Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
FLP, dictionnaire analogique intriqué, recherche mots et extraits tous azimuths.  ExemplesPunchlinesJeux et Passe-tempsChainesHumourRéparties.  ... Lire la suite >>
Search results: 10
Search time counter: 0.0653s

indiscrétion

La curiosité, c'est l'insubordination dans sa forme la plus pure.

Auteur: Nabokov Vladimir

Info:

[ appétit ] [ avidité ] [ motivation ] [ fouinard ] [ inquisiteur ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

envie

Le désir ne serait-il pas la plus grandes chose ?... moteur, apprentissage, imagination, espérance, inspiration, reproduction, sensation, émotion..... C'est ça, Dieu est désir.

Auteur: MG

Info: 1996

[ appétit ]

Commenter

Commentaires: 0

sexualité

Les mille belles, pressées dans la forêt contre l'amant merveilleux, et la vieille aux seins pendants, chevauchant son balai, sont deux expressions à peu près contemporaines du désir.

Auteur: Yourcenar Marguerite

Info:

[ appétit ] [ femmes-hommes ] [ moyen-âge ]

Commenter

Commentaires: 0

envie

Il n’y a de sens que du désir. Voilà ce qu’on peut dire après avoir lu Wittgenstein. Il n’y a de vérité que de ce que cache ledit désir de son manque, pour faire mine de rien de ce qu’il trouve.

Auteur: Lacan Jacques

Info: Le séminaire, livre XVII : L'envers de la psychanalyse

[ appétit ] [ comédie ] [ dissimulation ]

Commenter

Commentaires: 0

voyage

Lorsque j'étais très jeune et possédé du besoin d'être toujours ailleurs, les gens mûrs m'assuraient que la maturité me guérirait de cette démangeaison. Quand les ans me déclarèrent mûr, on m'assura encore que l'âge ferait son oeuvre. Puis l'on m'affirma que ma fièvre se calmerait avec le temps. Et, à présent que j'ai cinquante-huit ans, sans doute est-ce de la sénilité que viendra le remède. Jusqu'ici, rien n'y a fait.

Auteur: Steinbeck John

Info: Voyage avec Charley, Incipit.

[ appétit ] [ bougeotte ] [ mouvement ] [ répétition ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Bandini

source

On est ce qu'on désire.
Mais ce qu'on désire, on l'ignore. Et ce désir, dont nous ignorons en quoi il consiste, mais que nous subissons comme la frappe la plus singulière de notre "moi", nul d'entre nous n'a choisi qu'il nous habite. Il est "écrit". Il nous précède. Nous entrons dans son champ par le biais du langage.
Car ce désir qui nous structure n'est pas nôtre. Il est, par le biais du discours, désir de l'Autre, désir d'un Autre désirant.

Auteur: Rey Pierre

Info: Une saison chez Lacan

[ psychanalyse ] [ libido ] [ appétit ]

Commenter

Commentaires: 0

curiosité

Je suis un interrogateur professionnel. Un enquêteur compulsif. Un confesseur laïc. Quand je me regarde dans la glace, il me semble que je ressemble de plus en plus à un point d'interrogation, surtout avec mon crâne rasé, aussi rond et lisse que le sommet de ce signe de ponctuation. Pour mon malheur, le questionnement grâce auquel je me suis fait un nom dans la presse écrite, à la radio et à la télévision, s'est étendu à ma vie privée. Je souffre d'une maladie chronique que j'appelle la "questionnite".

Auteur: Pivot Bernard

Info: Oui, mais quelle est la question ?

[ interviewer ] [ appétit ]

Commenter

Commentaires: 0

anorexie

En fait, si vous me donnez deux portions de petits pois que vous mélangez à un grand bol de riz, qu'on me laisse le temps dont j'ai envie, qu'on me donne une tasse de café que je boirai en compagnie d'une amie, il n'est pas impossible que je mange tous les petits pois. Je risque de les manger un à un et d'y prendre plaisir. Peut-être vais-je mettre un peu de moutarde sur chaque petit pois, ou de la mayonnaise ou Dieu sait quoi, ce que je trouve sur la table...
Si on me donne du safran, je m'en servirai peut-être, ou du basilic, ou du cumin. Mais servez-moi la moitié de ces petits pois sur une assiette et je n'y toucherai sans doute pas. C'est la stricte vérité.

Auteur: Bruch Hilde

Info: Conversations avec des anorexiques

[ appétit ] [ maladie ]

Commenter

Commentaires: 0

hommes-par-hommes

Nos parents comme nos petits-enfants se marient tous trop tôt, pour leur plus grand malheur. C’est dès la jeunesse et sans perdre de temps qu’il faut se consacrer à l’étude (du Tao) car si l’on a goûté trop tôt au mariage, l’on ne songe plus à progresser, c’est la première cause de dégradation du cerveau. Les hommes riches ont en plus de leur femme légitime une concubine et ne savent pas réfréner leurs désirs sexuels, c’est là la deuxième cause de dégradation du cerveau. En plus de leur femme et de leur concubine, bien souvent ils entretiennent d’autres femmes à l’extérieur, c’est là la troisième cause. Parfois même ils vont dans les maisons closes, c’est là la quatrième cause. Non contents de tout cela, certains se font masturber par de jeunes garçons ou se font faire toutes sortes de choses inimaginables, c’est là la cinquième cause. Jour et nuit ils sont épuisés par ces cinq sortes d’activités.

