Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP recherche mots et extraits tous azimuths. ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRépartiesFemmes, et beaucoup d'autres trucs.  ATTENTION  de  faire un  RESET  après  une  recherche  complexe.         ... Lire la suite >>
Search results: 7
Search time counter: 0.0386s

jeu de mots

Suppositoire : Une invention qui restera dans les annales.

Auteur: Anonyme

Info:

[ vulgarité ] [ anus ]

Commenter

Commentaires: 0

insulte

Le jour où j'aurai besoin d'un deuxième trou du cul, tu seras mon choix numéro un.

Auteur: Internet

Info:

[ anus ] [ dialogue-web ]

Commenter

Commentaires: 0

humilité

Ce qui est petit, étroit, quotidien, n’est pas le non-sens mais l’une des deux essences de la divinité.

Auteur: Jung Carl Gustav

Info: Le Livre Rouge, page 143

[ simplicité ] [ cachée ] [ janus ]

Commenter

Commentaires: 0
Ajouté à la BD par Arcé

écrivain

La vérité est que vous avez environ trois paragraphes dans une petite histoire, trois pages dans un roman, pour attirer suffisamment l'attention de l'éditeur afin qu'il termine votre histoire.

Auteur: Kress Nancy

Info:

[ manuscrit ]

Commenter

Commentaires: 0

humour

La pygomancie, accrochez-vous, est l’art divinatoire dans la lecture des lignes, des creux, des plis des fesses.
- La fesse gauche représente le passé et la droite le futur.
- Et le présent, c’est où ?

Auteur: Montaigne Marion

Info: Tu mourras moins bête, tome 2 : Quoi de neuf docteur Moustache ?

[ anus ]

Commenter

Commentaires: 0

écriture

A l'époque de l'ordinateur, écrire une lettre au stylo, sur du papier, est déjà devenu un luxe en soi, mais c'est aussi délectable et j'ose espérer qu'en la lisant vous pourrez de votre côté, éprouver le même plaisir archaïsant.

Auteur: Yan Mo

Info: Grenouilles

[ manuscrite ] [ cursive ] [ manuelle ]

Commenter

Commentaires: 0

poésie

Obscur et froncé comme un oeillet violet
Il respire, humblement tapi parmi la mousse
Humide encor d'amour qui suit la fuite douce
Des Fesses blanches jusqu'au coeur de son ourlet.

Des filaments pareils à des larmes de lait
Ont pleuré, sous le vent cruel qui les repousse,
À travers de petits caillots de marne rousse
Pour s'aller perdre où la pente les appelait.

Mon Rêve s'aboucha souvent à sa ventouse ;
Mon âme, du coït matériel jalouse,
En fit son larmier fauve et son nid de sanglots.

C'est l'olive pâmée, et la flûte câline ;
C'est le tube où descend la céleste praline :
Chanaan féminin dans les moiteurs enclos !

Auteur: Rimbaud Arthur

Info: Sonnet du Trou du Cul. Allusion à sa relation avec Verlaine

[ sodomie ] [ anus ]

Commenter

Commentaires: 0