Citation
Catégorie
Tag – étiquette
Auteur
Info



nb max de mots
nb min de mots
trier par
Dictionnaire analogique intriqué pour citations et extraits. Recherche mots ou phrases tous azimuts.  Aussi outil de réflexion communautaire. EXEMPLESPunchlinesChainesHumourRéparties, etc. ATTENTION, faire un RESET après  une recherche complexe... Lire la suite >>
Résultat(s): 14
Temps de recherche: 0.1655s

lâche

Quand le vieux lion se meurt même les chiens ont du courage et lui arrachent les poils de sa moustache.

Auteur: Proverbe Syrien

Info:

[ agonie ]

Commenter

Commentaires: 0

existence

La vie ne nous donne pas ce qu'en attendent les enfants capricieux, mais seulement ce que lui arrachent de force les courageux et les plus audacieux.

Auteur: Saltykov Mikhail

Info:

[ gagnée ] [ difficile ]

Commenter

Commentaires: 0

tromperie

[...] Dans le siècle où nous sommes,
Vous ne l'ignorez pas, on rencontre des hommes
Qui, parés d'un bienfait qu'ils n'ont jamais rendu,
En arrachent le fruit qui ne leur est pas dû.

Auteur: Baron Michel

Info: L'Andrienne, acte 2, sc. 2, Pamphile, 1729

[ usurper ] [ imposture ]

Commenter

Commentaires: 0

tartufes

[...] Dans le siècle où nous sommes,
Vous ne l'ignorez pas, on rencontre des hommes
Qui, parés d'un bienfait qu'ils n'ont jamais rendu,
En arrachent le fruit qui ne leur est pas dû.

Auteur: Boyron Michel dit Baron

Info: L'Andrienne, 1729

[ faussaires ]

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

animal-végétal

Il existe essentiellement deux sortes d'animaux : les animaux, et les animaux sans cerveau ; qu'on nomme plantes. Elles n'ont pas besoin d'un système nerveux parce qu'elles ne bougent pas activement, elles n'arrachent pas leurs racines pour courir lors d'un feu de forêt ! Tout ce qui bouge activement a besoin d'un système nerveux, sans quoi ce serait une mort rapide.

Auteur: Llinas Rodolfo

Info: "The Electric Brain". The NOVA Interview, www.pbs.org. October 23, 2001

Commenter

Commentaires: 0

Ajouté à la BD par miguel

manque

Je me contente des plaisirs solitaires pour atténuer la tempête qui sourde de mon corps. Cependant, lorsque mes doigts ont achevé ce lent roulis, je me sens dépossédée, nue et inachevée. Je suis à nouveau rattrapée par cette mélancolie néfaste. Des souvenirs me reviennent en vrac et me hantent, m’arrachent des cris et des pleurs. Laurent n’est pas là pour l’empêcher.

Auteur: Arekin Angel

Info: Jeu Vespéral, tome 1

[ onanisme ] [ masturbation ] [ remords ]

Commenter

Commentaires: 0

aurore

Quelques silhouettes s'arrachent aux ténèbres. On voit leur profil de sabre, leurs yeux écarquillés. Ils jaillissent de leurs maisons basses, niches de parpaings et de torchis que les pluies chaudes durcissent, ils s'alignent, quelque chose de royal émane de leurs poses, de leurs gestes sacrés, faciès épatés, cous graciles, ils se logent dans l'anfractuosité de leurs portes : sacrificateurs de la nuit qui s'éclipse, veilleurs incertains du jour qui s'annonce, eux les migrants, les terrassiers, minables employés, dockers en surnombre qui se précipitent chaque matin au port pour vider les soutes du premier navire de passage.

Auteur: Le Guillou Philippe

Info: Le dieu noir, p 17

[ matin ] [ Afrique ]

Commenter

Commentaires: 0

accoutumance

Les villes s'apprivoisent, ou plutôt elles nous apprivoisent ; elles nous apprennent à bien nous tenir, elles nous font perdre, petit à petit, notre gangue d'étranger ; elles nous arrachent notre écorce de plouc, nous fondent en elles, nous modèlent à leur image - très vite, nous abandonnons notre démarche, nous ne regardons plus en l'air, nous n'hésitons plus en entrant dans une station de métro, nous avons le rythme adéquat, nous avançons à la bonne cadence, et qu'on soit marocain, pakistanais, anglais, allemand, français, andalou, catalan ou philippin, finalement Barcelone, Londres ou Paris nous dressent comme des chiens.

Auteur: Enard Mathias

Info: Rue des voleurs

[ adaptation ] [ urbanisme ]

Commenter

Commentaires: 0

pensée-de-femme

- Mes délires féministes ? Mes délires féministes ! Mais qu'est-ce que c'est au juste pour vous un délire féministe ? Faire en sorte qu'on n'avorte plus dans la clandestinité ? A grands coups d'aspirations qui arrachent tout au passage, qui font du ventre des femmes un vrai champ de bataille d'où il ne ressortira peut-être plus rien ? C'est ça pour vous, un délire féministe ? Etre abandonnée à son sort, se faire insulter, être une paria parce qu'on a choisi de ne pas avoir un enfant qu'on n'a ni voulu ni désiré ? C'est un délire féministe que de ne plus vouloir se faire torturer les tripes sur une table de cuisine, toute seule parce qu'on sait que ceux qu'on aime le plus ne comprendraient pas ? C'est un délire féministe que de vouloir être libre ? C'est ça que vous pensez ?

Auteur: Icart Anne

Info: Ce que je peux te dire d'elles

[ interruption de grossesse ] [ IVG ]

Commenter

Commentaires: 0

histoire-mythes-et-légendes

Une histoire qui ressemble à celle d'Eden. ..
Outa-Napishtim dit à Gilgamesh : il existe une plante comme l'épine, elle pousse au fond des eaux, son épine te piqueras les mains comme fait la rose. Si tes mains arrachent cette plante tu trouveras la vie éternelle.... ... Après avoir entendu ces paroles Gilgamesh ouvre le conduit qui rejoint les eaux profondes. Il attache de lourdes pierres à ses pieds et descend au fond des eaux où il voit la plante. Il prend la plante qui lui pique les mains, il délie les lourdes pierres de ses pieds. Il sort du fond de la mer. Sur le rivage Gilgamesh dit à Our-Shanabi le batelier: "Our-Shanabi, cette plante est une plante merveilleuse. L'homme avec elle peut retrouver la force et la vie, je vais l'emporter avec moi à Ourouk aux remparts. Je la partagerai avec les gens et leur en ferai manger. Son nom sera: le vieillard retrouvant sa jeunesse". Moi-même j'en mangerai à la fin de mes jours pour que ma jeunesse me revienne ... ... Gilgamesh voit un puits d'eau fraîche il descend pour se baigner. Un serpent sent l'odeur de la plante. Il se glisse, dérobe la plante et à l'instant perd sa vieille peau. Gilgamesh s'assoit et pleure...

Auteur: L'épopée de Gilgamesh

Info:

Commenter

Commentaires: 0