellement Pacôme

Info: Sycomore, Sickamour, p. 91 Puf

[ trans-époques ] [ anarchie immanente ] [ paradis perdu ]

Commenter

Ajouté à la BD par miguel

valeurs morales

Le monde moderne n’est pas mauvais : à certains égards, il est bien trop bon. Il est rempli de vertus féroces et gâchées. Lorsqu’un dispositif religieux est brisé (comme le fut le christianisme pendant la Réforme), ce ne sont pas seulement les vices qui sont libérés. Les vices sont en effet libérés, et ils errent de par le monde en faisant des ravages ; mais les vertus le sont aussi, et elles errent plus férocement encore en faisant des ravages plus terribles. Le monde moderne est saturé des vieilles vertus chrétiennes virant à la folie. Elles ont viré à la folie parce qu’on les a isolées les unes des autres et qu’elles errent indépendamment dans la solitude. Ainsi des scientifiques se passionnent-ils pour la vérité, et leur vérité est impitoyable. Ainsi des "humanitaires" ne se soucient-ils que de la pitié, mais leur pitié (je regrette de le dire) est souvent mensongère.

Auteur: Chesterton Gilbert Keith

Info: Orthodoxie (1908), trad. Lucien d’Azay, éd. Flammarion, collection Climats, 2010, p. 50

[ manque de discernement ] [ jugement individuel ] [ anarchie ]

Commenter

Ajouté à la BD par Coli Masson
Mis dans la chaine

processus cancéreux

Le corps exerce une régulation totalitaire sur les gènes. Une cellule une fois devenue, par exemple, une cellule musculaire, le reste pour toujours. La seule exception à cette règle de la permanence du rôle d’une cellule à l’intérieur du corps se produit dans le cancer ; il semble alors que les cellules régressent vers un état plus primitif de reproduction continue sans tenir compte de leur place ou de leur fonction dans l’organisme. Dans le cancer, les chromosomes se séparent et les mitochondries se reproduisent encore plus vite que les cellules dont elles font partie. […] Comme si les alliances difficiles entre les partenaires symbiotiques qui maintiennent les cellules éclataient. Les symbiotes se désalignent, réaffirmant une fois de plus leurs tendances indépendantes, revivant leur lointain passé. Bien sûr, les raisons de la rupture sont rien moins que claires, mais le cancer ressemble plus à une régression intempestive qu’à une maladie.

Auteur: Margulis Lynn

Info: Dans "L'univers bactériel", pages 158-159

[ anarchie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

égoïsme new-age

Peter Kropotkine a décrit l'anarchisme comme l'aile extrême gauche du socialisme - point de vue que je partage entièrement. L'une de mes plus profondes préoccupations aujourd'hui est que le noyau socialiste libertaire soit érodé par un individualisme à la mode post-moderniste, spiritualiste et mystique.

Auteur: Bookchin Murray

Info:

[ écologie ] [ anarchie ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

révolte

Professeurs vous êtes vieux
Et votre culture aussi.

Auteur: Anonyme

Info: Slogan de Mai 1968

[ anarchie ] [ éducation ]

Commenter

Commentaires: 0

liberté

Le démocrate n'est pas de ceux qui commandent, car il est celui qui désobéit.
Vous avez cru jusqu'à ce jour qu'il y avait des tyrans ? Et bien ! vous vous êtes trompés, il n'y a que des esclaves : là où nul n'obéit, personne ne commande.

Auteur: Bellegarrigue Jacques Marie Anselme

Info:

[ oppression ] [ anarchie ]

Commenter

Commentaires: 0

oppression

On m'avait dit que les institutions sociales étaient basées sur la justice et l'égalité, et je ne constatais autour de moi que mensonges et fourberies. Chaque jour m'enlevait une illusion. Partout où j'allais, j'étais témoin des mêmes douleurs chez les uns, des mêmes jouissances chez les autres. Je ne tardais pas à comprendre que les grands mots qu'on m'avait appris à vénérer : Honneur, Dévouement, Devoir, n'étaient qu'un masque voilant les plus honteuses turpitudes.

Auteur: Henry Émile

Info:

[ révolte ] [ pessimisme ] [ anarchie ]

Commenter

Commentaires: 0

révolte

Mais les éducateurs de la génération actuelle oublient trop fréquemment une chose, c'est que la vie, avec ses luttes et ses déboires, avec ses injustices et ses iniquités, se charge bien, l'indiscrète, de dessiller les yeux des ignorants et de les ouvrir à la réalité. C'est ce qui m'arriva, comme il arrive à tous. On m'avait dit que cette vie était facile et largement ouverte aux intelligents et aux énergiques, et l'expérience me montra que seuls les cyniques et rampants peuvent se faire bonne place au banquet.

Auteur: Henry Émile

Info:

[ pessimisme ] [ anarchie ]

Commenter

Commentaires: 0

oppression

L'usinier qui édifiait une fortune colossale sur le travail de ses ouvriers, qui, eux, manquaient de tout, était un monsieur honnête. Le député, le ministre dont les mains étaient toujours ouvertes aux pots-de-vin, étaient dévoués au bien public. L'officier qui expérimentait le fusil nouveau modèle sur des enfants de sept ans avait bien fait son devoir, et, en plein parlement, le président du Conseil lui adressait ses félicitations. Tout ce que je vis me révolta, et mon esprit s'attacha à la critique de l'organisation sociale. Cette critique a été trop souvent faite pour que je la recommence. Il me suffira de dire que je devins l'ennemi d'une société que je jugeais criminelle.

Auteur: Henry Émile

Info:

[ révolte ] [ pessimisme ] [ anarchie ]

Commenter

Commentaires: 0

désordre

L'ennemi le plus mortel de la démocratie n'est pas l'autocratie mais la liberté frénétiques.

Auteur: Kahn Otto Herman

Info:

[ anarchie ]

Commenter

Commentaires: 0