Auteur: Zhao Bichen

Info: Dans le "Traité d'alchimie et de physiologie taoïste" traduit par Catherine Despeux, page 114

[ appétit sexuel ] [ amplification ] [ obsédés ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par Coli Masson

nutrition

On mange moins quand le repas est servi après une activité physique coupe-faim
Manger un repas 15 minutes après une activité physique d'intensité soutenue permet de réduire de 11 % la consommation de calories - et de 23 % celle de gras - comparativement à la prise d'un repas deux heures après la séance d'exercice.
C'est ce qui se dégage d'une étude dirigée par Marie-Ève Mathieu, professeure au Département de kinésiologie de l'Université de Montréal, menée auprès de 12 jeunes hommes de poids normal âgés de 15 à 20 ans.
Les participants ont couru 30 minutes sur un tapis roulant, à une intensité de 70 % de leur capacité cardiorespiratoire, au cours de deux journées de tests. Le premier jour, l'exercice s'est terminé 15 minutes avant le repas du midi, tandis que le deuxième jour il y a eu un délai de deux heures entre la fin de l'exercice et le début du dîner.
Dans les deux cas, le dîner était un buffet composé de plats allant de la salade au gâteau en passant par des macaronis au fromage, des fettuccinis Alfredo et un risotto aux trois champignons. "Il s'agissait d'un buffet validé pour l'expérience qui se veut représentatif de ce qui peut être offert dans la réalité", mentionne Mme Mathieu.
Les données recueillies au cours de l'expérimentation ont révélé que s'alimenter 15 minutes après avoir couru réduit la consommation de calories de 154 (646 kilojoules), soit 11 % moins de calories que lorsque ces mêmes participants ont mangé deux heures après la course sur le tapis roulant.
Fait à souligner, quand les participants ont ingéré moins de calories, ils n'ont pas mangé davantage en après-midi ni au repas du soir.
Autre fait notable, bouger dans les minutes qui avaient précédé le repas a eu pour effet de réduire de 23 % la consommation d'aliments gras en comparaison de l'entraînement effectué deux heures avant de manger.
"Cette donnée rejoint d'autres études qui démontrent que l'attrait pour les aliments ou repas plus riches en gras diminue quand on est physiquement actif", dit celle qui est aussi chercheuse au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, affilié à l'UdeM.
Effet coupe-faim de l'activité physique
Des études ont déjà montré que, à la suite d'une activité physique d'intensité moyenne à élevée, il se produit chez l'individu un effet coupe-faim (ou anorexigène) qui s'atténue graduellement au cours des 60 minutes suivant l'exercice.
L'effort physique réduit la production d'une hormone sécrétée par l'estomac, la ghréline acylée, dont le rôle consiste à "informer" le cerveau que le corps a besoin d'être nourri.
"Ce n'est pas chez tout le monde que cet effet anorexigène transitoire se fait sentir, précise Marie-Ève Mathieu. Les hommes de poids normal le ressentent généralement plus que les femmes obèses par exemple."
Mais le moment le plus propice pour profiter de cet effet restait à déterminer, et c'est ce à quoi l'équipe de Mme Mathieu s'est attelée.
"L'effet du timing de l'activité physique par rapport à l'ingestion de calories est un concept nouveau en recherche, indique-t-elle. On sait par ailleurs que faire de l'activité physique à des moments précis est bénéfique pour améliorer le contrôle de la glycémie et de la pression artérielle."
Il est toutefois difficile, à la lumière des résultats de l'étude, d'évaluer la perte de poids qu'il serait possible d'obtenir à plus long terme en mangeant peu de temps après une activité physique ou s'il est possible ainsi de maintenir son poids. Néanmoins, cet élément pourrait faire partie d'une stratégie de contrôle du poids.
"Ce qui est intéressant, c'est qu'en modifiant une simple habitude il est pensable de perdre quelques kilos : il suffirait de modifier le moment où l'on fait de l'exercice", avance-t-elle.
"Sur le plan de la recherche, nous élaborons des interventions plus ciblées en activité physique qui ont une incidence sur la consommation alimentaire, conclut Marie-Ève Mathieu. Nos résultats ouvrent de nouvelles possibilités d'études et d'interventions en matière de prévention de prise de poids excessive sur le long terme."

Auteur: Internet

Info: http://www.techno-science.net

[ digestion ] [ sciences ] [ appétit ]

Commenter

Commentaires: 0